img-book
ISBN: 9782709665568

Pourquoi tu danses quand tu marches ?

de : Abdourahman A. Waberi

Abdourahman  Waberi se souvient du désert mouvant de Djibouti, de la mer Rouge, de la plage de la Siesta, des maisons en tôles d’aluminium de son quartier, de sa solitude immense et des figures qui l’ont marqué à jamais : Papa-la-Tige qui vendait des bibelots aux touristes, sa mère Zahra, tremblante, dure, silencieuse, sa grand-mère surnommée Cochise en hommage au chef indien parce qu’elle régnait sur la famille, la bonne Ladane, dont il était amoureux en secret. Il raconte le drame, ce moment qui a tout bouleversé, le combat qu’il a engagé ensuite et qui a fait de lui un homme qui sait le prix de la poésie, du silence, de la liberté, un homme qui danse toujours. (Note de l’éditeur)

20.71 

Quantité
Rencontre avec l'auteur
avatar-author
    1965
    Né en 1965 à Djibouti, écrivain franco-djiboutien d'expression française, il vit entre la France et les États-Unis. Son œuvre est traduite en de nombreuses langues, notamment en anglais, en italien, en allemand, en serbe, en portugais, en japonais, en espagnol, en braille et certaines nouvelles en catalan, en lituanien, en somali, en grec, etc. Dans son discours de réception du prix Nobel de littérature en 2008, Jean-Marie Gustave Le Clézio lui dédie ce prix conjointement à d'autres auteurs.
    Livres deAbdourahman A. Waberi
    À propos de ce livre
    Détails

    ISBN: 9782709665568
    Éditeur: Jc Lattès
    Date de publication: 21 août 2019
    Nombre de pages: 250

    Press reviews:

    C’est questionné par sa fille de cinq ans quand aux origines de sa démarche chaloupée que l’auteur voit affluer les souvenirs : s’ouvre alors un touchant dialogue autour d’une enfance truffée de rites initiatiques et de figures hautes en couleur dans les durs quartiers du Djibouti des années 70. Coincé entre une mère indifférente (puis, 7 ans plus tard, entièrement dévouée au nouveau bébé du logis) et un père affairé, une grand-mère autoritaire et une bonne source de premiers émois amoureux, l’enfant chétif n’aura de cesse que d’exceller en rédaction dans les cours de de madame Annick, « Française de France », afin d’assouvir sa soif de culture(s) et son amour des mots, sans se douter qu’au passage sa plume l’entrainerait au bout du monde. Journal lumineux d’une enfance pourtant en souffrance, témoignage poétique d’un homme apaisé rendant hommage à ses ancêtres et leurs coutumes, un très bel hymne à la résilience. Christophe Declérieux (La Lettre du Temps Retrouvé, septembre 2019)