Septembre 2021, la rentrée littéraire
Le 15 septembre 2021 | 0 Commentaires

Très belle rentrée littéraire cette année. Comme toujours de nombreux romans mais cette année plus de grandes signatures que la rentrée passée. Amélie Nothomb, Sorj Chalandon, Marc Dugain et Alexandre Labruffe ont choisi de parler de leur père; belle et touchante évocation pour Amélie Nothomb dont le père a disparu en 2020, terribles découvertes pour Sorj Chalandon et regrets pour marc Dugain d’un père trop tôt disparu. Pour Alexandre Labruffe la vie de son père est indissociable de celle de son frère. La forêt est un des personnages principaux du roman d’Alexandre Labruffe, c’est aussi le cas de celui de Brigitte Adès, qui nous transporte dans les forêts du Kenya.

Beaucoup d’autre romans, pour certains très attendus, de Christophe Boltanski, Nina Bouraoui, Léonor de Récondo, Isabelle Sorente, Tanguy Viel et bien d’autres que vous découvrirez dans cette Lettre.

Toute l’équipe du temps Retrouvé s’est mise à l’œuvre pour lire le plus possible de livres afin de vous recommander ceux que nous avons aimé. Bien sûr, cette Lettre n’y suffira pas et nous continuerons notre revue dans la Lettre du mois d’octobre avec les livres de  Philippe Jaenada, Nathacha Appanah, Lydie Salvayre, Santiago Amigorena, Cécile Coulon, Marie Darrieussecq, Jean-Baptiste Del Amo etc. etc.

Bonne lecture !

Pierre-Pascal Bruneau

Enfant de salaud, Sorj Chalandon


Enfant de salaud
Sorj Chalandon
Grasset
Date de parution : 18 août 2021
ISBN : 9782246828150, 336 pages, 22.78€

Cet individu est un menteur, doué d’une imagination étonnante. Il doit être considéré comme très dangereux et traité comme tel “. Note confidentielle du commissaire Victor Harbonnier, chef de la Sûreté nationale de Lille, cité en exergue d’Enfant de salaud, de Sorj Chalandon

Quel personnage que ce père ! Dans Profession du père, qui vient d’être adapté à l’écran, Sorj Chalandon nous avait décrit un père mégalomane et violent, personnage fascinant, révoltant et attachant, un père que Sorj Chalandon aimait malgré tout, envers et contre tout. Nous ne savions pas, et lui non plus puisque ce livre résulte de la découverte d’archives officielles. Ce dossier, conservé aux Archives départementales du Nord, Sorj Chalandon l’ouvre le 18 mai 2020 et découvre le parcours invraisemblable et rocambolesque de son père.
Mêlant, de façon très habile et convaincante, son histoire personnelle avec la grande histoire, et en particulier le procès de Klaus Barbie, procès que Sorj Chalandon avait couvert à l’époque pour son journal, nous suivons pas à pas, année après année, le parcours incroyable de cet homme. Combattant de Vichy, puis de la Wehrmacht, puis des services de la Todt (organisation nazie chargée de la construction de grands projets), engagé dans la Résistance et dans l’armée américaine, il aura à chaque fois déserté. De ses actes de courage, il n’en parlera pas à son fils, préférant inventer toujours et encore les plus invraisemblables récits héroïques de sa vie prétendue. Pourtant, s’il l’avait voulu, s’il s’était finalement confié, son fils aurait, sinon accordé son pardon, du moins compris pourquoi ce jeune garçon épris d’aventures qui souhaitait être un autre, s’était comporté comme un vrai salaud. Magnifique livre épopée, indispensable lecture de cette rentrée.
Pierre-Pascal Bruneau

Premier sang, Amélie Nothomb


Premier sang
Amélie Nothomb
Albin Michel
Date de parution : 18 août 2021
ISBN : 9782226465382, 180 pages, 19.51€

« D’un naturel plutôt taciturne, j’appris à devenir un moulin à paroles. J’étais le nouveau Shéhérazade : de mon aptitude à parler dépendait la vie de mes compatriotes. » Premier sang, Amélie Nothomb

Comment parler de son propre père ? Comment rendre un juste hommage au héros qu’il a été ? En le racontant … à la première personne ! Voilà le défi qu’Amélie Nothomb relève avec brio ! Nous découvrons un petit garçon, orphelin de père, délaissé par sa mère mais dorloté par sa grand-mère. Le grand-père maternel juge l’enfant trop sensible et l’envoie « s’endurcir chez les Nothomb ». Le contraste est saisissant ! De l’enfance aux débuts diplomatiques au Congo Belge, l’auteur nous plonge dans son univers familial. Au cours de ce récit enlevé, espiègle, tendre et drôle, on se dit que l’on comprend enfin l’extravagance (apparente) d’Amélie Nothomb. On comprend surtout que son père fut un homme remarquable ; l’hommage ainsi rendu est à la hauteur ! Elle a, de plus, la délicatesse de clore le récit avant sa naissance. Un livre remarquable, d’une grande écrivaine.
Véronique Fouminet, libraire au Temps Retrouvé

La volonté, Marc Dugain


La volonté
Marc Dugain
Collection Blanche, Gallimard
Date de parution : 18 août 2021
ISBN : 9782072945946, 288 pages, 21.80€

« Au moment où je l’ai vraiment connu et compris, où je l’ai vraiment aimé, où enfin j’allais pouvoir profiter de lui et de son estime, on me l’a arraché, comme si ce que nous devions construire ensemble nous était interdit. Je me suis épuisé tout au long de mon adolescence à lui résister, tuer le père qu’il n’était pas et quand il s’est révélé être lui-même, il est mort pour de bon. » La volonté, Marc Dugain

Marc Dugain a fasciné et captivé nombre de lecteurs avec La chambre des officiers, un livre magnifique sur son grand-père maternel, officier défiguré durant la Grande Guerre et porte-parole des “Gueules Cassées”. Cette fois Marc Dugain nous parle de son père et de la branche paternelle de sa famille. Bretons rudes et têtus, taillés pour l’aventure et la mer. Brillant élève, son père deviendra ingénieur. Doté d’un physique d’acteur de cinéma (voir photo du bandeau du livre) sa vie sera bouleversée à l’âge de 15 ans par une poliomyélite foudroyante qui le laissera paralysé des deux jambes. Au prix d’un effort de volonté inouï, et grâce à l’intelligence d’un professeur de médecine, il parviendra à récupérer l’usage d’une jambe et remarchera. Jeune hippie marginal, son fils, le narrateur, s’opposera à cette statue du Commandeur, un homme d’une morale stricte et écrasante. Il mettra du temps à le comprendre et ce ne sera que peu de temps avant sa mort que Marc Dugain saisira ce pourquoi son père s’est battu et il se rapprochera enfin de lui. Trente-quatre ans après le décès de son père, Marc Dugain raconte l’histoire d’un homme plus grand que la vie elle-même, un très beau roman, riche et universel.

Wonder Landes, Alexandre Labruffe


Wonder Landes
Alexandre Labruffe
Gallimard, Éditions Verticales
Date de parution : 19 août 2021
ISBN : 9782072950049, 288 pages, 20.71€

Nous avions beaucoup aimé Chroniques d’une station service, premier roman paru en 2019. Wonder Landes est un roman très personnel, en grande partie autobiographique, un récit sur la folie d’un frère et les rêves et les inconséquences d’un père.

Mettre des oeillères est un sport familial. Sport, discipline ou stratégie, la politique de l’autruche fait partie de l’ADN de la famille Labruffe. Faire l’autruche. Nier les problèmes. Ne jamais en parler. Réfuter la réalité. Surtout lorsqu’elle est négative. Ou affective (…) Chez nous, l’amnésie est un pays “. Alexandre Labruffe, Wonder Landes.

Père et frère sont des personnages de roman à part entière. Le récit, divisé en quatre parties, calées sur les quatre saisons, raconte la descente aux enfers du père et de son fils. Menaces, trafics, escroqueries, mégalomanie, conduiront PH (Pierre-Henri) en prison. Rêves, refus de la réalité, dettes, inconséquences puis culpabilisation d’avoir laissé faire, d’avoir trop souvent excusé, toléré, les folies de son fils ainé, mèneront le père à la tombe. Autre personnage clé du roman, la maison des Landes, maison de vacances, maison refuge, la demeure du père, isolée, mystérieuse, au cœur de la forêt de pins, ne protégera ni le père ni le fils, tous deux rattrapés par la dure réalité. L’écriture, efficace, traduit dans un langage souvent proche de la langue parlée, le désarroi et l’impuissance d’Alexandre, le narrateur, face à ces deux êtres qu’il aime et qu’il voit se détruire. Un récit haletant, prenant, une histoire folle dans laquelle la réalité sans doute dépasse la fiction.
Pierre-Pascal Bruneau

Les voix de la forêt, Brigitte Adès


Les voix de la forêt
Brigitte Adès
Éditions Portaparole
Date de parution : 24 juin 2021
ISBN : 978-2378640392, 184 pages, 19.62€

Un hommage magnifique à la Nature, écrit avec toute la grâce que le sujet mérite. Dans ce livre, ce sont les plantes qui mènent l’intrigue. Un régal ”.  Pascal Bruckner

La forêt des collines de Taïta, située dans le comté de Taïta- Taveta au Kenya, possède une biodiversité unique au monde. Cette forêt est le personnage central du second roman de Brigitte Adès,Les voix de la forêt. Forêt puissante et riche, elle foisonne de plantes médicinales, utilisées depuis longtemps par les chamans pour guérir les maux des populations locales. Ces plantes sont convoitées par un grand laboratoire pharmaceutique et l’héroine, digne héritière d’un grand-père passionné de botanique, n’aura de cesse de protéger les intérêts des populations indigènes contre les ambitions du grand capital. Roman passionnant, construit comme un roman policier dans lequel Brigitte Adès campe admirablement ses personnages et parvient, sans nous lasser, à nous faire connaitre ces plantes et leurs pouvoirs curatifs. Vous apprendrez aussi comment ces plantes peuvent être juridiquement protégées des tentatives d’appropriation des grands laboratoires pharmaceutiques pour le bénéfice de tous. Un roman qui traite, fort bien, sous le couvert d’une histoire familiale romanesque, de questions essentielles, questions devenues d’une brulante actualité.
Pierre-Pascal Bruneau

Mon maître et mon vainqueur, François-Henri Désérable


Mon maître et mon vainqueur
François-Henri désérable
Collection Blanche, Gallimard
Date de parution : 19 août 2021
ISBN : 9782072900945, 92 pages, 19.62€

« Aux âmes dépassionnées la passion est obscène. » Mon maître et mon vainqueur, François Désérable

On savait déjà que François-Henri Désérable est doué pour écrire sur des faits historiques, cette fois, il nous épate en nous parlant… d’amour ! Oui, d’amour, de passion, d’adultère… et d’amour de la poésie. Le titre nous l’avait déjà indiqué : cet excellent divertissement littéraire est placé sous l’égide de Verlaine.
Le narrateur-personnage-romancier est convoqué par un juge pour aider celui-ci à interpréter les poèmes d’un accusé, qui est son ami… S’ensuit alors un entretien au cours duquel l’histoire d’amour est contée, en mêlant narration, poésie et réflexions. Le lecteur, confident des pensées du narrateur, suit avec plaisir les épisodes parfois rocambolesques de cette folle passion. Un roman tourbillonnant, drôle, piquant, riche ; bref, un vrai plaisir !
Véronique Fouminet, libraire au Temps Retrouvé

Revenir à toi, Léonor de Récondo


Revenir à toi
Léonor de Récondo
Grasset
Date de parution : 18 août 2021
ISBN : 9782246826828, 180 pages, 19.62€

« Maman est tombée nue dans le silence de l’absence » Revenir à toi, Léonor de Récondo

Une comédienne talentueuse et reconnue reçoit un jour un message lui annonçant que sa mère, disparue depuis trente ans, a été retrouvée ! Aussitôt, Magdalena se met en route. Sa mère est là, dans une maisonnette isolée, bien vivante, mais emmurée dans le silence et une apparente indifférence au monde.
A la recherche, puis à la conquête, de sa mère, Magdalena replonge dans son propre parcours, marqué par cette absence. Cette quête d’identité est à la fois douloureuse et tendre.
Une écriture très agréable à lire, qui fait la part belle au rythme et à la délicatesse de l’expression. Grâce à la justesse des émotions et sentiments, le lecteur souhaite lui aussi comprendre, se réjouit de voir les liens se tisser et ne peut que sourire à l’heure de la réconciliation.
Véronique Fouminet, libraire au Temps Retrouvé

Les vies de Jacob, Christophe Boltanski


Les vies de Jacob
Christophe Boltanski
La Bleue, Stock
Date de parution : 25 août 2021
ISBN : 9782234087439, 234 pages, 21.26€

« Comme toutes les pièces, tes photos d’identité comportent deux côtés. Face, tu te tais et te surexposes. Pile, tu te livres et te dissimiles. » Les vies de Jacob, Christophe Boltanski

Après la découverte d’un album comportant plus de trois cents photomatons du même homme, une productrice de cinéma demande au journaliste-écrivain de lever le mystère de cette vie ainsi étrangement représentée.
Christophe Bolanski nous raconte son enquête, ses rencontres, en France, en Tunisie, en Israël, à la poursuite de Jacob aux multiples prénoms, adresses et métiers. C’est aussi l’occasion de se replonger dans l’Histoire : les années 1970, conquête de libertés et nombreux troubles. L’alternance des chapitres qui concernent cette enquête et ceux qui s’adressent directement à Jacob, le tutoyant, crée une atmosphère étonnante, entre réalisme journalistique et création littéraire. Une écriture précise et fluide invite le lecteur à, lui aussi, formuler des hypothèses, tout en s’interrogeant sur ce qui fait une « identité ».
Véronique Fouminet, libraire au Temps Retrouvé

Satisfaction, Nina Bouraoui


Satisfaction
Nina Bouraoui
JC Lattès
Date de parution : 18 août 2021
ISBN : 9782709667029, 288 pages, 21.80€

Michèle Akli rédige des carnets. Pour rien au monde elle ne voudrait que quelqu’un les lise. Ils sont ses confidents. Elle y parle de son mari, Brahim, et de leur vie en Algérie. De ses peurs de française dans un pays en plein bouleversement politique et économique. Michèle Akli a 38 ans sa jeunesse est à présent derrière elle et sa vie c’est surtout son fils, son précieux fils, le centre de ses jours et de son monde.
Le dernier roman de Nina Bouraoui est une merveille. Avec sa sensualité habituelle, elle donne la parole à cette femme, à son ennui et à ce désir qui ne veut plus étouffer. Faites vous ce plaisir de rester encore un peu en été en suivant la voix de Michèle Akli, dans les années 70 de cette Algérie virulente. Laissez-vous bercer par l’écriture langoureuse de Nina Bouraoui.
Tiphaine Hubert, libraire au Temps Retrouvé.

La femme et l’oiseau, Isabelle Sorente


La femme et l’oiseau
Isabelle Sorente
JC Lattès
Date de parution:
ISBN : 9782709668712, 396 pages, 22.78€

Thomas a plus de 90 ans. Il vit seul près d’une forêt  dans laquelle il se rend tous les jours pour parler aux oiseaux. Thomas est un “malgré-nous”, un alsacien engagé de force dans l’armée allemande pour une guerre dont son frère n’est jamais revenu. Ses secrets l’ont isolé de sa famille. Alors quand sa petite nièce lui demande l’autorisation de lui rendre visite avec sa fille Vina, son esprit s’ouvre et ses souvenirs se bousculent. Isabelle Sorente nous parle de famille, de sang et de transmission. Son livre est un récit choral dans lequel  l’Histoire se mêle à l’intime. Saupoudré d’une plaisante pincée de fantastique, ce livre surprenant est à l’image de son auteur et de ses milles vies.
Tiphaine Hubert, libraire au Temps Retrouvé.

La fille qu’on appelle, Tanguy Viel


La fille qu’on appelle
Tanguy Viel
Editions de Minuit
Date de parution :
ISBN : 9782707347329, 176 pages, 20.44€

« Le pouvoir, ce n’est pas dans la raideur qu’il se fonde, mais à l’endroit calculé de ses inflexions, comme un syndrome de Stockholm appliqué heure par heure » La fille qu’on appelle, Tanguy Viel

Max Le Corre, ancien boxeur, est chauffeur pour le maire de la ville. Comme Laura, sa fille, a décidé de revenir vivre avec lui, Max ose demander au maire s’il peut l’aider à trouver un logement. L’édile reçoit la magnifique jeune fille et lui propose, effectivement, de s’occuper d’elle…
Fidèle à son talent, Tanguy Viel nous livre un magnifique roman, psychologique, social, noir. Le récit s’ouvre avec la voix de Laura, au commissariat. Aussitôt, le lecteur est happé, lui aussi pris dans l’engrenage. Le drame se développe, émouvant et parfois drôle, révoltant. Le narrateur précis, savant, sobre et juste expose les mécanismes du pouvoir, dans un monde d’argent et de cynisme. Une magistrale manière de traiter la question du consentement.
Véronique Fouminet, libraire au Temps Retrouvé

Bellissima, Simonetta Greggio

Bellissima
Simonetta Greggio
La Bleue, Stock
Date de parution : 25 août 2021
ISBN : 9782234078208, 288 pages, 21.80€

« Qui est-on quand on n’est plus ce qu’on était, mais pas non plus autre chose tout à fait ?  » Bellissima, Simonetta Greggio

Le récit s’ouvre sur l’exécution de Mussolini, à Milan. La suite des évocations des souvenirs personnels est mêlée à l’Histoire de l’Italie, particulièrement « les années de plomb ». Pas si simple de grandir dans une Italie fasciste quand on est l’aînée des enfants d’un père autoritaire. A l’occasion d’un séjour chez sa mère, l’auteur nous invite à la suivre à la redécouverte d’elle-même. Un beau récit riche d’informations et de citations qui combine gravité et légèreté, tendresse et humour.
Véronique Fouminet, libraire au Temps Retrouvé

Premiers romans

Mon mari, Maud Ventura

Mon mari
Maud Ventura
L’Iconoclaste
date de parution : 19 août 2021
ISBN : 9782378802417, 355 pages, 20.71€

Elle est mariée et elle en tire une grande fierté. Elle a rencontré son mari à l’âge parfait et il était le parfait “material husband”. Ils sont beaux, aisés et ils ont une fille et un garçon. Mais voilà, elle, elle l’aime redoutablement ! Quant à lui, sa passion n’a jamais passé le cap de la fureur et pourtant c’est comme cela qu’elle se voudrait aimée. Le drame de sa vie ? Il ne la trompe même pas ! Comment savoir qu’il l’aime vraiment s’il ne revient pas penaud, le parfum d’une autre femme collé à sa chemise, lui faire l’amour avec rage et honte, comme si elle était sa seule et unique source de vie. C’est un monde, tout de même, de ne plus pouvoir compter sur les bons vieux ressorts des couples dysfonctionnels !
Laissez-vous surprendre par le premier roman de Maud Ventura et son personnage totalement dingue de femme frustrée d’une vie trop parfaite. Raconté à la première personne, ce récit est d’une drôlerie et d’un fantasque qui vous feront autant sourire que hurler.
Tiphaine Hubert, libraire au Temps Retrouvé

L’éblouissement des petites filles, Timothée Stanlescu


L’éblouissement des petites filles
Timothée Stanlescu
Flammarion
Date de parution : 18 août 2021
ISBN : 9782080256171, 368 pages, 20.71€

“Comme j’ai hâte d’arriver à cet âge où on est plus trop jeune“. L’éblouissement des petites filles, Timothée Stanlescu

Dans un village de la campagne française, semblable à bien des villages où les adolescents trompent leur ennui comme ils le peuvent, Océane, une jeune fille de 16 ans disparait. Cette disparition et l’enquête menée par la police, perturbent brutalement la quiétude du village. Ce drame provoque chez Justine, le personnage central du roman, qui vit seule avec sa mère, beaucoup d’interrogations. Timothée Stanlescu décrit avec justesse la vie des adolescents dans ces villages où l’ennui les conduit à chercher ailleurs, parfois au péril de leur vie, ce qui leur permettrait de réaliser leurs rêves .  Timothée Stanlescu parle aussi, avec pudeur et sensibilité, de la découverte du sentiment amoureux au sortir de l’enfance, épisode difficile et intense de l’adolescence.
Pierre-Pascal Bruneau 

Les enfants de Cadillac, François Noudelmann

Les enfants de Cadillac
François Noudelmann
Gallimard, Collection Blanche
Date de parution : 19 août 2021
ISBN : 9782072945373, 224 pages, 20,71€

Coupable par nature, par essence, tu n’es plus rien, qu’un être en sursis, sans autre identité que celle conférée par tes ennemis de toujours et tes amis d’hier.” Les enfants Cadillac, François Noudelmann

François Noudelmann, agrégé de lettres modernes et professeur de philosophie, auteurs de plusieurs ouvrages sur Jean-Paul Sartre, nous raconte l’histoire de son grand-père et de son père. Dans un style dépouillé, sans pathos, il nous parle d’abord de Chaïm, son grand-père brocanteur, qui, après avoir traversé l’Europe centrale, fuyant pogroms et exactions antisémites, est arrivé en France. Engagé volontaire pour combattre pour la France en 14-18, il est blessé à la tête et est aussi victime des gaz moutarde, premiers horribles essais d’armes chimiques par les allemands. Ayant perdu la raison, il restera longtemps à Sainte Anne, où il y subira les atroces traitements que la médecine aliéniste expérimentale inventa ces années là. Finalement, Il sera abandonné dans un asile à Cadillac, petite ville du Sud-Ouest, où il mourra. Le destin de son fils Albert sera non moins terrible : accomplissant son devoir citoyen, Albert rejoint l’armée française en 1940. Il combat durement, puis, comme beaucoup, dans une indescriptible débâcle, il est fait prisonnier et échoue dans un camp. Il y subira les humiliations et les mauvais traitements infligés par les autres prisonniers. Le violent antisémitisme du groupe dans lequel il se retrouve le poussera à s’évader et il changera alors d’identité. Après des années atroces de travail forcé et d’internement, il échappera à la mort plusieurs fois et parviendra à retourner en France à la Libération pour y retrouver sa femme .
François Noudelmann décrit superbement, avec sobriété, l’impossible retour et les difficultés de se réinsérer dans une vie normale, l’incapacité à raconter l’indicible, une histoire que personne, à l’époque ne veut entendre. Jamais Albert Noudelmann ne racontera son incroyable périple. C’est à un magnétophone qu’il racontera son histoire. Ce sera grâce à cet enregistrement que son fils découvrira qui a vraiment été son père. Un très beau récit, sensible et émouvant, un livre fort, sur l’appartenance et l’identité, nationale et/ou familiale. Un livre utile, une analyse sociologique fine, qui nous conduit à nous interroger sur nous-mêmes et notre société.
Pierre-Pascal Bruneau

 

Les événements de l’Échappée Belle

Vendredi 22 octobre 2021
19 :00 heures
Amstelkerk
Amstelveld 10, 1017 JD Amsterdam

                                    Un entretien mené par Pierre-Pascal Bruneau de la librairie française  Le Temps Retrouvé

Enfin !

Merci à vous toutes et tous de votre immense patience et de votre fidélité. Cette fois sera la bonne. Laurent Binet sera là pour vous le vendredi 22 octobre prochain.

Places disponibles

Nous sommes au complet au regard des dispositions actuelles imposées par la pandémie,
donc pas de nouvelles réservations possible pour l’instant.
Mais,
dès la publication des nouvelles règles le 17 septembre prochain nous espérons vivement être en mesure d’augmenter le nombre de places disponibles.

Confirmation des réservations

Les réservations effectuées pour la soirée annulée de mars, puis de décembre 2020 sont automatiquement reportées pour la soirée du 22 octobre 2021.  Les places annulées moins de vingt-quatre (24) heures avant la soirée littéraire ne pourront faire l’objet d’un remboursement ou d’un report. Les places sont nominatives et personnelles et ne peuvent être revendues.

Rappel du thème de la soirée

Laurent Binet après l’immense succès de son premier roman HHhH, Goncourt du premier roman 2010 (plus de 70.000 exemplaires vendus pour la seule traduction néerlandaise) et son réjouissant et jubilatoire La septième fonction du langage, Prix Interallié 2015, nous revient avec Civilizations qui a reçu le Grand prix de l’Académie Française.

Et si les Incas s’étaient prémunis contre les maladies apportées, voire utilisées comme une arme, par les conquérants espagnols ? Et si les Incas avaient eu des chevaux ? Et s’ils avaient maitrisé la fabrication du fer et des épées ? Auraient-ils pu dès lors partir à la conquête de l’occident ? Laurent Binet l’imagine pour nous. L’empereur Atahualpa, pour fuir son frère Huascar qui veut lui ravir le pouvoir, s’embarque avec deux cents hommes pour le “nouveau monde”. Intelligence politique, machiavélique mais soucieux du bien-être des peuples, Atahualpa parviendra en écrasant ses ennemis et en consolidant son pouvoir par d’habiles alliances, mariages et autres pactes, à devenir le maitre de l’Occident.

Imposant le culte du soleil comme religion d’État tout en prônant la tolérance religieuse, il supprime l’inquisition.  Chaque ville aura alors son temple du soleil mais pour autant, de par la loi, l’Édit de Séville abolissant l’infâme loi d’expulsion de 1492, chacun sera libre de pratiquer sa religion. Juifs et musulmans vivront ainsi en bonne intelligence. Mais la paix ne durera pas et bien des péripéties, dont certaines plus qu’inattendues, attendent l’empereur du Soleil et sa suite. Laurent Binet avec force détails reconstruit la généalogie des dynasties dirigeantes, des Bourbon aux Habsbourg, des Plantagenet et des Médicis. Tous les grands personnages de cette époque sont évoqués comme Barberousse, Montézuma, Soliman le magnifique, ou Lorenzaccio etc. Laurent Binet imagine leurs alliances avec les fils du soleil. Faisant preuve d’une grande habileté et d’une infaillible érudition, Laurent Binet nous enseigne une autre histoire. Une fable par laquelle il nous montre qu’au fil du temps, des alliances et des naissances, vainqueurs et vaincus, incas, mexicains, français, italiens, anglais, ne se distingueront plus les uns des autres et que dès lors tous ces combats menés au nom de telle ou telle idéologie finiront par perdre leur sens.

Cette soirée a été organisée grâce au soutien de l’Institut Français des Pays-Bas, de KZ529BV, aux dons des Amis donateurs de l’Échappée Belle et en association avec la librairie Le Temps Retrouvé.

 

Keizersgracht 529 – 1017 DP, Amsterdam
Tél. +31(0)20 3376125
BTW/TVA N° : NL 8527 65149 B01