Octobre 2019, nouveautés et deuxièmes sélections Goncourt/Renaudot
Le 18 octobre 2019 | 0 Commentaires

Copyright – Gustave caillebotte -Art Institute of Chicago

Et il pleuvait toujours …

Que faire donc en un gite lorsqu’il pleut au dehors ? Rien de tel que de lire et de voyager par la pensée et son imaginaire, et voici pour vous y aider une sélection nouvelle de livres. Parmi ces livres, puisque c’est aussi la saison des prix littéraires, nous vous proposons des livres de la deuxième sélection du Goncourt et du Renaudot.

Prix Goncourt

En tête des meilleurs ventes de la rentrée littéraire, Soif dAmélie Nothomb et Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon de Jean-Paul Dubois, sont toujours présents dans la deuxième sélection du Goncourt. Se maintiennent également dans la course au Goncourt, Le ciel par-dessus le toit de Nathacha Appanah, Ghetto intérieur de Santiago H. Amigorena et bien entendu La part du fils de Jean-Luc Coatalem également toujours en lice pour le Renaudot.  Les quatre romans de la troisième et dernière sélection seront dévoilés le 27 octobre à Cabourg pour célébrer le centenaire du prix Goncourt de Marcel Proust pour A l’ombre des jeunes filles en fleurs, qui lui avait été attribué, de haute lutte, le 10 décembre 1919. Le Goncourt 2019 sera annoncé le 4 novembre, selon la tradition, chez Drouant.

Prix Renaudot
Pour la deuxième sélection du Renaudot, sont retenus huit romans sur les seize initialement choisis. Sans surprise Le Ciel par-dessus le toit, de Natacha Appanah (Gallimard) et La Part du fils, par Jean-Luc Coatalem (Stock) , mais aussi La Maison, le roman d’Emma Becker (Flammarion), fortement soutenu par de nombreux critiques littéraires et Par les routes, de Sylvain Prudhomme (L’Arbalète/Gallimard), ce surprenant roman dont le héros est un homme encore jeune, dont la passion suffit à le désigner : L’Autostoppeur. Et puis deux livres dont avions déjà parlé, Le bal des folles, de Victoria Mas (Albin Michel)  et  le beau livre de Abdourahman A. Waberi, Pourquoi tu danses quand tu marches ? (J-C. Lattès). Enfin, La Symphonie du nouveau monde de Lenka Hornakova-Civade (Alma) et Les Jungles rouges de Jean-Noël Orengo (Grasset) complètent cette deuxième sélection du Renaudot. Les romans de la troisième et dernière sélection seront dévoilés le 29 octobre et le prix Renaudot sera décerné le 5 novembre.

Grand prix de l’Académie Française
Les trois finalistes du grand prix de l’Académie Française sont, Civilizations, de Laurent Binet (Grasset), L’île du dernier homme, de Bruno de Cessole (Albin Michel) et Jour de courage, de Brigitte Giraud (Flammarion). Ce prix sera décerné le 31 octobre.

Dans ces sélections nous avons déjà revu, dans notre lettre du mois de septembre, Soif, La part du fils, Le ciel par-dessus le toitCivilizations et Pourquoi tu danses quand tu marches. Nous parlerons donc cette fois d’autres livres sélectionnés, celui de Jean-Paul Dubois, Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon, de Par les routes, de Sylvain Prud’homme, du Bal des folles, de Victoria Mas, et de Ghetto intérieur, de Santiago H. Amigorena et puis de Choses humaines, de Karine Tuil qui faisait parti de la première sélection du Goncourt qui n’a pas été maintenu dans la seconde mais qui mérite néanmoins de s’y arrêter.

Et puis nous parlerons de plusieurs livres sortis en octobre, à commencer par Encre sympathique, le dernier roman de Patrick Modiano, mais aussi Icebergs, le dernier Tanguy Viel, Pierre le très beau livre-poème de Christian Bobin, La panthère des neiges de l’infatigable Sylvain Tesson, parti à l’aventure dans les immensités himalayennes et du dernier livre de Jean-Christophe Rufin, Les trois femmes du consul. Une nouveauté enfin, du coté de chez Marcel Proust, avec la publication du Mystérieux correspondant, qui rassemble plusieurs nouvelles inédites, nouvelles qu’il avait écartées lors de la publication de son recueil Les plaisirs et les jours.

Deuxièmes sélection du Goncourt et du Renaudot

Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon, Jean-Paul Dubois

Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon
Jean-Paul Dubois
Les Éditions de l’Olivier
Date de parution : 14 août 2019
ISBN : 9782823615166, 246 pages, 20.70€

Le dernier roman de Jean-Paul Dubois raconte le passage à l’acte de Paul Hansen, paisible surintendant de la résidence L’Excelsior à Montréal. Rien n’indiquait qu’un jour, Paul Hansen passerait par la case prison. (…) il se retrouve dans une cellule du pénitencier de Montréal à partager six pauvres mètres carrés avec un Hells Angel.(…) Il n’a peur de rien sauf des rats, des dentistes et des coiffeurs. Il défaille comme une fillette quand on menace de lui couper les cheveux. (…) Peu à peu des liens d’amitié se tissent. (…) (Note de l’éditeur)

Par les routes, Sylvain Prud’homme

Par les routes
Sylvain Prud’homme
L’arbalète, Gallimard
Date de parution : 22 août 2019
ISBN :  9782072740381,  304 pages, 20.71€

«J’ai retrouvé l’autostoppeur dans une petite ville du sud-est de la France, après des années sans penser à lui. Je l’ai retrouvé amoureux, installé, devenu père. Je me suis rappelé tout ce qui m’avait décidé, autrefois, à lui demander de sortir de ma vie. J’ai frappé à sa porte. J’ai rencontré Marie. » Sylvain Prudhomme, Par les routes.

Et si partir sans but, au hasard, était le moyen de lâcher prise, de se débarrasser du poids de tout ce que la société fait peser sur nous  ? Deux amis qui se perdent de vue et se retrouvent des années plus tard. L’un marié avec Marie, a un enfant, semble être parfaitement heureux. Il aime sa petite famille et pourtant il n’a de cesse de partir au hasard, sans but, en auto-stop. Un livre déconcertant, attachant, sur la recherche de soi et de l’autre.

Le Bal des folles, Victoria Mas

Le bal des folles
Victoria Mas
Albin Michel
Date de parution : 21 Août 2019
ISBN : 9782226442109 , 256 pages, 20.60€

Le professeur Charcot, pionnier du traitement des maladies nerveuses, avait posé comme postulat que l’hystérie et certaines maladies mentales avaient nécessairement pour origine un choc traumatisant, refoulé par le patient, à tel point que ce dernier n’en a plus conscience. Ce sera, en autres approches, par l’hypnose que Charcot tentera de faire reconnecter le patient avec ce traumatisme pour l’en délivrer ou malheureusement le plonger plus profondément encore dans la névrose. Mais le livre de Victoria Mas traite surtout de la condition féminine à la fin du XIXème. À cette époque, et longtemps encore après, il suffisait d’une simple lettre d’un mari ou d’un père pour faire interner comme folle sa femme ou sa fille. Enfermées dans des asiles, sinistres prisons, comme Charenton, Sainte Anne ou la Salpêtrière, ces femmes, exclues de la société, maltraitées, sans aucun espoir de recouvrer un jour leur liberté, s’enfonçaient dans une folie le plus souvent acquise dans ces lieux sordides. Quant au bal des folles il s’agit d’un bal organisé par Charcot chaque année pendant lequel ses patientes pouvaient une fois l’an s’habiller et paraitre dans un semblant de normalité aux yeux des invités que Charcot conviait à cet étrange bal. Victoria Mas raconte ainsi le triste sort d’une jeune femme de la bonne bourgeoise parisienne victime d’un père autoritaire et indifférent qui l’a fait enfermer à la Salpêtrière parmi les hystériques et les folles.

Ghetto intérieur, Santiago H. Amigorena


Le Ghetto intérieur
Santiago H. Amigorena
P.O.L
Date de parution : 22 août 2019
ISBN :  9782818047811, pages, 19.62€

Un livre magnifique, émouvant, une vision, une perception des horreurs perpétrées par les Nazis  dans le Ghetto de Varsovie, lointaine et distanciée, mais d’une acuité et d’une justesse troublantes. Perception inhabituelle de faits historiques sur lesquels il a beaucoup été écrit, ce récit donne un éclairage original et vif sur un des innombrables effets dévastateurs et durables dans des pays, pourtant épargnés par la guerre qui sévissait en Europe, des crimes perpétrés par le Troisième Reich.

“Buenos-Aires, 1940. Des amis juifs, exilés, se retrouvent au café. Une question : que se passe-t-il dans cette Europe qu’ils ont fuie en bateau quelques années plus tôt ? Difficile d’interpréter les rares nouvelles. Vicente Rosenberg est l’un d’entre eux, il a épousé Rosita en Argentine. Ils auront trois enfants. Mais Vicente pense surtout à sa mère qui est restée en Pologne, à Varsovie. Que devient-elle ? Elle lui écrit une dizaine de lettres auxquelles il ne répond pas toujours. Dans l’une d’elles, il peut lire : « Tu as peut-être entendu parler du grand mur que les Allemands ont construit. Heureusement la rue Sienna est restée…” (Note de l’éditeur)

Et puis un livre qui n’est plus dans la course au Goncourt mais qui a retenu notre attention :

Choses humaines, de Karine Tuil

Les choses humaines
Karine Tuil
Grasset
Date de parution : 1er juin 2019
ISBN : 9782072729331, 352 pages, 22.90€

Le roman de Karine Tuil lui a été inspiré par un fait divers survenu en Californie à Stanford University. Un étudiant est accusé d’agression sexuelle perpétrée sur une étudiante. Il est jugé mais bénéficie d’un jugement très clément ce qui provoque un tollé des milieux féministes. Karine Tuil s’est placée du coté du violeur, dont on entend rarement les témoignages dans la vraie vie. Karine Tuil a assisté et suivi des procès pour viol au tribunal correctionnel, elle a examiné, procès-verbaux, auditions de police etc. et mené une véritable enquête de journaliste qui rend ce récit particulièrement crédible.

Les nouveautés du mois d’octobre

Encre sympathique, Patrick Modiano


Encre sympathique
Patrick Modiano
Collection Blanche, Gallimard
Date de parution  : 4 octobre 2019
ISBN :  9782072753800, 144 pages, 17.44€

Encre Sympathique ravira les inconditionnels de Patrick Modiano. Dès les premières pages, presque dès les premiers mots, nous voila plongés dans l’univers flottant de Patrick Modiano. Alors, bercé par la musique et le rythme si particulier de sa phrase, il faut avancer un peu à l’aveuglette, certes dans le présent, mais constamment projeté dans le passé. Et puis comme le Narrateur qui découvre, le temps enfin retrouvé, que la Vivonne réunit les deux mondes, les deux cotés, celui de Guermantes et celui de Swann, deux mondes que l’on croyait pourtant voués à rester parallèles l’un à l’autre sans jamais se croiser, les personnages se rejoignent ici aussi, à l’issue d’un récit diffus et incertain mais dont le dénouement nous apparait finalement inexorable.

Icebergs, Tanguy Viel

Icebergs
Tanguy Viel
Éditions de Minuit
Date de parution : octobre 2019
ISBN : 9782707345745, 128 pages, 13.00 €

“Icebergs est une série de promenades dans les allées d’une pensée qui tourne et vire, une pensée à vrai dire obsédée par les formes qu’elle peut prendre. Cette nature inquiète qui l’abrite se demande surtout comment les autres, tous les autres, ont fait avant elle. Alors elle enquête, elle arpente les rayons des bibliothèques, elle se promène sur internet, elle se renseigne sur la vie des écrivains, elle s’assied sur un banc – autant de manières pour elle de résoudre l’énigme de son expression rêvée, ici présentée en courts essais « arctiques », parties visibles et flottantes de la pensée.” (Note de l’éditeur)

Pierre, Christian Bobin


Pierre
Christian Bobin
Collection Blanche, Gallimard
Date de parution : 3 octobre 2019
ISBN : 9782072866586, 104 pages, 15.26€

Qui d’autre qu’un grand écrivain, un poète, comme Christian Bobin, pouvait nous faire comprendre, ressentir, toutes les nuances de noir des toiles de Pierre Soulages ? Mais plus qu’un livre sur Soulages, Pierre est un livre sur la perception de l’art, le ressenti face à des oeuvres qui sont, en apparence seulement, si éloignées d’une compréhension rationnelle, catégorielle et terre à terre.

“Je me moque de la peinture. Je me moque de la musique. Je moque de la poésie. Je me moque de tout ce qui appartient à un genre et lentement s’étiole dans cette appartenance.”  Christian Bobin

Précisément, car c’est avec le coeur qu’il faut voir, loin du réel et de sa logique dévastatrice, mais ce sera pourtant ce “surgissement d’une présence“, présence tant recherchée, qui, enfin, nous atteint “pour nous combler en nous tuant”.

La panthère des neiges, Sylvain Tesson

La panthère des neiges
Sylvain tesson
Collection Blanche, Gallimard
Date de parution : 10 octobre 2019
ISBN : 9782072822322, 176 pages, 19.62€

Sylvain Tesson, ignorant son corps brisé et une colonne vertébrale fragilisée à jamais à la suite d’un très grave accident, prend à nouveau la route. Ce sera cette fois les grands froids de l’Himalaya, moins trente, moins quarante, un soleil froid, haut et fort mais qui ne réchauffe pourtant pas. A la demande et avec son ami Vincent Munier, étonnant photographe animalier, ils partent à la recherche de la panthère des neiges. Animal somptueux décimé par l’homme, la panthère des neiges, qui vit à plus de cinq mille mètres d’altitude, ne se laisse pas approcher. Alors, jour après jour, marchant des centaines de kilomètres, semaine après semaine, guettant, sans un mouvement, pendant des heures, dans la neige et le froid, Tesson et Munier poursuivent inlassablement leur quête, loin du monde et de la folie destructrice des hommes.
Les trois femmes du consul, Jean-Christophe Rufin


Les trois femmes du consul
Jean-Christophe Rufin
Flammarion
Date de parution : 9 octobre 2019
ISBN : 9782081420250, 272 pages, 21.25€

Aurel Timescu est de retour. Consul-adjoint de France à Maputo, Mozambique, et héros du Suspendu de Conakry, le précédent livre de Jean-Christophe Rufin, maladroit et peu doué pour le métier de diplomate, Aurel Timescu mène donc à nouveau l’enquête. Plus proche de l’inspecteur Colombo que de Sherlock Holmes, il confirme dans cette nouvelle enquête, ses qualités de détective amateur. Ses intuitions seront-elles suffisantes pour découvrir la vérité sur le meurtre du patron de l’hôtel Dos Camaroes ? Trois femmes sont impliquées dans ce meurtre mais la coupable n’est pas celle que l’on croit, et de cela Aurel Timescu en est convaincu. Catastrophe climatique et drame écologique, amour, argent, intérêts sordides et histoires africaines, Jean-Christophe Rufin semble bien s’amuser avec son personnage et gageons que les aventures de ce curieux diplomate ne font que commencer.

Et puis, un nouvel inédit de Marcel Proust !

Le Mystérieux correspondant et autres nouvelles inédites

Le mystérieux correspondant et autres nouvelles inédites
Marcel Proust
Éditions Robert de Fallois
Date de parution : 9 octobre 2019
ISBN : 9791032102299, 188 pages, 20.16€

Toujours et encore des inédits de Marcel Proust. Cette fois il s’agit de nouvelles qu’il avait écartées lors de la publication du recueil Les plaisirs et les jours (1895).  Il  trouvait, semble-t-il, leur sujet trop subversif pour un public bourgeois et corseté. L’homosexualité n’était pas officiellement admise mais seulement tolérée (elle était réprimée par la loi en Angleterre) pour autant qu’elle soit discrète. Une autre explication serait que Proust était d’avis que l’inclusion de ces neuf courtes nouvelles dans les Plaisir et les jours aurait déséquilibré l’ensemble. En partie autobiographique, ces nouvelles écrites par un jeune homme d’une vingtaine d’années, sont fortement inspirées par la relation amoureuse intense qu’il vécut avec Reynaldo Hahn, le grand amour de sa vie, et qui restera, jusqu’à la fin, son indéfectible ami. Écrivain encore en devenir à cette époque, toute la Recherche est pourtant déjà en germe dans ces nouvelles.

_____________________________________________________

Les soirées littéraires de l’Échappée Belle

 

La rentrée littéraire

et les sélections des grands prix littéraires

 Le jeudi 17 octobre 2019
à 19:00 heures

Maison de l’Échappée Belle

Spiegelgracht 2a, 1017JR Amsterdam

Une présentation de Pierre-Pascal Bruneau
de la librairie Le Temps Retrouvé

Venez découvrir les livres à ne pas manquer de la rentrée littéraire. Nous regarderons aussi les dernières sélections des grands prix littéraires, Goncourt, Renaudot, Académie Française, Femina etc. Une présentation par Pierre-Pascal Bruneau de la librairie française Le Temps Retrouvé. Les livres présentés seront disponibles à la vente après la présentation.
Attention paiement uniquement par carte PIN.

Lien de réservation

Le nombre des participants étant limité merci de réserver vos places dès que possible. Les places annulées moins de vingt quatre heures avant la soirée ne pourront faire l’objet d’un remboursement ou d’un report.

L’Échappée Belle reçoit le soutien du Prins Bernhard Cultuurfonds, ainsi que de l’Institut français des Pays-Bas, de BNP Paribas, et de KZ 529 BV et organise cette soirée conjointement avec Le Temps Retrouvé, librairie française.

___________________________________________________________________

Keizersgracht 529 – 1017 DP, Amsterdam, Pays-Bas – +31(0)203376125
www.echappeebelle.nl
L’Échappée Belle est une fondation à but non lucratif de droit néerlandais (stichting), enregistrée auprès de la Chambre de Commerce d’Amsterdam (KvK 65176847) et dont le siège est sis Keizersgracht 529, 1017DP Amsterdam, Pays-Bas. L’Échappée Belle bénéficie du statut ANBI n°856008576
publicatieverplichting