img-book
ISBN: 9782072928864

Le miel et l’amertume

de : Tahar Ben Jelloun

Le miel et l’amertume, aurait pu s’intituler Amertume. Bien peu de miel dans ce récit fort et captivant. Tahar Ben Jelloun décrit d’abord magnifiquement la tension et la haine qui s’installent dans un vieux couple à la suite de la mort de Samia, leur fille alors encore adolescente. Le climat, délétère, qui existe dans ce vieux couple, superbement traduit par Tahar Ben Jelloun, rappelle fortement Le chat, le puissant roman de Georges SimenonDe courts chapitres, chacun consacré à un membre de la famille, donnent au récit un rythme soutenu et créent une tension palpable. En peu de mots, simples et tranchants, Tahar Ben Jelloun décrit l’hypocrisie d’un régime, d’une société où la corruption est érigée en sytème économique. Une société pétrie de religion, mais une religion politisée et détournée de son sens. Dans ce beau et fort récit Tahar Ben Jelloun, avec sans doute la voix du repentir d’une génération, héritière elle-même de générations successives, qui a perpétué la domination de l’homme sur la femme, parle, sans fard, du statut de la femme au Maroc. Le récit est contemporain et recoupe parfaitement ce que Leila Slimani rapporte et dénonce dans son livre Sexe et Mensonges : La Vie sexuelle au Maroc (2017, Les Arênes)D’abord la prééminence des garçons sur les filles dès la naissance; les filles sont des êtres secondaires. Dans le roman de Tahar Ben Jelloun, les parents de Samia oublient souvent son anniversaire, jamais celui de ses frères. Mais Samia, soumise n’y attache pas d’importance et se réfugie dans la poésie, celles de Gérard de Nerval et surtout la sienne; Samia, en cachette compose des poèmes. Miel et amertume décrit les rituels ancestraux, l’importance, encore aujourd’hui, de l’honneur de la famille et de l’impérieuse nécessité, pour les fiancées, de rester vierge jusqu’au mariage. Et puis la tache indélébile, l’opprobe et la damnation de celles qui sont violées et qui gardent pour elle leur douleur et la destruction de leur âme laissant leurs bourreaux dans l’impunité absolue. PPB (La Lettre du Temps Retrouvé, janvier 2021)

21.80 

Quantité
Rencontre avec l'auteur
avatar-author
    1947
    Tahar Ben Jelloun (en arabe : طاهر بن جلون) est un écrivain, poète et peintre franco-marocain né le  (non en 1944) à Fès (Maroc). Il est titulaire du prix Goncourt pour son roman La Nuit Sacrée.Après avoir fréquenté une école primaire bilingue arabo-francophone, il étudie au lycée français de Tanger jusqu'à l'âge de dix-huit ans, puis fait des études de philosophie à l'université Mohammed V de Rabat, où il écrit ses premiers poèmes — recueillis dans Hommes sous linceul de silence (1971). Il enseigne ensuite la philosophie au Maroc. Mais, en 1971, à la suite de l'arabisation de l'enseignement de la philosophie, il doit partir pour la France, n'étant pas formé pour la pédagogie en arabe. Il s'installe à Paris pour poursuivre ses études de psychologie.À partir de 1972, il écrit de nombreux articles pour le quotidien Le Monde. En 1975, il obtient un doctorat de psychiatrie sociale. Son écriture profitera d'ailleurs de son expérience de psychothérapeute (La Réclusion solitaire, 1976). En 1985, il publie le roman L'Enfant de sable qui le rend célèbre.Il obtient le prix Goncourt en 1987 pour La Nuit sacrée, une suite à L'Enfant de sable. En , il annonce sa candidature à l'Académie française, mais la retire le mois suivant. En 2008, il est élu membre de l'Académie Goncourt, en remplacement de François Nourissier démissionnaire.
    Livres deTahar Ben Jelloun
    À propos de ce livre
    Détails

    ISBN: 9782072928864
    Éditeur: Éditions Gallimard
    Date de publication: janvier 2021
    Nombre de pages: 255 pages

    Press reviews: