Avril 2022, Ils sont fous ces humains !
Le 25 avril 2022 | 0 Commentaires
Copyright, www.asterix.com, Uderzo,Éditions Albert René, tous droits réservés

Ils sont fous ces humains !

Marc Dugain en est convaincu. Dans son nouveau livre, Conter les moutons, écrit depuis son paradis breton, Il fait parler ses brebis qui regardent les hommes d’un air dubitatif. Pourquoi l’espèce sensée être la plus intelligente de toutes se comporte-t-elle aussi follement ? Pourquoi les hommes ont-ils un tel manque de respect pour la nature ? Pour Laurent Gounelle il est clair que les hommes courent à leur perte. Dans Le réveil, une dystopie particulièrement sombre, il décrit un monde dans lequel les libertés individuelles sont de plus en plus restreintes au nom de l’intérêt général. Le dernier livre de Romain Puertolas (l’auteur de L’Extraordinaire voyage du fakir) traite aussi de manipulation; celle des sectes qui envoûtent et embrigadent de jeunes adolescents. La société, par respect démocratique, n’intervient pas et ce seront les citoyens eux-mêmes qui prendront les choses en mains. Nous avons aussi beaucoup aimé Le gosse, de Véronique Olmi, un livre magnifique sur la vie des orphelins dans les années trente et sur l’amitié. Et puis une découverte, 33 jours, de Léon Werthpréfacé par son ami Saint Exupéry qui lui dédiera Le Petit Prince. Témoignage saisissant, Léon Werth tient le journal de son exode. Comme tant d’autres français qui ont cédé à la panique face à l’avancée des allemands en 1940, Léon Werth, particulièrement menacé parce qu’il est juif, se décide à quitter Paris pour gagner sa maison de vacances à Saint Amour. Il mettra 33 jours pour arriver dans le Jura. Véronique Fouminet a lu et analysé pour vous un essai passionnant sur l’histoire de la démocratie dans la Grèce antique ainsi qu’un ouvrage collectif sur l’Europe vue par ses écrivains. Olivier Guez a ainsi demandé à vingt-sept écrivains, un par Etat-membre, d’écrire sur des lieux évocateurs de la culture et de l’histoire européennes. Enfin, Tiphaine Hubert, notre spécialiste bandes dessinées, vous propose deux nouveautés.

Conter les moutons, Marc Dugain


Conter les moutons
Marc Dugain
Jean-Claude Lattès, collection Bestial
Date de parution : 9 mars 2022
ISBN : 9782709669979, 144 pages, 19.62€

” Ce n’est pas que je sois pessimiste, mais j’ai appris à être prudente. En une fraction de seconde, ces gens là passent d’une apparente sérénité à une violence sidérante. On n’est jamais plus cinglé que quand on se croit normal. Or les humains se prennent pour des modèles de normalité.” La brebis narratrice, pages 7 et 9.

Cette brebis, fine observatrice, est pleine de sagesse et de bon sens. Les premières pages de Conter les moutons sont particulièrement réjouissantes et seraient drôles s’il ne s’agissait de nous. Bien que né le moins doué de toutes les espèces, l’être humain compense ses déficiences physiques par son intelligence, et en particulier une aptitude à créer des objets d’une technologie avancée. Pour autant, l’être humain s’acharne à détester, voire supprimer son prochain. Moutonnier, (et oui), il se conforme aux modes et aux tendances qui lui sont imposées par des gourous et autres visionnaires. L’être humain, comme le porc, mais lui y est obligé, mange n’importe quoi, souille et détruit la planète en surproduisant des choses de toutes sortes, choses dont, pour la plus grande part, il pourrait largement se passer. Bref, l’être humain est un parfait cinglé. Mais la brebis écossaise de l’ile de Soay est philosophe : ” Ils sont cinglés mais finalement, s’ils devenaient complètement végétariens, ce qui est la tendance, on pourrait continuer à vivre en harmonie ensemble, juste les humains, nous et les espèces sauvages dans les parcs animaliers. Qui n’échangerait pas un peu de sa liberté contre plus de la sécurité ? ”
Pierre-Pascal Bruneau

Le réveil, Laurent Gounelle


Le réveil
Laurent Gounelle
Calmann Levy
Date de parution : 23 février 2022
ISBN : 9782702168509, 198 pages, 16.35€

” Mais les jeunes d’aujourd’hui sont nés avec Facebook et ont ainsi été conditionnés dès leur plus jeune âge à quérir l’approbation des autres. Ils sont mûrs pour le contrôle social. ” Page 163.

Le réveil sera dur pour les terriens, si tenté qu’il survienne un jour. Laurent Gounelle pour illustrer son propos, relate une expérience faite sur une grenouille : lorsque l’on approche une grenouille d’une casserole d’eau bouillante elle s’échappe de peur d’être ébouillantée. Si la grenouille est déposée dans une casserole d’eau froide laquelle est progressivement portée à ébullition, la grenouille ne réagit pas et se laisse mourir. Laurent Gounelle nous conte une fable qui, hormis le style, n’est pas sans rappeler Soumission. Pour notre bien et dans l’intérêt général, un président élu démocratiquement prend des mesures de plus en plus contraignantes et coercitives. La société décrite dans Le réveil, roman que certains trouveront caricatural, est pourtant, à certains égards, celle qui se profile à un horizon pas si lointain. Nous ne pourrons pas dire que nous n’avons pas été prévenus.
Pierre-Pascal Bruneau

Les ravissantes, Romain Puertolas


Les ravissantes
Romain Puertolas
Albin Michel
Date de parution : 30 mars 2022
ISBN : 9782226470287, 432 pages, 22.78€

« Deux semaines s’étaient écoulées depuis la première disparition qui avait chamboulé la quiétude de la petite ville de St Sauveur et le shérif Golden n’avait toujours pas avancé d’un iota. » Page 249

St Sauveur est une petite ville de l’Arizona, proche de la frontière mexicaine, créée à la fin du XVIIème siècle par des missionnaires français venus de Bourgogne. La ville a bien changé depuis. Elle vit de la culture de l’aloe et son passé français est oublié. Une petite ville bien tranquille jusqu’à ce que la Communauté des Sauveurs ne s’y installe, retranchée derrière de hauts murs. Emilio Ortega, fondateur et gourou de la Communauté, a rencontré Dieu ou plutôt a été témoin d’une apparition qui lui a laissé des brûlures sur les doigts et lui a donné la foi. Diable ou saint, depuis la venue d’Ortega, rien de tourne rond à St Sauveur. Menus larcins, incivilités, bagarres, chantages, se multiplient. Mais cette fois c’est grave : des adolescents disparaissent les uns après les autres et les soupçons se portent naturellement sur la Communauté. Le shérif y perd son latin et, faute de preuve, n’ose pas intervenir. Que sont devenus ces enfants ? Que leur est-il arrivé ? Les mères de St Sauveur parviendront-elles à dénouer cette intrigue ? Les ravissantes : le titre du nouveau roman, très réussi, de Romain Puertolas, vous ne le comprendrez qu’à la fin de l’enquête.
Pierre-Pascal Bruneau

Le gosse, Véronique Olmi

Photo Astrid di Collalanza, site Albin Michel, tous droits réservés
Le gosse
Véronique Olmi
Albin Michel
Date de parution : 30 mars 2022
ISBN : 9782226448040, 304 pages, 22.78€

« Joseph est né le 8 juillet 1919 à Paris et il en est fier. Paris ce n’est pas seulement la ville, c’est la plus grande des villes, belle de jour comme de nuit, enviée dans le monde entier, il est un titi, un petit bonhomme de sept ans, maigrelet mais robuste, on ne croirait jamais à le voir, la force qui est la sienne. » Page 11

Bouleversant, prenant, glaçant, le nouveau roman de Véronique Olmi marquera les esprits. La colonie agricole et pénitentiaire de Mettray, en Indre-et-Loire, a réellement existé et des milliers d’enfants, orphelins pour la plupart, délinquants ou présumés tels, y ont été monstrueusement maltraités au vu et au su de tous. Ce ne sera qu’en 1939, après que les exactions des matons et autres fonctionnaires aient été finalement dénoncées par un journaliste, que Mettray sera définitivement fermée. Créée en 1839, ses fondateurs avaient une vision idéaliste selon laquelle une vie saine et le travail de la terre permettraient de remettre ces enfants dans le droit chemin. Cette colonie, au fil des ans, loin des idéaux de ses créateurs, s’est rapidement transformée en bagne pour enfants. Exploités, maltraités, torturés, violés, abandonnés par la société, tous ces enfants, lorsqu’ils ne mourraient pas, restaient meurtris et traumatisés à vie. Mais Le gosse n’est pas qu’une dénonciation de ces horreurs. Il  est aussi un très beau livre sur l’enfance et l’adolescence, ses amours, ses rêves et ses croyances. Véronique Olmi, avec une grande sensibilité, décrit la fragilité, et la force aussi, des amitiés et des amours enfantines. Un livre fort qui ne devrait laisser personne indifférent.
Pierre-Pascal Bruneau

La vie privée d’Arsène Lupin, Frédéric Lenormand


La vie privée d’Arsène Lupin
Frédéric Lenormand
Le Masque, collection Le Masque Poche
Date de parution : 23 mars 2022
ISBN : 9782702450819, 240 pages, 9.27€

“Les serrures avaient aussi peu l’habitude de résister à son passe-partout que les femmes de résister à son charme de mauvais garçon bien élevé.” page 33

Nous connaissons Frédéric Lenormand pour ses romans policiers, historiques et drôles dans lesquels Voltaire ou le juge Ti mène l’enquête. Cette fois, l’auteur reprend la plume de Maurice Leblanc ; ce sont les ayants droit du créateur du gentleman cambrioleur qui l’ont choisi. Dans ce quatrième récit, Arsène Lupin convoite les diamants rouges d’un richissime collectionneur revenu depuis peu d’Argentine, tout est très bien organisé, mais…
L’auteur nous propose un roman qui a tout le charme de ceux de son prédécesseur. On est vraiment à Paris, au début du XXème siècle… en pleine épidémie de grippe espagnole ; ce qui justifie que chacun porte un masque ! Chaque titre de chapitre permet à l’auteur de souligner avec humour à quel point il connaît et aime ce genre littéraire et cinématographique. Ce qui rend aussi ce roman plaisant est sans doute la façon dont les clins d’œil à notre époque font briller l’aspect suranné des personnages et de l’intrigue. On pense à Georges Descrières et on entend chanter Jacques Dutronc, non avec nostalgie mais joyeusement, grâce à l’allégresse du style. Une lecture légère et agréable qui offre au lecteur une parenthèse, un moment hors du temps.
Véronique Fouminet, libraire au Temps Retrouvé

33 jours, Léon Werth


33 jours
Léon Werth
Viviane Hamy
Nouvelle édition avec  une préface inédite d’Antoine de Saint-Exupéry
Date de publication :  15 octobre 2015
ISBN : 9782878586145, 166 pages, 16.35€

Après avoir visité la superbe exposition du Musée des Arts Décoratifs de Paris consacrée au Petit Prince de Saint-Exupéry, j’ai fait la découverte, dans la librairie du musée, d’un petit livre, rare et passionnant. En 1940, Antoine de Saint-Exupéry rend visite à Léon Werth, son plus cher ami auquel il dédiera Le Petit Prince. Léon Werth se trouve dans sa petite maison de vacances de Saint Amour, dans le Jura. Il y restera caché jusqu’à la Libération. Il y est parvenu après un long et chaotique périple de plus d’un mois. Léon Werth en fait le récit, notant ses rencontres, ses impressions et les réflexions que lui inspire la Débâcle et l’exode de 1940 qui a jeté sur les routes des centaines de milliers de personnes. Ce récit il le nomme 33 jours. C’est en quelque sorte la version vécue, dans le détail et l’immédiateté, de la première partie de Suite Française d’Irène Nimérovski, brillant récit romancé de ce triste épisode de l’histoire de France. Saint-Ex est enthousiasmé par le texte et l’emporte avec lui à New York pour le faire publier avec une préface de lui dont il a déjà le titre “Lettre à un ami “.  Cette préface, il mettra longtemps pour l’écrire, la reprenant sans cesse. Saint-Ex meurt en 1944 sans qu’il ait eu le temps de faire publier le texte de Léon Werth. Ce n’est qu’en 1989 que l’éditrice Viviane Hamy retrouve le texte et le publie… sans la préface de Saint-Ex. Ce sera Denis Johnson, directeur de Melville House Publishing, qui retrouvera la préface de Saint-Ex en 2015 et qui publiera le texte en anglais avec le titre 33 days. 33 jours sera à nouveau publié en France par Viviane Hamy et cette fois avec la préface de Saint-Ex.
Pierre-Pascal Bruneau

ESSAIS

Fiers d’être démagogues ! Philippe Lafargue


Fiers d’être démagogues !
Philippe Lafargue
Buchet-Chastel
Date de parution : 10 février 2022
ISBN : 9782283034422, 368 pages, 27.14

“L’invective institutionnalisée procédait donc, dans la cité démocratique, d’un contrôle informel : en se moquant de ses élites, le peuple exorcisait la menace tyrannique (ou simplement l’ascendant) qu’un orateur pouvait prendre sur lui.” page 133

Philippe Lafargue, docteur en histoire ancienne, nous propose de revenir aux débuts de la démocratie… bien-sûr, nous partons en Grèce, précisément à Athènes. L’auteur nous restitue l’histoire de la démocratie, ses soubresauts, ses limites. S’ils ont inventé la démocratie, les Athéniens ont aussi créé la démagogie, mais le sens du mot « démagogue », qui apparaît dès le Vème siècle av. J.-C. a évolué. Au sens étymologique, le démagogue est celui qui veut guider le peuple. Or, l’élite avait déjà des rapports ambigus avec « le peuple ». Dès l’Antiquité, les auteurs ont dénoncé ces guides qui souhaitaient ouvrir la démocratie aux plus modestes, et non la réserver à une élite, selon les principes de Platon ou Aristote. En effet, la tendance était déjà grande de promettre monts et merveilles… Les démagogues se définissent d’abord par leur discours, élément fondamental de l’art politique. Les textes dont nous disposons sont ceux de leurs adversaires, comme les comédies d’Aristophane ou le traité de Plutarque. Nous apprenons cependant quels étaient les thèmes, les techniques, les insultes habituelles, la gestuelle qui accompagnaient leurs discours et ceux de leurs opposants.Cet essai, à la fois sérieux et plaisant à lire, expose la « fabrication » de la démocratie et l’interprétation qui en est faite au fil des siècles, jusqu’à notre époque. Examinant ainsi le passé pour mieux éclairer le présent, Philippe Lafargue conduit le lecteur à s’interroger ou à regarder autrement le théâtre politique contemporain.Véronique Fouminet, libraire au Temps Retrouvé

Libre comme une déesse grecque : dans la mythologie, le meilleur est une femme, Laure de Chantal

Libre comme une déesse grecque
Laure de Chantal
Stock
Date de parution : 16 février 2022
ISBN : 9782234090613, 300 pages, 21.26€

La mythologie grecque… encore ! me direz-vous peut-être ; oui, encore ! Quoi de neuf, alors ? Certes, pas de nouvel auteur, ni de découverte sensationnelle… au contraire. Laure de Chantal, formidable conteuse, nous propose de lire les textes, de les lire vraiment. La nouveauté de cet ouvrage réside en la lecture qui est faite des mythes, plus précisément des figures féminines : une lecture exacte, débarrassée des préjugés et interprétations légués par les (hommes) traducteurs et commentateurs des siècles précédents. Le sous-titre, Dans la mythologie, le meilleur de l’Homme est une femme, prévient le lecteur du projet : illustrer ce paradoxe qui veut que les Grecs, qui auraient inventé la misogynie, ait aussi confié aux femmes des domaines aussi importants que la création du monde, les arts, l’amour, l’intelligence, la justice…Mêlant savoir universitaire et faits de sociétés contemporains, références académiques et populaires, Antiquité et présent, l’autrice souligne que trop souvent la lecture des mythes révèle davantage le commentateur que le mythe lui-même. Au cours de ce répertoire, dans un style vif, élégant, léger et souvent drôle, Laure de Chantal libère ces déesses des clichés qui les encombraient, des mauvaises traductions qui les diminuaient. De cette excursion dans l’antique, le lecteur revient enchanté par la puissance de ces femmes qui sont de réelles modèles pour notre époque.
Véronique Fouminet, libraire au Temps Retrouvé

Le Grand Tour, autoportrait de l’Europe par ses écrivains, ouvrage collectif, sous la direction d’Olivier Guez


Le Grand Tour, autoportrait de l’Europe par ses écrivains
Ouvrage collectif, sous la direction d’Olivier Guez
Grasset
Date de parution : 2 mars 2022
ISBN : 9782246830474, pages, €

“Le monde totalitaire est le royaume de l’unisson qui dissimule une cacophonie. Les pays d’Europe ne sont jamais à l’unisson mais, dans l’ensemble, ils sont en harmonie les uns avec les autres.” page 56

Constatant que l’Europe qui se construit manque du liant nécessaire qu’est la culture, Olivier Guez a demandé à vingt-sept écrivains, un par Etat-membre, d’écrire sur des lieux évocateurs de la culture et de l’histoire européennes. Quel beau projet ! Le recueil qui en résulte est cosmopolite, sensible, étonnant, aussi divers et pourtant accordé que le sont les Etats-membres ! Les écrivains qui ont accepté ce défi, en 20 000 signes maximum, mêlent Histoire nationale et commune aux souvenirs personnels. Ainsi, le lecteur se promène-t-il à travers le temps, les lieux, les langues grâce à ces textes qui témoignent de notre héritage multiculturel et pluri-linguistique. L’Antiquité, la dynastie des Habsbourg, le saint Empire romain germanique, l’épopée napoléonienne, les deux guerres mondiales, l’empire soviétique, jusqu’à l’actualité la plus récente, toutes les époques sont représentées. Impossible de nier l’importance du traitement de l’Histoire, qu’elle soit transmise, tue, ou manipulée. Sautant d’un pays à l’autre, d’un style à l’autre, le lecteur découvre un panorama géographique, historique, culinaire, esthétique : chaque texte offre une couleur, une atmosphère, une tonalité différentes. L’ensemble donne envie de prendre des notes, de voyager, de goûter de nouvelles saveurs, d’apprendre une nouvelle langue, de lire ! Tant d’exotisme et d’universel mêlés !  Sans aucun doute, quelque chose d’éternel, puissant et fragile à la fois, nous unit ; en ces temps de nationalismes, révisionnismes divers et de guerre à noter porte, cette belle mosaïque littéraire en est preuve, consolation et espoir.
Véronique Fouminet, libraire au Temps Retrouvé

Avortée, Pauline Harmange


Avortée
Pauline Harmange
Éditions Daronnes
Date de parution :
ISBN : 9782492312038, 96 pages,

Si vous avez aimé Moi, les hommes, je les déteste, il vous faut lire Avortée, le dernier essai de Pauline Harmange. Comme pour ce premier texte, ni sociologue, ni philosophe, l’autrice part de son expérience pour dérouler son propos. Un propos intime, autour de son propre IVG donc, mais construit et surtout très documenté. Un ouvrage nécessaire en des temps où l’on penserait acquis le droit à l’avortement quand il est malmené en France comme dans d’autres pays. Avec émotion et réflexion, elle relate son expérience pour le placer au milieu d’autres vécus bousculant les clichés de cet acte. Pauline Harmange remet au centre l’important : la vie et le choix des femmes. Un acte politique, un texte d’une grande force.
Tiphaine Hubert, libraire au Temps Retrouvé

BANDES DESSINÉES
Les recommandations de Tiphaine Hubert, libraire au Temps Retrouvé

Adieu triste amour, Mirion Malle


Adieu triste amour
Mirion Malle
Éditions La ville brûle
Date de parution : 1er avril 2022
ISBN : 9782360121526, pages 212, 21.80€

Dans Adieu Triste Amour, Mirion Malle prend à revers les relations amoureuses. Cloé a déménagé à Montréal pour suivre son compagnon, Charles. Mais lors d’une rencontre entre autrices, l’une d’elles semble troublée à l’évocation du prénom de son petit ami. Quand elle s’en ouvre à celui-ci, la réaction de Charles est inattendue et violente. Cléo se met à douter : l’amour lui a-t-il dissimulé la vraie personnalité de Charles ? Elle revoit alors sa vie. Un récit très doux comme un plaid de sororité ou l’histoire d’une amie racontée à notre oreille. Après C’est comme ça que je disparais, c’est une nouvelle réussite pour la jeune et talentueuse dessinatrice Mirion Malle.
Tiphaine Hubert, libraire au Temps Retrouvé

Ecoute Jolie Marcia, Marcello Quintanilha, Fauve d’or, Angoulême 2022


Ecoute Jolie Marcia
Marcello Quintanilha
Éditions Ça et là
Date de parution : 10 septembre 2021
ISBN : 9782369902959, 128 pages, 26.16€

C’est l’immense – autant par la taille de sa maquette que par son contenu – Ecoute, jolie Marcia, de Marcello Quintanilha, qui a été primé Fauve d’or à Angoulême pour ce Festival International de la Bande Dessinée 2022. En 2016, l’auteur avait déjà reçu le prix Polar pour le très remarqué Tungstène. L’auteur brésilien nous emmène à nouveau dans les bas fonds de son pays d’origine. Marci est infirmière. Elle habite dans une favela à Rio avec son compagnon Aluisio et sa fille, née d’un premier mariage, Jacqueline. Si Marcia est la bontée même, sa fille est une démone. Prostitution, vol, recel, Jacqueline n’épargne rien à sa mère. Jusqu’au jour où c’est le placide Aluisio qui en fait les frais. Les éditions Ça et là ont eu bien raison de réserver à cette oeuvre un format qui sort des habitudes de leur catalogue : on appréciera la taille du livre ainsi que sa couverture cartonné qui permet au lecteur d’apprécier la délicatesse du dessin comme le carnaval de couleurs flashy qui adoucit la violence de la vie de nos protagonistes. Une des plus belles bandes dessinées de cette dernière année qui a mis professionnels comme amateurs d’accord. Ne passez pas à côté !
Tiphaine Hubert, libraire au Temps Retrouvé

____________________________________________________________

Les événements de la Maison de l’Échappée Belle

Vendredi 6 mai 2022

19 :00 heures

Poésie et Jazz

Clément Magneau, poèmes

Ben Wezel, saxophone alto

La Maison de L’Échappée Belle
Spiegelgracht 2A,
1017 JR , Amsterdam

Quint Buchholz, “Leuchttorm möglicherweise”,
Copyright Inkognito, Legiendamm 18-20
10179 Berlin, Deutchland

Le vendredi 6 mai, soirée poétique et musicale à la Maison de L’Échappée Belle. Clément Magneau lira ses poèmes tandis que Ben Wezel jouera au Sax Alto quelques-uns des plus beaux thèmes mélodiques de John Coltrane, Wise One, Lonnie’s lament, Alabama, After the  Rain, The Drum Thing, etc.)

Réservations : cliquer sur ce lien  EVENTBRITE RÉSERVATION

Jeudi 9 juin 2022
19 :00 heures
Concert de musique classique
par le duo pour flûte et harpe L’oiseau-lyre

Camille Schneegans (flûte) et Josefien de Waele (harpe)

La Maison de L’Échappée Belle
Spiegelgracht 2A,1017 JR , Amsterdam

L’Oiseau-Lyre est un duo formé en 2020 par la flûtiste Camille Schneegans et la harpiste Josefien de Waele. Respectivement originaires de France et de Belgique, les deux jeunes musiciennes débutent leur aventure en duo à Amsterdam, où elles poursuivent un cursus de master au Conservatoire. Toutes les deux passionnées d’orchestre, elles sont rapidement saisies d’un enthousiasme partagé pour la musique de chambre et décident de tenter le pari d’une carrière de chambristes.

Camille et Josefien ont à cœur de proposer un répertoire varié, allant du baroque au contemporain. Elles sont particulièrement intéressées par l’exploration de la musique contemporaine et participent durant l’été 2021 à une Académie dédiée à ce répertoire, avec le Trio Salzedo. Elles continuent à se former régulièrement à Paris, auprès de la flûtiste Marine Perez.

En septembre 2021, L’Oiseau-Lyre remporte le 1er prix au Concours de musique de chambre de Gelre, aux Pays-Bas. Depuis, Camille et Josefien ont eu la chance de participer à des masterclasses avec des musiciens de renom tels que la flûtiste Emily Beynon ou le harpiste Sylvain Blassel. Elles se produisent également très régulièrement en concert dans de nombreuses salles des Pays-Bas, mais également en Belgique et en France.

A partir de Septembre 2022, Camille et Josefien espèrent poursuivre leur formation en duo et intégrer un Master de musique de chambre, dans une école supérieure allemande.

Programme 

  • C. Debussy, Syrinx
  • G. Fauré, Fantaisie op. 79
  • B. Andrès, Narthex
  • H. Renié, Ballade Fantastique
  • C. Saint-Saëns, Fantaisie
  • A. Piazzolla, Café 1930
  • J. Cras, Suite en duo
Réservations : cliquer sur ce lien  EVENTBRITE RÉSERVATION

AUTRES ÉVÉNEMENTS 

Huis Pinto, 1er Mai 2022

Journée Marcel Proust

Direct naar de website om tickets te kopen.
Feestelijke bijeenkomst ter gelegenheid van van de honderdste sterfdag van de schrijver.
Sjef Houppermans spreekt over ziekmakende jaloezie. Stemkunstenaar Jaap Blonk presenteert Georges Perecs 35 variaties op een thema van Marcel Proust.Sjef Houppermans was universitair hoofddocent Franse Letterkunde Universiteit Leiden. Hij is momenteel nog aan de opleiding verbonden als gastmedewerker. Hij is bestuurslid van de Marcel Proust Vereniging. https://www.universiteitleiden.nl/en/staffmembers/sjef-houppermans#tab-1Jaap Blonk: Componist, performer en dichter. Ruim dertig jaar geleden begon hij met de voordracht van poëzie en klankpoëzie. Bekend zijn Blonk’s uitvoeringen van onder meer de ‘Ursonate’ van Kurt Schwitters, werk van Hugo Ball en andere dadaïsten.
https://nl.wikipedia.org/wiki/Jaap_Blonk  |  https://www.facebook.com/jaapblonkTot slot de film La Captive van Chantal Akerman, ingeleid door Anja-Hélène van Zandwijk (Engelse ondertiteling).Over de film: La captive van Chantal Akerman
FR/BE 2000    118 min.
Met: Stanislas Merhar, Sylvie Testud en Olivia Bonamy
Scenario:  Eric de Kuyper
Taal: Frans / Ondertiteling: Engels
Marcel Proust I Verlangen ontstaat uit gemis I zondag 1 mei
aanvang 11.00 uur I entree €6,00 I met groene Stadspas €5,00
Vrienden gratis | meer info