La Lettre du Temps Retrouvé, novembre 2018
Le 13 novembre 2018 | 0 Commentaires

Le palmarès des grands prix littéraires 2018

La Lettre du Temps Retrouvé du mois de novembre est consacrée aux grands prix littéraires qui viennent d’être décernés.

Le Goncourt a été décerné à Nicolas Mathieu, un jeune auteur de trente ans, pour Leurs enfants après eux , livre sur la vie, dans les années 90, de plusieurs adolescents dans une ville économiquement sinistrée de l’Est de la France. Adolescents issus de milieux différents, nous les verrons, d’été en été, grandir, mûrir et atteindre l’âge adulte. Distinctions particulières pour Le Lambeau, de Philippe Lançon, dont nous avions parlé dans notre lettre du mois de juin et qui a obtenu non seulement le Prix Femina mais aussi un Prix spécial Renaudot créé pour lui. Le Renaudot a été décerné à Valérie Manteau pour son roman Le sillon, un roman qui pourtant ne faisait partie ni de la première ni des sélections suivantes. Valérie Manteau retrace le parcours de Hrant Dink, journaliste turco-arménien assassiné en 2007. Le Médicis a été décerné à Pierre Guyotat pour Idiotie qui a également reçu le Prix de la Langue Française pour l’ensemble de son oeuvre. Livre témoignage sur son enfance et sur la guerre d’Algérie qui a profondément marqué sa vie et son oeuvre, Idiotie est un témoignage passionnant et prenant sur une période douloureuse de notre histoire. Le Grand Prix de l’Académie Française a été décerné à Camille Pascal pour son livre, l’Été des quatre rois, un livre d’histoire d’une grande érudition sur la chute de Charles X , la révolution de 1830 et l’avénement de Louis-Philipe, roi des français. Présent dans la sélection des grands prix, Thomas Reverdy se voit finalement décerner le Prix Interallié pour L’hiver du mécontentement, livre sur la longue et terrible grève de l’hiver de 1978-1979 en Angleterre. Enfin, le Goncourt des lycéens, prix qui après le Goncourt, se traduit par le plus grand nombre de ventes, a été décerné à David Diop, pour Frère d’âme (Seuil), un livre poignant et dur dont le personnage principal est un tirailleur sénégalais qui s’est illustré par son courage pendant la guerre 14/18.

Prix Goncourt
Leurs enfants après eux, Nicolas Mathieu

Leurs enfants après eux
Nicolas Mathieu
Actes Sud
Date de parution : août 2018
ISBN : 978233010871-7, 432 pages, 21,80€

Acheter le livre

“Un roman, ça s’écrit toujours à la croisée des blessures.” Nicolas Mathieu

Nicolas Mathieu dit qu’il a longtemps essayé d’“écrire les bouquins des autres” jusqu’au jour où il a su écrire ce qu’il connaissait, ce qu’il ressentait. Leurs enfants après eux  raconte la province française des années 90. D’été en été, de 1992 à 1998, par intervalles de deux années, Nicolas Mathieu nous fait partager la vie et le destin de Stéphanie (Steph), d’Anthony, d’Hacine, de leurs familles et de leurs copains. Ces adolescents font partie d’une classe sociale, d’un monde, d’un milieu, différents et ils ne se croisent que le temps de l’été, temps des vacances, des fêtes au club nautique et des petits boulots. Ce roman c’est l’histoire de ces banlieues défavorisées des grandes villes de l’Est de la France, dévastées par la fermeture des industries et des mines, ces villes si chères au coeur de Philippe Claudel. Au fil du roman de Nicolas Mathieu, les images, magnifiques, du dernier film de Phlippe Claudel, “Une enfance”, viennent ainsi souvent à l’esprit. Histoire éternelle de lutte de classes sociales, hermétiques, enfermées sur elles-mêmes, mondes séparés, le livre dit le poids de la différence. Pour Nicolas Mathieu la notion d’ascenseur social est un leurre et les exceptions confirment la règle : la naissance détermine tout. Pourtant le désir “d’échappées belles”  de ces enfants, désir de fuir cette province, son ennui, sa lourdeurle désir de ces enfants de se débarrasser du poids des destins sociaux, ce désir est tellement fort, qu’ils se rencontreront. Mais les diplômes, classes prépa ou “filière technique”, école de la rue, la vie, les “rêves et leurs dépouilles”, finiront par les séparer inexorablement.

Prix Femina et prix spécial Renaudot
Le Lambeau, Philippe Lançon

Le Lambeau
Philippe Lançon
Gallimard, Collection Blanche
Date de publication : 1er avril 2018
ISBN : 9782072689079, 576 pages, 21,00€

Acheter le livre

Le lambeau c’est d’abord le récit de l’attentat de Charlie Hebdo le 7 janvier 2015  dont Philippe Lançon a été victime et au cours duquel  il a eu la partie inférieure du visage arrachée. Le Lambeau c’est le récit, décrit avec précision et une sensibilité parfois difficile à supporter tant l’émotion vous gagne, de ses souffrances, physiques bien sûr mais aussi morales. Comment vivre, réapprendre à vivre après un tel traumatisme ?  Les mots de Philippe Lançon sont universels en cela qu’ils nous font ressentir la douleur et la difficulté d’être des survivants, la difficulté de vivre de “ceux qui restent”.

Prix Renaudot
Le sillon, Valérie Manteau

Le sillon
Valérie Manteau
Éditions Le Tripode Attila
Date de parution : 30 août 2018
ISBN : 9782370551672, 262 pages, 17,00€

Acheter le livre

« Je rêve de chats qui tombent des rambardes, d’adolescents aux yeux brillants qui surgissent au coin de la rue et tirent en pleine tête, de glissements de terrain emportant tout Cihangir dans le Bosphore, de ballerines funambules aux pieds cisaillés, je rêve que je marche sur les tuiles des toits d’Istanbul et qu’elles glissent et se décrochent. Mais toujours ta main me rattrape, juste au moment où je me réveille en plein vertige, les poings fermés, agrippée aux draps ; même si de plus en plus souvent au réveil tu n’es plus là. » Valérie Manteau

Valérie Manteau, ancienne journaliste à Charlie Hebdo, a écrit un premier livre en 2016, Calme et tranquille (Le Tripode), un récit autobiographique où elle racontait l’irruption de la violence terroriste et du drame dans la vie quotidienne. Dans ce second livre Valérie Manteau raconte la vie du journaliste turco-arménien Hrant Dink, assassiné en 2007 d’une balle dans le dos. La narratrice mène l’enquête à Istanbul et nous fait partager l’amour de l’auteure pour cette ville et la Turquie.

Prix Médicis et Prix de la langue française
Idiotie, Pierre Guyotat

Idiotie
Pierre Guyotat
Grasset
Date de parution : 29 août 2018
ISBN :9782246862871, 256 pages, 19,00€

Acheter le livre

Un temps plume subversive de la littérature française, Pierre Guyotat est aujourd’hui entré au Panthéon des grands écrivains français en recevant le Prix Médicis pour son livre Idiotie mais aussi le prestigieux Prix de la langue française, qui lui a été décerné selon l’usage, lors de la Foire du livre de Brive ce vendredi 9 novembre, pour l’intégralité de son oeuvre.  Ironie ou réparation, Eden, Eden, Eden, livre polémique qui avait fait l’objet d’une interdiction de toute publicité et de vente auprès des mineurs, avait, en 1970, manqué le Médicis d’une voix.  Dans Idiotie, Pierre Guyotat reprend les thèmes qu’il a décliné tout au long de son oeuvre : sa jeunesse, très pauvre à Paris dans les années 1950 et la guerre d’Algérie qui lui valut le cachot pour “atteinte au moral de l’armée” et l’ire du pouvoir. Avec Idiotie Pierre Guyotat se départit du style rude et poétique qui a été, un temps, sa marque de fabrique et qui ne le rendait accessible, au moins pour ses premiers écrits, qu’à un cercle de lecteur restreint d’intellectuels. Mais ce livre est encore et toujours le livre d’un révolté, livre captivant sur une époque qui n’est pas si lointaine et qui décrit une société française fermée, sclérosée, que viendra bousculer mai 68.

“Cet Idiotie traite de mon entrée, jadis, dans l’âge adulte, entre ma dix-neuvième et ma vingt-deuxième année, de 1959 à 1962. Ma recherche du corps féminin, mon rapport conflictuel à ce qu’on nomme le “réel”, ma tension de tous les instants vers l’Art et vers plus grand que l’humain, ma pulsion de rébellion permanente  : contre le père pourtant tellement aimé, contre l’autorité militaire, en tant que conscrit puis soldat dans la guerre d’Algérie, arrêté, inculpé, interrogé, incarcéré puis muté en section disciplinaire.” Pierre Guyotat

Grand Prix de l’Académie Française
L’été des quatre rois, Camille Pascal

(Photo by Miguel MEDINA / AFP)

L’été des quatre rois
Camille Pascal
Plon
Date de parution : 30 août 2018
ISBN : 9782259248433, 672 pages, 22,90€

Acheter le livre

l’Été des quatre rois nous conte la chute de Charles X, vieux monarque d’un autre temps, qui tombera pour n’avoir pas su comprendre et écouter le peuple français, nous fait revivre les “Trois glorieuses”, journées d’émeute de juillet 1830 et tous les événements qui menèrent, quelques mois plus tard, à l’avénement de Louis-Philipe. Camille Pascal fait assaut d’érudition et tout particulièrement avec un soin du détail remarquable. Il décrit ainsi les étoffes, la mise de la famille royale et de la cour, les uniformes, et nous transporte en 1830 à Saint Cloud, au Louvre et dans les rues de Paris et dans la campagne française. De Juillet à août 1830, la France verra la succession au trône de Charles X, de Louis XIX, d’Henri V puis finalement de Louis-Philippe, quatre rois, donc, en deux mois. La révolution gronde dans Paris et Camille Pascal nous fait voir Talleyrand, le diable boiteux, Victor Hugo, Stendhal, Dumas, Lafayette, et surtout Monsieur Thiers, acteur de l’effondrement d’un monde révolu et de l’avènement de la monarchie de Juillet.

Prix Interallié
L’hiver du mécontentement, Thomas B. Reverdy

L’hiver du mécontentement
Thomas Reverdy
Flammarion
Date de parution : 22 août 2018
ISBN : 9782081421127, 224 pages, 18,00€

Acheter le livre

Thomas Reverdy, auteur de huit romans dont Il était une ville, roman paru en 2015 sur les dérives de l’adolescence qui se déroule dans la ville de Détroit en pleine dépression, nous transporte avec ce nouveau livre en Angleterre à la fin des années soixante-dix, années sombres des grandes grèves et de l’avènement de Margaret Thatcher. Luttes sociales, dures, désespérées, qui se solderont, dans le sang, par la victoire de l’inflexible Dame de fer : « Now is the winter of our discontent ». Ce sera par les yeux de Candice, apprentie actrice, choisie pour interpréter Richard III, qu’une jeune troupe composée exclusivement de femmes, a entrepris de monter. Shakespeare servira ainsi de guide et de parallèle pour décrire et nous faire vivre cette dure époque. Roman musical, le titre de chaque chapitre est dédié à un groupe ou à un chanteur des années 70/80. À la fin du livre Thomas Reverdy nous propose ainsi « une liste d’écoute », bande originale du roman, pour retrouver le « son » de cette époque et aussi pour prolonger la lecture de son livre en écoutant les Sex Pistols, Marianne Faithful, Adam and the Ants et autres chanteurs et groupes pour la plus part disparus.

Prix décembre

François, portrait d’un absent
Michaël Ferrier
Gallimard, L’Infini
Date de parution : 11 juin 2018
ISBN : 9782072801426, 256 pages, 20,00€
Une voix blanche, surgie au milieu de la nuit, annonce à Michaël Ferrier la mort de son ami François et de sa fille Bahia.
Dans la dévastation, la parole reprend et les souvenirs reviennent : comment deux solitudes, jeunes, se rencontrent, s’écoutent et se répondent ; les années d’études, d’internat ; la passion du cinéma, de la radio : la mémoire se déploie et compose peu à peu une chronique de l’amitié, un tombeau à l’ami perdu.  Entre France et Japon, Michaël Ferrier redonne vie aux fantômes, aux absents, aux disparus. Il confère aux choses et aux êtres une sombre beauté, celle de la passion de l’amitié. (Note de l’éditeur)

Goncourt des Lycéens
Frère d’âme, David Diop

Frère d’âme
David Diop
Date de parution : 16 août 2018
Seuil, collection du Cadre Rouge
ISBN : 9782021398243, 176 pages, 17.00 €

Acheter le livre

Livre mémoire, hommage aux soldats qui ont affronté l’horreur au péril de leur vie et pour ceux qui s’en sont sortis, à en perdre la raison, dont les rêves resteront à jamais troublés par ces massacres. Beaucoup de livres sont parus sur la Grande guerre ces dernières années, le troublant Collier rouge de Jean-Christophe Ruffin ou bien le fantastique Au revoir là-haut de Pierre Lemaitre. Le livre de Bernard Diop est d’une tout autre eau.  Livre sur les racines et l’identité, ces notions pour tous ces hommes venus d’Afrique, du Sénégal, sont exarcébées par l’éloignement, souvent l’impossibilité de communiquer faute de parler et de comprendre le français et surtout peut-être par l’incompréhension d’un conflit auquel il leur était difficile, voire impossible, de s’identifier. Dans une écriture simple et puissamment évocatrice, presque chantante, David Diop parvient à nous faire ressentir ce que ces hommes ont vécu, leur souffrance et leurs interrogations.

 

Une saison française

“L’art et l’intime”
Olivier Barrot reçoit Catherine Millet
le mardi 4 décembre 2018 à 20:00 heures
OBA Oosterdok – OBA Forum

Au long de l’année 2018-2019, rencontres avec des gens de plume en tout genre, acteurs de l’intense activité culturelle dans la France d’aujourd’hui. Programme conçu et présenté par Olivier Barrot en collaboration avec l’Institut français des Pays-Bas avec le soutien de l´OBA,  la librairie le Temps Retrouvé, l´Alliance française de Maastricht, la librairie Dominicanen.

Créatrice dès 1972 du magazine “artpress” qu’elle érige en référence de l’art contemporain, elle pousse loin l’autobiographie intime en un ouvrage de pure littérature qui triomphe en tous pays, “La vie sexuelle de Catherine M.” Comme ceux d’ A. Ernaux ou de P. Modiano, ses récits d’enfance imposent sa sensibilité de petites touches, illustrée récemment encore par un essai sur D. H. Lawrence.”  Oliver Barrot

La rencontre se déroulera en français et sera suivie d’une séance de signature. Une traduction simultanée sera assurée du français vers le néerlandais.

L’entrée est sur réservation (places limitées) :   Lien de réservation 

Casques disponibles sur demande. Traduction simultanée du français au néerlandais, uniquement. Envoyer pour ce faire un mail avec en titre KOPTELEFOON à g.buijs@oba.nl.

Une fois la présentation terminée séance de dédicace et vente de livres par la librairie Le temps Retrouvé et bar ouvert au foyer du théâtre.

Cet événement est organisé par l’Institut Français des Pays-Bas en partenariat avec l’OBA et la librairie française Le Temps Retrouvé.

 

 

LES SOIRÉES DE L’ÉCHAPPÉE BELLE
PROGRAMME POUR LES MOIS DE DÉCEMBRE ET JANVIER


Fouad Laroui

Le Jeudi 13 décembre 2018 à 19:00 heures
à la Maison de l’Échappée Belle, Spiegelgracht 2a

Fouad Laroui s’entretiendra avec Pierre-Pascal Bruneau, de la librairie française, Le Temps Retrouvé, à propos de son dernier livre :

“Dieu, les mathématiques, la folie”

Et si les mathématiciens, ceux qui ont consacré leur vie aux mathématiques “pures”, étaient les seuls a détenir la Vérité ? Voila ce que Fouad Laroui qui nous fait partager sa passion pour les mathématiques, essaie, avec le talent et la virtuosité qu’on lui connait, de démontrer.

“Lorsqu’un théorème est démontré, il l’est définitivement, pour l’éternité. Le théorème de Pythagore ‘tient’ depuis des millénaires alors que toutes les conceptions de son époque touchant à la physique, la médecine ou l’astronomie sont largement dépassées” nous dit Fouad Laroui. De formule en formule, il traverse les âges au grand galop, volant d’un mathématicien à l’autre. De Platon, “cette science (la géométrie) n’a d’autre objet que la connaissance de ce qui est toujours et non de ce qui nait et pérît” à Gödel qui considérait l’univers des vérités mathématiques comme l’univers “idéal” par opposition à notre monde réel. pour Gödel, c’est dans cette absolue perfection que, s’il existe, l’on trouvera le plus certainement Dieu. CQFD ! Ce qu’il fallait démontrer !

Et si c’était là aussi la source cachée du bonheur ? André Bloch consacra la plus grande de sa vie exclusivement à l’étude des mathématiques.  Nous avons rencontré “l’homme le plus heureux de la terre” diront Queneau et François Le Lionnais, (ce dernier mathématicien et écrivain comme Fouad Laroui) qui allèrent le voir à l’asile à la fin de sa vie. Pourtant Bloch, qui assassinat sa tante, son oncle et son frère, et Gödel, un des mathématiciens les plus brillants du XXème siècle, et bien d’autres savants, furent considérés comme fou et souvent internés. Soyons indulgents, nous demande Fouad Laroui, car ce sont eux, “ces merveilleux fous, ces matheux, échevelés ou non (…) qui ont déchiffré le grand livre du monde”. 

Un livre riche et passionnant à découvrir sans tarder.

Dieu, les mathématiques, la folie
Fouad Laroui
Robert Laffont
Date de parution : 18 octobre 2018
ISBN : 978-2221217894 , 272 pages, 19,00€

Acheter le livre

Prix d’une place 10 euros.

Prix pour les titulaires de la carte “Ami” de l’Échappée Belle, 6 euros.

Lien de réservation 

La carte d’Ami de l’Échappée Belle est individuelle. Seul le titulaire peut bénéficier du tarif réduit.

Le nombre des participants étant limité , merci de réserver vos places dès que possible. Les places annulées moins de 24 heures avant la soirée littéraire ne pourront faire l’objet d’un remboursement ou d’un report. Les places sont nominatives et personnelles et ne peuvent être revendues.

Rendez-vous donc à la Maison de L’Échappée Belle
le jeudi 13 décembre à 19:00 heures au Spiegelgracht 2a,

 

 

Jean-René van der Plaetsen
Le samedi 25 janvier 2019 à 20:00 heures, Keizersgracht 529

 La nostalgie de l’honneur (Prix Interallié 2017)

Le vendredi 25 janvier, pour cette première soirée du 529 en 2019 nous recevrons Jean-René van der Plaetsen, prix Interallié 2017, est directeur délégué de la rédaction du Figaro Magazine. Ami de Michel Houellebecq, il réalise avec ce dernier une série de très longs entretiens, intitulés “Un été avec Michel Houellebecq”, parus en cinq épisodes dans le Figaro Magazine au cours de l’été 2015. La Nostalgie de l’honneur est son premier livre.

Le sens de l’honneur ? notre époque l’a perdu, et c’est bien dommage, nous dit Jean-René van der Plaesten. Il retrace dans ce livre la vie et le destin de grandes figures, réelles ou issues de la littérature, et surtout celle d’un grand-père maternel pour qui l’honneur n’était pas un vain mot : un livre sensible, un livre nécessaire, un livre pour ceux en mal d’idéal, fatigués par le cynisme d’aujourd’hui.

La nostalgie de l’honneur
Jean-René van der Plaetsen
Grasset
Date de parution : 6 septembre 2017
ISBN : 9782246813934    240 pages ,19.00 €

Acheter le livre

Rendez-vous donc le vendredi 25 janvier 2019 à 19 heures
Keizersgracht 529,  1017DP Amsterdam

________________

Cocktail: vins français et spécialités culinaires de France: 19:00 heures à 19:45 heures.

Entretien avec Jean-René van der Plaetsen mené par Pierre-Pascal Bruneau : 20:00 heures à 21:15 heures

Vente du livre de Jean-René van der Plaetsen et séance de dédicace : à partir de 21:30 heures

Prix pour une place : 28,00€

Prix pour les titulaires de la carte “Ami” de l’Échappée Belle : 25,00€

La carte d’Ami de l’Échappée Belle est individuelle. Seul le titulaire peut bénéficier du tarif réduit.

Le nombre des participants étant limité à 50 personnes, merci de réserver vos places dès que possible.

Lien de réservation 

Les places annulées moins de sept jours avant la soirée littéraire ne pourront faire l’objet d’un remboursement ou d’un report. Les places sont nominatives et personnelles et ne peuvent être revendues.

La librairie restera exceptionnellement ouverte jusqu’à 19:00 heures. N’hésitez donc pas à venir y faire un tour avant le début de la soirée.