Souvenirs, souvenirs… – Le Temps Retrouvé
Souvenirs, souvenirs…
On 21 mars 2018 | 0 Comments

En 1984 Françoise Sagan publie Avec mon meilleur souvenir, un livre tendre, souvent drôle, dans lequel elle parle de quelques moments heureux de sa vie au fil de ses rencontres avec des êtres d’exception tels que Billie Holiday, Orson Welles, Jean-Paul Sartre, Marie Bell, Rudolf Noureev etc. Je me souviens fort bien, après la lecture de ce livre sympathique, de l’impression durable que m’avait laissée la lecture du chapitre consacré à Tennessee Williams. Sagan y raconte les quelques jours passés en 1955 à Key West où elle invitée par Tennessee Williams alors qu’elle est en tournée pour la promotion de Bonjour Tristesse. C’est aussi l’époque du triomphe d’Anna Magnani dans une adaptation au cinéma de la Rose Tatouée de Tennessee Williams, film pour lequel elle recevra un Oscar. Brigitte Kernel, qui a bien connu Sagan, consacre un livre à ce bref épisode de la vie de Françoise Sagan, Jours brûlants à Key West. Dans ce livre, touchant et sensibleelle imagine ce qu’ont pu être ces quelques jours passés à Key West.

Jean d’Ormesson, qui nous a quittés depuis peu, publiait, en décembre 2017, un dernier livre au titre révélateur : Et moi, je vis toujours. Livre d’histoire, livre « souvenir », Jean d’Ormesson une fois encore nous emporte dans le tourbillon de l’histoire du monde, histoire qui s’est longtemps confondue avec celle des religions.

Deux Importantes nouveautés aussi dans cette Lettre du mois de mars : nouveau livre de Joël Dicker La disparition de Stephanie Mailer et surtout le très remarquable nouveau roman de Philippe Claudel L’Archipel du Chien avec lequel il renoue avec l’écriture des Âmes grises ou du Rapport de Brodeck.

Ce que j’aime dans le beau métier de libraire ce sont les rencontres et les livres rares que ces rencontres vous amènent parfois à découvrir. Parmi ces découvertes un livre sur Vermeer, paru il y a déjà quelques années, livre que certains d’entre vous connaissent surement mais que je viens de lire avec un grand plaisir. Il s’agit de « La double vie de Vermeer » de Luigi Guarnieri (oui comme le Luthier), l’histoire rocambolesque et vraie d’un faussaire de génie.

Et puis des bandes dessinées recommandées par notre spécialiste Christophe Declérieux.

Bonne lecture !

Pierre-Pascal Bruneau

Jours Brûlants à Key West

Jours Brûlants à Key West
Brigitte Kernel
Flammarion
Date de parution : le 03 mars 2018
ISBN : 9782081411234, 272 pages, 19,00€

Acheter le livre

« Nous passâmes ainsi quinze jours brûlants et tumultueux dans ce Key West désert à cette saison-là » 
Avec mon meilleur souvenir, Françoise Sagan.

Ce sera à partir de cette phrase et des souvenirs que Sagan rapporte dans son livre que Brigitte Kernel, qui a bien connu Sagan, imagine ce séjour à Key West. Sagan en fait dit peu de choses sur ces quelques jours. Avec pudeur et sobriété, elle parle de ceux qui partagent, à ce moment là, la vie de Tennessee Williams : Carson Mc Cullers et Frank Merlo le compagnon de Tennessee d’alors. Il fait à Key West une chaleur écrasante et la vie de ce petit monde, ponctuée par les appels intempestifs d’Anna Magnani, est faite de jeu et de discussions sans fin, tout cela copieusement arrosé d’alcool et de mixtures diverses. Brigitte Kernel, avec intelligence et finesse, imagine que Frank Merlo, bien des années après, lui raconte ce qui s’est passé à Key West lors du séjour de Françoise Sagan. Elle nous décrit alors ces jours passés à Key West par Sagan, sa soeur et un ami, avec Tennessee Williams, carson McCullers et Frank Merlo :  un détonnant cocktail de rire, de souffrance et de provocation mais aussi d’insouciance .

Et moi, je vis toujours

Et moi, je vis toujours
Jean d’Ormesson, de l’Académie Française
Gallimard, Collection Blanche
Date de parution : 1er décembre 2017
ISBN : 9782072744303 , 288 pages, 19,00€

Acheter le livre

« Je vole d’époque en époque, je procède par sondages, je livre mes souvenirs.(…) Je suis aussi les voix innombrables et muettes de ces hommes et de ces femmes sans nom qui sont tombées dans la vie par hasard, sans le vouloir, avec stupeur et dans le noir avant de disparaitre. A jamais ? Qui le sait ? « .  Jean d’Ormesson, Et moi je vis toujours page 42.

Dernier exercice de virtuosité qui ravira les inconditionnels de Jean d’O, Et moi, je vis toujours, est, puisque c’est la mode, intitulé « Roman ». Il n’a rien cependant d’un roman. Succession de courts chapitres, parfois court d’un seul paragraphe, ce récit est un livre d’histoire dans lequel l’auteur revêt tour à tour les frusques et costumes de personnages célèbres, homme ou femme, mais aussi les événements, qui ont indéniablement et durablement marqué notre monde. Prétexte aussi pour lui d’asséner une dernière fois sa vérité sur dieu et les hommes :  » (…) Au-dessus du temps et au-dessus de vous, au-dessus de l’univers et au-dessus de moi  y-a-t-il quelque chose d’autre ? Rien peut-être ? Ou seul Dieu, peut-être ? Mais de ce que vous appelez Dieu, il est impossible de parler » , et ce dont on ne peut parler (citant Ludwig Wittgenstein) il faut le taire » Ibid page 278.

Si dieu existe nul doute qu’il a à présent un nouvel interlocuteur de talent.

L’Archipel du Chien

 

L’Archipel du Chien
Philippe Claudel, de l’Académie Goncourt
Stock,Collection Bleue
Date de parution : 14 mars 2018
EAN : 9782234085954, 288 pages,  19,50€

Acheter le livre

« J’ai imaginé L’Archipel du Chien comme un roman de mystère, un récit haletant et oppressant, une épopée moderne sur une communauté d’hommes, bousculée dans sa tranquillité par un événement extraordinaire, qui se trouve alors face à des choix qui vont révéler sa nature profonde, sa petitesse et son égoïsme. » Philippe Claudel

 

Plus qu’un roman, l’Archipel du Chien, le tout nouveau livre de Philippe Claudel, est une parabole puissante, une fable, qui a pour cadre une île imaginaire. Pas de nom propre, pas de prénom, sauf celui d’une petite fille, triste victime de la bassesse et de l’égoïsme des hommes, qui par vengeance se transformera en bourreau. Comme dans beaucoup de contes, les personnages portent le nom de leur métier, de leur fonction ou bien un surnom et cela renforce le caractère universel de cette fable. Un énigmatique personnage, brutal et alcoolique, mène une enquête pour ses employeurs que l’on devine être une société gigantesque et tentaculaire qui évoque la société qui contrôle le monde des Inhumaines, le puissant et terrible livre de Philippe Claudel publié l’an dernier. L’enquêteur, sorte de Méphistophélès, terrorise ceux qui administrent l’île. Même si cette île imaginaire est bien exotique, dominée par un volcan capricieux, ses habitants pourraient être ceux d’un village de la campagne française. Ces notables au tout petit pied se rendent coupables d’une bassesse qui en engendrera une bien pire et qui sonnera le glas de cette communauté. Philippe Claudel nous décrit avec acuité l’éternel comportement moutonnier et aveugle de la foule prompte à lyncher celui ou celle qui « n’est pas d’ici ». Avec L’Archipel du Chien, Philippe Claudel revient au roman, aux histoires d’hommes qu’il sait si bien raconter. Il nous donne à lire un conte envoûtant et puissant, moderne, antique, intemporel.  Un volcan qui gronde et sourd, le vent qui souffle sous les portes, des âmes torturées, une odeur fétide, Dante n’est jamais loin sous la belle prose de Philipe Claudel. Philippe Claudel réaffirme sa vision noire de la nature humaine, comme si l’histoire des habitants de cet archipel était, sous forme d’un conte cette fois et sans humour noir, celle-la même des habitants du monde des Inhumaines.

« Qu’est-ce que la honte, et combien la ressentirent ? Est-ce la honte qui rattache les hommes à l’humanité ? Ou ne fait-elle que souligner qu’ils s’en sont irréversiblement éloignés ? » (L’Archipel du Chien, page 243).

Une grande réussite et un futur classique de la littérature.

 

La disparition de Stephanie Mailer

La disparition de Stephanie Mailer
Joël Dicker
Editions de Fallois
Date de parution : 7 mars 2018
ISBN : 9791032102008, 640 pages, 23,00€

Acheter le livre

Après La vérité sur l’affaire Harry Quebert et Le livre des Baltimore, Joël Dicker vient tout juste de publier son nouveau roman. Un récit prenant, qui se déroule dans les Hamptons, sur la côte Est des États Unis, où la haute société New Yorkaise se détend et s’amuse loin du bruit et des tensions de la grande ville. Mais le calme et la quiétude ne sont qu’apparences…

« 30 juillet 1994. Orphea, petite station balnéaire tranquille des Hamptons dans l’État de New York, est bouleversée par un effroyable fait divers: le maire de la ville et sa famille sont assassinés chez eux, ainsi qu’une passante, témoin des meurtres. L’enquête, confiée à la police d’État, est menée par un duo de jeunes policiers, Jesse Rosenberg et Derek Scott. Ambitieux et tenaces, ils parviendront à confondre le meurtrier, solides preuves à l’appui, ce qui leur vaudra les louanges de leur hiérarchie et même une décoration. Mais vingt ans plus tard, au début de l’été 2014, une journaliste du nom de Stephanie Mailer affirme à Jesse qu’il s’est trompé de coupable à l’époque. Avant de disparaitre à son tour dans des conditions mystérieuses. Qu’est-il arrivé à Stephanie Mailer? Qu’a-t-elle découvert? Et surtout: que s’est-il vraiment passé le soir du 30 juillet 1994 à Orphea? » (Note de l’éditeur)

La punition

La punition
Tahar Ben Jelloun, de l’Académie Goncourt
Gallimard, collection Blanche
Date de parution : 1er février 2018
ISBN : 9782070178513, 160 pages, 16,00€

Acheter le livre

Un nouveau récit de Tahar Ben Jelloun, personnel, direct et brut, de l’expérience dure qu’il subit en 1965 dans les gêoles d’Hassan II avec quelques dizaines d’autres étudiants qui avaient osé manifester contre le régime dictatorial du souverain. Ce sera cette expérience qui fera de Tahar Ben Jelloun un écrivain.

« (…) Sous couvert de service militaire, ces jeunes gens se retrouvèrent quelques mois plus tard enfermés dans des casernes et prisonniers de gradés dévoués au général Oufkir qui leur firent subir vexations, humiliations, mauvais traitements, manœuvres militaires dangereuses sous les prétextes les plus absurdes. Jusqu’à ce que la préparation d’un coup d’État (celui de Skhirat le 10 juillet 1971) ne précipite leur libération sans explication. Le narrateur de La punition est l’un d’eux. Il raconte au plus près ce que furent ces longs mois qui marquèrent à jamais ses vingt ans, nourrirent sa conscience et le firent secrètement naître écrivain. »

La fissure


La fissure
Jean-Paul Didierlaurent
Au Diable Vauvert
Date de parution : 16 janvier 2018
ISBN : 9791030701722, 327 pages, 18,00€

Acheter le livre

Jean-Paul Didierlaurent nous avait enchanté avec Le liseur du 6H27, il récidive, avec une toute autre histoire, dans ce nouveau roman, récit de la vie de tous les jours dans lequel le fantastique s’insinue. À partir d’une idée très originale Jean-Paul Didierlaurent nous fait littéralement décoller du réel et nous emporte dans un rêve éveillé. Une histoire pleine de charme et de tendresse.

« Dernier représentant d’une entreprise de nains de jardin rachetée par une holding américaine, Xavier Barthoux mène une vie bien rangée entre la tournée de ses clients, son épouse, son chien et sa résidence secondaire des Cévennes. Mais quand il découvre une fissure dans le mur de sa maison, c’est tout son univers qui se lézarde… Animé par une unique obsession, réparer la fissure, il entreprend un périple extrême et merveilleux jusqu’à l’autre bout du monde. » Note de l’éditeur.

La double vie de Vermeer


La double vie de Vermeer
Luigi Guarnieri
Actes Sud, collection Babel
Date de parution : juin 2007
EAN : 978-2742767779, 7,70€

Acheter le livre

« Voici l’incroyable et véridique histoire de Han Van Meegeren, peintre traditionaliste né aux Pays-Bas en 1889, qui, éreinté par les critiques de son époque, décida de se venger de manière grandiose : il réalisa plusieurs faux Vermeer dont certains furent considérés par la presse comme des chefs-d’œuvre du maître de Delft. Ce n’est qu’en 1945 que la supercherie fut découverte, quand la police saisit la collection de Goering, et que Van Meegeren fut accusé de haute trahison pour avoir vendu un Vermeer à ce maréchal du Reich nazi. S’ensuivit un procès mémorable, qui vit défiler responsables de musée, critiques d’art et experts de renom… Croisant les biographies de Vermeer et de Van Meegeren, mais également celles de Proust et de Goering, Luigi Guarnieri signe un palpitant roman à l’ironie délicieuse, tout à la fois enquête policière et réflexion jubilatoire sur la relativité des œuvres d’art et des jugements qu’elles suscitent, sur la folie, la passion du beau, et les infinies séductions du mensonge. » (Note de l’éditeur)

La chronique de Christophe Declérieux, libraire au Temps Retrouvé :
les bandes dessinées du mois, un pas de coté pour un angle nouveau

La sélection BD du mois célèbre l’art de (re)visiter des classiques  et de jeter un œil en coulisses en nous plongeant dans la vie d’auteurs ou de singuliers tempéraments:

La promesse de l’aube
Romain Gary, Illustrations de Joann Sfar
Futoropolis
EAN : 978-2754810227, 536 pages,  39.00€

Acheter le livre

Formats « hors-norme » pour beaux objets, Illustrés respectivement par Joann Sfar et Manuele Fior, le texte, dan son intégralité, de « La promesse de l’aube » et de « La vie devant soi » éclairent de nouveaux feux deux des écrits-phares de Romain Gary/ Émile Ajar tandis que François Baranger enlumine dans un (très) grand format la terreur distillée par « L’appel de Cthulhu » de H.P. Lovecraft.

Atar Gull
Fabien Nury et Brüno
Dargaud
EAN :9782205067460, 88 pages, 16.95€

Acheter le livre

Adaptations pures ensuite avec, en attendant le troisième volet des aventures de leur Tyler Cross, le « Atar Gull » de Fabien Nury et Brüno, bouleversante adaptation de l’éponyme (et presque bicentenaire) roman d’Eugène Sue alors que de son coté Jacques Ferrandez, après « L’hôte » et « L’étranger », revisite avec une constante délicatesse du trait « Le premier homme », autobiographie inachevée et détournée d’Albert Camus.

Opération Copperhead
Jean Harambat
Dargaud
EAN : 9782205074840, 22.50€

Acheter le livre

Biographie détournée encore avec le trépidant « Opération Copperhead » (Prix Goscinny 2018), dans lequel Jean Harambat brasse réalité et fiction en plongeant, en 1943 et durant un tournage mouvementé, David Niven Et Peter Ustinov au cœur d’une mission top secrète pilotée par Churchill. Biographie détournée toujours avec le dynamique « Merdre » permettant a Daniel Casanave, un an après son (Gérard de) « Nerval Inconsolé » d’explorer avec humour et finesse les parallèles entre le pataphysicien Alfred Jarry et son Ubuesque création. Pour rester dans la section biographie, signalons la dernière livraison en date du duo Bocquet et Catel qui, après « Joséphine Baker » et « Kiki de Montparnasse », poursuit avec « Olympe de Gouges » sa série d’hommages aux femmes ayant marqué notre Histoire.Et terminons avec le retour en stock du dernier succès de Marion Montaigne qui, plaçant le lecteur « Dans la combi de Thomas Pesquet » pour cinq années riches en péripéties et tests improbables, allie comme a son habitude humour et légèreté au sympathiquement ludique .

 

Pauline Dreyfus

Vendredi 6 avril à 19:00 heures
Keizersgracht 529

 

Pauline Dreyfus est l’auteure d’une biographie de Robert Badinter et de plusieurs romans. Pour son roman biographique « Immortel enfin » sur la difficile accession de Paul Morand à l’âge de 80 ans, à sa cinquième tentative, au fauteuil d’académicien, elle obtient le Prix des Deux Magots en 2012. En 2015 elle reçoit le prix Mémoire Albert-Cohen pour « Ces choses qui arrivent », un roman qui nous plonge dans les heures sombres de l’Occupation.  Nous parlerons de tous ses livres mais en particulier de son tout dernier,  « Le déjeuner des barricades« . Nous y retrouverons Paul Morand et Patrick Modiano, Florence Gould et Salvador Dali et bien d’autres personnages célèbres,  en mai 68 à Paris. Pauline Dreyfus nous fait partager la folle journée de la remise du Prix Roger Nimier à l’hôtel Meurice. Elle nous prend par la main et nous fait franchir le seuil des suites de ce palace mythique pour partager l’intimité de clients illustres. Nous nous accoudons au bar, nous pénétrons dans les somptueux salons du palace et sentons souffler le vent de la révolution qui gronde, tout près, de l’autre coté de la Seine.

Le Déjeuner des barricades
Pauline Dreyfus
Grasset
Date de parution : 23 août 2017
ISBN :9782246813477, 234 pages, 19.00 €

Acheter le livre

Cocktail et vins français et spécialités culinaires de France: 19:00 heures à 19:45 heures.

Entretien avec Pauline Dreyfus mené par Pierre-pascal Bruneau : 20:00 à 21:15 heures

Séance de dédicace : à partir de 21:30 heures

Prix pour une place : 28,00€

Prix pour les titulaires de la carte « Ami” de l’Échappée Belle: 20 euros.

Réserver ici

La carte d’Ami de l’Échappée Belle est individuelle. Seul le titulaire peut bénéficier du tarif réduit.

Le nombre des participants étant limité à 50 personnes, merci de réserver vos places dès que possible.

Les places annulées moins de 48 heures avant la soirée littéraire ne pourront faire l’objet d’un remboursement ou d’un report.

La librairie Le Temps Retrouvé restera exceptionnellement ouverte jusqu’à 19:00 heures. N’hésitez donc pas à venir y faire un tour avant le début de la soirée!

Cette soirée a été rendue possible grâce au soutien de L’Institut français des Pays-Bas et du CNL, de BNP Paribas, du Prins Bernhard Cultuurfonds, du Groupe Segula et de KZ529BV

_____________________________________

Boualem Sansal et Fouad Laroui

Le samedi 19 Mai 2018 à 20:00 heures

à l’OBA

L’OBA, L’Échappée Belle et la librairie française Le Temps Retrouvé ont le grand plaisir de vous proposer un grand entretien avec

Fouad Laroui et Boualem Sansal

  • Boualem Sansal, grand prix de l’Académie française pour son roman 2084 : La fin du monde, est aujourd’hui reconnu comme l’une des grandes voix de la littérature algérienne. Dans Gouverner au nom d’AllahIslamisation et soif de pouvoir dans le monde arabe, Boualem Sansal considère que ce qu’il appelle « l’islamisme arabe » domine le monde arabe dont les femmes et les jeunes sont les principales victimes. Cet islamisme, selon Boualem Sansal, est mal compris par les occidentaux. Pour lui, « Le politiquement correct, ‘cancer du monde’, gagne les esprits. Il est nourri par la peur de l’islam et du monde musulmanIl faut un plan Marshall pour sortir de cela, il faut oublier la prudence, encourager l’impertinence, notamment en France et en Angleterre, pays de l’irrévérence. » 

ET

  • Fouad Laroui, prix Goncourt de la nouvelle, Prix jean Giono, est un écrivain néerlandais d’origine marocaine. Professeur à l’Université d’Amsterdam, ingénieur de formation, ancien élève de l’École des Ponts et Chaussés, il se consacre depuis plus de vingt ans à l’écriture de romans et d’ouvrages universitaires. Dans son essai, De l’islamisme. Une réfutation personnelle du totalitarisme religieux (2006), Fouad Laroui distingue islam et islamisme. L’islamisme, c’est pour lui une vision totalitariste de l’islam qui aboutit à « la dénaturation d’une foi ». Dans ses romans, et en particulier dans son dernier livre « L’insoumise de la Porte de Flandre » il dénonce le traitement discriminatoire et oppressant des femmes: « J’écris pour dénoncer des situations qui me choquent. Pour dénicher la bêtise sous toutes ses formes. La méchanceté, la cruauté, le fanatisme, la sottise me révulsent. »

L’entretien se déroulera en français et en néerlandais avec traduction simultanée.

Les livres de Boualem Sansal et de Fouad Laroui seront disponibles à la vente le soir de l’entretien qui sera suivi d’une séance de dédicace.

Rendez-vous donc le samedi 19 mai 2018 à 20heures

OBA Forum, Oosterdokskade 143, 6e étage.

Prix d’une place 10 euros.

Prix réduit de 5 euros pour les membres de l’OBA et les titulaires de la carte « Ami” de l’Échappée Belle. La carte d’Ami de l’Échappée Belle est individuelle. Seul le titulaire de la carte peut bénéficier du tarif préférentiel.

Lien de réservation

Cette soirée a été rendue possible grâce au soutien de L’Institut français des Pays-Bas et du CNL, de BNP Paribas, du Prins Bernhard Cultuurfonds, du Groupe Segula et de KZ529BV.

Livres disponibles à la vente au Temps Retrouvé dès maintenant !

2084 : la Fin du monde                                                                                 Gouverner au nom d’Allah
Boualem Sansal                                                                                               Boualem Sansal
Gallimard, collection Folio                                                                            Gallimard, collection Folio
ISBN : 9782072713989, 336 pages,7.80€ , Acheter le livre                   ISBN :9782072697005, 192 pages,6,00€, Acheter le livre

L’insoumise de la Porte de Flandre                                                     De l’islamisme, une réfutation personnelle (…)
Fouad Laroui                                                                                           Fouad Laroui

Julliard                                                                                                      Robert Laffont

ISBN : 9782260030416, 144 pages, 17.00€, Acheter le livre        ISBN :9782221107805, 196 pages,17.50€,Acheter le livre