img-book
ISBN: 9782072740480
Catégories : ,

Paul Morand, biographie

de : Pauline Dreyfus

Événement !
Il y a déjà plus de deux ans, en avril 2018, du temps où nous pouvions tenir nos soirées littéraires, je recevais Pauline Dreyfus au 529 et elle nous avait annoncé alors que Gallimard lui confiait la rédaction d’une biographie de Paul Morand. Gallimard lui donnait ainsi accès à des documents inédits et en particulier à son journal intime jamais publié à ce jour. Ce journal, on l’imagine aisément plus intéressant que son ennuyeux Journal d’un attaché d’ambassade (1948) ou même de son Journal Inutile tardivement publié en 2002 mais qui complète surement son Journal de Guerre qui vient également d’être publié par Gallimard. Étonnamment (ou pas), la dernière biographie de Paul Morand a été publiée il y a vingt-six ans (Ginette Guitard-Auviste, Paul Morand, Éditions universitaires, 1956, puis nouvelle édition, Balland, 1994). Formidable styliste, admiré pour son art, Paul Morand a été et est toujours vivement critiqué pour ses positions politiques et son comportement pendant l’Occupation. Pierre Assouline, grand admirateur de Morand dès son plus jeune âge, sait faire la part des choses. Il a lu pour nous la biographie de Pauline Dreyfus et je vous recommande vivement sa critique parue sur son blog La république des livres : https://larepubliquedeslivres.com/paul-morand-un-homme-meprisable-mais-quel-ecrivain/. Pour Pierre Assouline, Pauline Dreyfus, malgré toute l’admiration qu’elle lui porte, dresse finalement un portrait à charge de Paul Morand. PPB (La lettre du Temps Retrouvé, décembre 2020)

26.16 

Quantité
Rencontre avec l'auteur
avatar-author
Pauline Dreyfus est romancière. Elle a publié chez Grasset Immortel, enfin (2012, Prix des Deux Magots) et Ce sont des choses qui arrivent (2014, Prix Albert Cohen).
Livres dePauline Dreyfus
À propos de ce livre
Détails

ISBN: 9782072740480
Éditeur: Éditions Gallimard
Date de publication: 5 novembre 2020
Nombre de pages: 496

Press reviews:

26.16 Événement ! Il y a déjà plus de deux ans, en avril 2018, du temps où nous pouvions tenir nos soirées littéraires, je recevais Pauline Dreyfus au 529 et elle nous avait annoncé alors que Gallimard lui confiait la rédaction d’une biographie de Paul Morand. Gallimard lui donnait ainsi accès à des documents inédits et en particulier à son journal intime jamais publié à ce jour. Ce journal, on l’imagine aisément plus intéressant que son ennuyeux Journal d’un attaché d’ambassade (1948) ou même de son Journal Inutile tardivement publié en 2002 mais qui complète surement son Journal de Guerre qui vient également d’être publié par Gallimard. Étonnamment (ou pas), la dernière biographie de Paul Morand a été publiée il y a vingt-six ans (Ginette Guitard-Auviste, Paul Morand, Éditions universitaires, 1956, puis nouvelle édition, Balland, 1994). Formidable styliste, admiré pour son art, Paul Morand a été et est toujours vivement critiqué pour ses positions politiques et son comportement pendant l’Occupation. Pierre Assouline, grand admirateur de Morand dès son plus jeune âge, sait faire la part des choses. Il a lu pour nous la biographie de Pauline Dreyfus et je vous recommande vivement sa critique parue sur son blog La république des livres : https://larepubliquedeslivres.com/paul-morand-un-homme-meprisable-mais-quel-ecrivain/. Pour Pierre Assouline, Pauline Dreyfus, malgré toute l’admiration qu’elle lui porte, dresse finalement un portrait à charge de Paul Morand. PPB