img-book
ISBN: 9782709663960, 192 pages, 18,53€
Catégorie :

Les Gratitudes

de : De Vigan Delphine

18.53 

Quantité
Rencontre avec l'auteur
avatar-author
    Delphine de Vigan est une romancière et réalisatrice française née le 1er mars 1966 à Boulogne-Billancourt1. Elle est l'auteur de huit romans dont D’après une histoire vraie en 2015 qui a été couronné par le prix Renaudot, le prix Goncourt des lycéens.Après une formation au Centre d'études littéraires et scientifiques appliquées, elle devient directrice d’études dans un institut de sondages. Sous le pseudonyme Lou Delvig, elle écrit son premier roman, d’inspiration autobiographique : Jours sans faim (2002), qui raconte le combat d’une jeune femme contre l’anorexie. USource : WikipédiazSource : Wikipédia
    Aperçu général

    «  Je suis orthophoniste. Je travaille avec les mots et avec le silence. Les non-dits. Je travaille avec la honte, le secret, les regrets. Je travaille avec l’absence, les souvenirs disparus, et ceux qui ressurgissent, au détour d’un prénom, d’une image, d’un mot. Je travaille avec les douleurs d’hier et celles d’aujourd’hui. Les confidences.  Et la peur de mourir.  Cela fait partie de mon métier.
    Mais ce qui continue de m’étonner, ce qui me sidère même, ce qui encore aujourd’hui, après plus de dix ans de pratique, me coupe parfois littéralement le souffle, c’est la pérennité des douleurs d’enfance. Une empreinte ardente, incandescente, malgré les années. Qui ne s’efface pas.  » 
    Michka est en train de perdre peu à peu l’usage de la parole. Autour d’elles, deux personnes se retrouvent  : Marie, une jeune femme dont elle est très proche, et Jérôme, l’orthophoniste chargé  de la suivre. (Note de l’éditeur)

    Détails

    ISBN: 9782709663960, 192 pages, 18,53€
    Éditeur: Jc Lattès
    Date de publication: 6 mars 2019
    Nombre de pages: 192

    Press reviews:

    La détresse d'une vieille dame qui sombre et perd la parole, la tristesse de la vie dans les EPHAD, le soutien, le secours apporté à la vieille dame par un jeune orthophoniste, tels sont les sujets du nouveau roman de Delphine de Vigan. Le livre est original dans sa forme. Entièrement écrit sous forme de dialogues, une proximité, une intimité se crée rapidement entre le lecteur et les personnages. Bel exercice, intéressant et convaincant, Delphine de Vigan ne nous touche et ne nous emporte pourtant pas totalement. Manque sans doute à ce dernier roman la puissante force narrative de certains de ses autres livres.