La Lettre du Temps Retrouvé, mai 2019
On 6 juin 2019 | 0 Comments

Honoré Daumier et Charles Philippon, caricature de Louis-Philippe, roi des français. De l’esprit français et de l’irrévérence

De l’esprit français et de l’irrévérence


L’irrévérence et la satire sont indissociables de l’esprit français. Depuis toujours, moquer les puissants, qu’ils soient politiques, religieux ou intellectuels, est une tradition française. Contredire, critiquer et brocarder ceux qui pourtant ont été choisis par le peuple, est un sport national. Mais l’esprit français c’est avant toute chose un esprit de liberté :

” Au point de vue politique il n’y a qu’un seul principe, la souveraineté de l’homme sur lui-même. cette souveraineté de moi sur moi s’appelle Liberté ” Victor Hugo

Ce désir de rester libre d’exprimer son opinion, cet esprit frondeur et insoumis, va cependant souvent de pair avec d’intéressants paradoxes.

“L’esprit français, c’est la cohabitation des contraires. Le peuple ne veut plus de la monarchie d’Etat, mais il réclame toujours l’apparat de l’Etat alors que celui-ci n’a plus d’argent. (…) C’est inouï! “
Metin Arditi, entretien avec Richard Werly , Le Temps, 26 janvier 2019

Cet esprit français, Metin Arditi s’est attaché, avec astuce et humour, à en faire le portrait, dans son dictionnaire amoureux paru au début de cette année.

Dictionnaire amoureux de l’esprit français, Metin Arditi

Dictionnaire amoureux de l’esprit français
Metin Arditi
PLON/Grasset
Date de parution : 17 janvier 2019
ISBN : 9782259263290, 650 pages, 27.50€
 
Metin Arditi, que nous avons reçu en septembre 2017, a publié, il y a quelques mois,
un Dictionnaire Amoureux de l’esprit français, un ouvrage passionnant. De Molière et La
Fontaine à Jean d’Ormesson, Metin Arditi célèbre avec brio cet esprit très particulier, ce
sens du panache et du beau, un esprit pétri de contradictions et éminemment
complexe.
 
Éloge de l’irrévérence, Georges Kiejman et Richard Malka


 
Éloge de l’irrévérence
Georges Kiejman et Richard Malka
Grasset
Date de parution : 27 mars 2019
ISBN : 9782246819813, 144 pages, 17.31€
 
Cet esprit français souffle aussi dans Éloge de l’irrévérence, le livre de Georges
Kiejman et Richard Malka qui contient leurs plaidoiries du procès intenté en février 2007 par
plusieurs organisations et associations contre Charlie Hebdo à l’occasion de la publication de
certaines des caricatures de Mahomet initialement parues au Danemark. Un plaidoyer pour la liberté d’expression mais aussi une analyse fine et pertinente de la différence entre une irrévérence tolérable même si elle est blessante et cruelle et une offense gratuite et dirigée vers une personne ou un groupe de personnes déterminé. Huit années plus tard, au regard du massacre du 7 janvier 2015 à la rédaction de Charlie Hebdo, ces plaidoiries prennaient tout leur sens.
 
Le temps de s’en apercevoir, Emmanuel de Waresquiel



Le temps de s’en apercevoir
Emmanuel de Waresquiel
L’Iconoclaste
Date de parution : 5 septembre 2018
ISBN :9782378800253, 250 pages, 18.53€
 
Emmanuel de Waresquiel, normalien, chercheur à l’École pratique des hautes études, est
historien. Célébré pour ses biographies de Talleyrand, Le Prince immobile (2006), et de
Fouché, les silences de la pieuvre (2014), Emmanuel de Waresquiel porte un regard d’une grande acuité sur notre société. Séduit, lui aussi, par l’esprit français, il relève paradoxes et contradictions d’un peuple foncièrement républicain qui pourtant rêve de monarchie. Évoquant sa famille dont l’histoire croise souvent celle de la France, il déplore l’usage de plus en plus intensif des données numérisées au détriment de la conservation des archives elles-mêmes. Résolument contre certains stigmates du monde d’aujourd’hui, Emmanuel de Waresquiel n’a ni téléphone portable ni voiture. Pourtant il montre une parfaite compréhension des enjeux et des risques que les bouleversements technologiques de ces dernières années emportent. Il souligne, par exemple, l’insécurité grandissante que fait peser le numérique sur les données confidentielles et le recours paradoxal au papier et à l’écrit comme dernier rempart du secret.

” L’honnête homme du siècle de Louis XIV, l’homme courtois et cultivé, qui à l’aisance
sociale et au goût des savoirs alliait de véritables qualités humaines, est mort et enterré. J’en
connais quelques-uns. On aimerait tellement qu’ils ne soient pas « les derniers des
Mohicans » ” Le temps de s’en apercevoir, page 62.

Honnête homme, Emmanuel de Waresquiel l’est, sans l’ombre d’un doute.

Nouveautés des mois d’avril et mai
 
Transparence, Marc Dugain



Transparence
Marc Dugain
Gallimard, Collection Blanche
Date de parution : 25 avril 2019
ISBN : 978207279033, pages, 20.71€
 
Le nouveau livre de Marc Dugain traite des dangers d’une société sur-numérisée, dangers dont Emmanuel de Waresquiel dans son livre cité plus haut, nous parle et que Marc Dugain imagine se réaliser. Transparence 
est un livre de science-fiction, dans lequel Marc Dugain nous projette 40 années en avant. 2060 est un monde où l’informatique et le numérique sont les maitres de nos vies, un monde qui serait contrôlé par Google. 2060,
dans Transparence, c’est aussi l’immortalité à portée de main. Atteindre le rêve d’« Une vie sans fin » pour reprendre le titre du roman de Frédéric Beigbeder, serait-il possible ?  l’humanité pourra-t-elle être sauvée ? qui
seront les élus ? qui sont ceux qui mériteront l’éternité ? Le personnage
central, est une femme parfaite, brillante justicière et moraliste. Marc
Dugain décrit aussi la fin d’un deuxième mandat drolatique pour Trump, et bien d’autres projections qui nous donnent le devenir et les
conséquences (ou inconséquences) des décisions prises aujourd’hui par
ceux et celles et qui dirigent le monde aujourd’hui. Marc Dugain voit loin et ce qu’il imagine nous paraît étonnamment familier.  Et s’il voyait juste ?
 
« Ce roman d’anticipation éblouissant nous dévoile le monde de demain pour mieux nous révéler celui d’aujourd’hui et mettre en lumière la plus grande révolution technologique de notre histoire. » (Note de l’éditeur)
 
Rappeler les enfants, Alexis Potschke


 
Rappeler les enfants
Alexis Potschke
Éditions du Seuil
Date de parution : 4 avril 2019
ISBN : 9782021420081, 320 pages, 20.71€
 
« Dans un collège public de la grande banlieue parisienne, aujourd’hui, un jeune prof de lettres raconte son métier, au jour le jour et au plus près des classes et de leurs élèves. Des silhouettes émergent, celles d’enfants sur le point d’entrer dans l’adolescence : de la sixième à la troisième, ils viennent en cours mais n’ont pas que ça à faire. À leur âge, il y a plus important. (…) On ne sait jamais ce qu’on va trouver dans une salle de cours, se dit le prof qui, trimestre après trimestre, interroge, écoute, observe. Né en 1989, Alexis Potschke donne un premier récit d’une richesse extraordinaire sur le bonheur d’enseigner à des élèves qui sont aussi, et avant tout, des enfants. » (Note de l’éditeur)
 
L’outrage fait à Sarah Ikker, Tome 1, Yasmina Khadra


 
L’outrage fait à Sarah Ikker, Tome 1
Yasmina Khadra
Julliard
Date de parution : 10 mai 2019
ISBN : 9782260053217, 288 pages, 20.71€
 
Yasmina Khadra s’attaque cette fois au royaume du Maroc. Sur fond d’intrigue policière et histoire de mœurs, Yasmina Khadra décrit une société corrompue depuis le plus bas échelon jusqu’aux hautes sphères de la politique. Société féodale, elle est régie par l’hypocrisie et la violence, et est dominée par l’argent. Patriarcat dans lequel l’homme détient l’absolue autorité, les femmes, soumises et victimes, semblent pourtant parvenir malgré tout à tirer leur épingle du jeu, mais le prix à payer est cher. Pour Yasmina Khadra, dans la société marocaine, toutes classe sociales confondues, le couple n’est « jamais un mari et une épouse », mais « une mère et un enfant gâté », et , « Cela a toujours été ainsi ». Ce livre est le premier tome d’une histoire qui comportera plusieurs volets.
 
Nous, l’Europe banquet des peuples, Laurent Gaudé


 
 
Nous, l’Europe banquet des peuples
Laurent Gaudé
Actes Sud
Date de parution : 1er mai 2019
ISBN : 9782330121525, 192 pages, 19.40€

« L’Europe, l’ancienne, celle d’un vieux monde bouleversé par la révolution industrielle, et l’Union européenne, belle utopie née sur les cendres de deux grandes guerres, sont l’alpha et l’oméga de ce texte en vers libres relatant un siècle et demi de constructions, d’affrontements, d’enthousiasmes, de défaites et d’espoirs.
À l’heure où certains doutent, où d’autres n’y croient plus, ce récit européen humaniste rappelle qu’une mémoire commune, même douloureuse, est un ferment d’avenir. C’est donc d’une plume ardente que Laurent Gaudé compose une épopée invitant à la réalisation d’une Europe des différences, de la solidarité et de la liberté. » (Note de l’éditeur)

Nous recevrons Laurent Gaudé le 20 septembre prochain.
 
Théorie de la dictature, Michel Onfray


 
Théorie de la dictature
Michel Onfray
Robert Laffont
Date de parution : 9 mai 2019
ISBN : 9782221241752, 234 pages, 21.80€
 
Ce dernier livre est d’abord un vibrant hommage à George Orwell. Michel Onfray, en dégageant sept préceptes tirés des livres d’Orwell, démontre comment une dictature peut-être instaurée dans n’importe quelle démocratie.
 
«Il est admis que 1984 et La Ferme des animaux d’Orwell permettent de penser les dictatures du XXe siècle. Je pose l’hypothèse qu’ils permettent également de concevoir les dictatures de toujours. » Michel Onfray
 
Les dictateurs, détenteurs du pouvoir absolu, n’acceptant ni critique ni concurrence, n’existent pas uniquement dans des pays exotiques et lointains. Pour Michel Onfray, certains dirigeants européens qui ne s’appuient pourtant pas sur un pouvoir militaire, ont in fine le même pouvoir suprême que n’importe quel dictateur, le pouvoir de décider seul pour une nation entière. Michel Onfray incarne pleinement cet esprit français, dont parle Metin Arditi, prompt critiquer le pouvoir en place. Pour lui les dirigeants européens dominants sont les VRP d’une Europe “maastrichienne” et en particulier, Emmanuel Macron, modèle du dictateur démocrate ou prétendu tel. Cette Europe de Maastricht il l’abhorre :
 
” L’idéal européen, c’est une Europe des Nations avec une monnaie commune, et non unique, avec une conservation de la souveraineté par les États. Un contrat de mariage, autrement dit : le contraire du mariage forcé… “ Michel Onfray

Provocateur et critique, Michel Onfray dénonce « la violence libérale » et les « bobos urbains » et apporte un contre-point brillant et argumenté aux tenants inconditionnels d’une Europe qui tend, selon lui, à ignorer les petits et les sans-grades, les pauvres et déshérités, les paysans, ce peuple à qui l’Europe libérale aurait volé le pouvoir.
 
Autres nouveautés
 
Une amie de la famille, Jean-Marie Laclavetine


 
Une amie de la famille
Jean-Marie Laclavetine
Gallimard, Collection Blanche,
Date de parution : 7 mars 2019
ISBN : 9782072843082, 192 pages, 19.62€
 
« Le 1er novembre 1968, alors que nous nous promenions sur les rochers qui surplombent la Chambre d’Amour à Biarritz, ma sœur aînée a été emportée par une vague. Elle avait vingt ans, moi quinze. Il aura fallu un demi-siècle pour que je parvienne à évoquer ce jour, et interroger le prodigieux silence qui a dès lors enseveli notre famille. Je suis parti à la recherche d’Annie. Je l’ai vue revenir intacte dans sa fougue, ses doutes, ses enthousiasmes, ses joies et ses colères : une jeune femme d’aujourd’hui. » Jean-Marie Laclavetine.
 
Et pour finir :
Les beaux jours devant certainement nous faire signe à un moment donné, un ouvrage de promenade dans Paris.
 
Balades littéraires dans Paris, Jean-Christophe Sarrot


 
Balades littéraires dans Paris
Jean-Christophe Sarrot
Éditions Nouveau Monde
Date de parution : 25 avril 2019
ISBN : 9782369426813, pages, 27.14€
 
“ Il n’est pas donné à tout le monde d’accompagner Alexandre Dumas sur les barricades de juillet 1830, de suivre la naissance de La Comédie humaine ainsi que Balzac et ses personnages dans le Paris pré-haussmanien ou de pénétrer avec Chateaubriand dans le salon de Mme Récamier. Cet ouvrage propose aussi de suivre les pas de Zola et Proust défendant Dreyfus, sur les traces des poètes de la butte Montmartre au début du siècle, puis des écrivains américains venus après-guerre chercher la liberté et la gloire. Cet ouvrage original et unique redonne vie à des auteurs en se rendant dans les demeures, les quartiers, les cafés… qu’ils ont fréquentés et où ils ont fait vivre leurs héros. Se déroulent alors sous nos yeux l’histoire littéraire et la grande Histoire, que l’on ignorait et qui éclairent notre présent. À mi-chemin entre guide pratique et livre d’histoire(s), ce livre offre de (re)découvrir le Paris des écrivains à travers cinquante « balades » qui mêlent l’anecdotique à des récits solidement documentés. » (Note de l’éditeur)

Les soirées littéraires de l’Échappée Belle  





Éric Fottorino
Le vendredi 14 juin 2019 à 20:00 heures
Keizersgracht 529, 1017DP, Amsterdam 

 Pierre-Pascal Bruneau, de la librairie Le Temps Retrouvé, recevra Éric Fottorino, journaliste, ancien directeur du journal Le Monde, pour
lequel il a travaillé pendant plus de 25 ans et dont il a été le directeur de 2007 à 2011. Éric Fottorino est aussi le co-fondateur, avec Laurent Greisalmer de l’hebdomadaire Le 1 et  co-fondateur de la revue America avec François Busnel. Il vient enfin de lancer Zadig une toute nouvelle revue trimestrielle, distanciée de l’actualité et qui a pour vocation de faire le portrait de la France.Éric Fottorino est aussi un écrivain de grand talent et nous parlerons plus particulièrement, parmi la dizaine de romans et récits qu’il a écrit, des livres consacrés à son histoire familiale, De Rochelle, son premier livre paru en 1991 à Dix-Sept ans, son tout dernier roman. Le personnage de ce livre, une auto-fiction, est sa mère, Lina, qu’il comprend enfin., au regard d’ une révélation tardive et douloureuse de sa mère, révélation qui lui permettra de mieux la comprendre et de s’en rapprocher
enfin. 

Cocktail, vins et spécialités française : de 19:00 à 20:00 heures.

Entretien : de 20:00 à 21:15 heures suivi de la vente des livres et d’une séance de dédicace : à partir de 21:30 heures.

Prix pour une place : 12,50€, prix pour les titulaires de la carte « Ami” de l’Échappée Belle, 7,50€.

Lien de réservation



La carte d’Ami de l’Échappée Belle est individuelle. Seul le titulaire peut bénéficier du tarif réduit. Le nombre des participants étant limité, merci de réserver vos places dès que possible.

Les places annulées moins de vingt-quatre (24) heures; avant la soirée littéraire ne pourront faire l’objet d’un remboursement ou d’un report. Les places sont nominatives et personnelles et ne peuvent être revendues.

Cette soirée a été rendue possible grâce au soutien de l’Institut français des Pays-Bas, du CNL et de Thalys.






Maxime Rovere



Le samedi 6 juillet à 19:00 heures
Maison de l’Échappée Belle
Spiegelgracht 2a


Pierre-Pascal Bruneau s’entretiendra avec Maxime Rovere, normalien, professeur de philosophie, qui compte parmi les meilleurs spécialistes de Spinoza. Dans Le Clan Spinoza, Amsterdam 1677, l’invention de la liberté, Maxime Rovere reconstitue avec brio l’univers dans lequel Baruch ou Bento Spinoza. Décrivant les hommes qui l’ont connu et approché, Saül Levi Morteira, Grand Rabbin d’Amsterdam, Adriaen Koerbagh, encyclopédiste, Franciscus Van den Enden, activiste opposé à Louis XIV, Sténon, grand anatomiste et bien d’autres, Maxime Rovere nous montre un Spinoza assez différent de celui décrit par beaucoup de ses biographes. Ce faisant, Maxime Rovere nous fait partager sa compréhension de l’oeuvre de Spinoza. Dans un ouvrage précédent, Exister. Méthodes de Spinoza, Maxime Rovere, s’attache à démontrer que le but poursuivi par Spinoza n’a pas été de proposer ” un système philosophique”  mais des “méthodes” qui doivent nous permettre de comprendre Dieu, la nature et le monde et comment l’homme peut et doit conquérir sa liberté. 

Les livres de Maxime Rovere seront disponibles à la vente après l’entretien qui sera suivi d’une séance de dédicace.

Le nombre des participants étant limité à 35 personnes, merci de réserver vos places dès que possible.Prix pour une place : 10,00€, prix pour les titulaires de la carte “Ami” de l’Échappée Belle  : 6,00€La carte d’Ami de l’Échappée Belle est individuelle. Seul le titulaire peut bénéficier du tarif réduit. Le nombre des participants étant limité, merci de réserver vos places dès que possible.

Les places annulées moins de vingt-quatre (24) heures; avant la soirée littéraire ne pourront faire l’objet d’un remboursement ou d’un report. Les places sont nominatives et personnelles et ne peuvent être revendues.

Lien de réservation

Cette soirée a été rendue possible grâce au soutien de l’Institut français des Pays-Bas et du CNL.







  


 
More news