img-book
ISBN: 9782848658957
Catégorie :

Le Doudou des Bois

de : Angélique Villeneuve, Amélie Videlo,

15.50 

Quantité
Rencontre avec l'auteur
avatar-author
    1965
    Angélique Villeneuve, de nationalité française, a vécu en Suède et en Inde et réside en banlieue parisienne aujourd'hui. Elle est Styliste culinaire dans divers magazines (en 2001) et romancière. Elle a trois enfants."Grand Paradis" est son troisième roman après "Age mental" et "Ne plus y penser".Auteur pour adultes, elle s'essaie de s'adresser à la jeunesse au début des années 2010 avec "A la recherche du paon perdu". L'ouvrage est sélectionné par la revue Page des Libraire pour le niveau 5e/4e.
    Livres deAngélique Villeneuve
    Rencontre avec l'auteur
    avatar-author
      Graphiste diplômée de l’ESAG Penninghen en 2008, Amélie Videlo est directrice artistique (pour son studio : Oyster & Friends) et illustratrice jeunesse.Depuis 2013, elle poursuit une collaboration régulière avec le magazine Histoires pour les petits, Milan Presse, et plus récemment, avec Marmailles & compagnie, pour la collection d’imagiers Litté Merveilles.Son premier album à la gouache, Le Meunier amoureux, lui a déjà valu une sélection en finale du prix Landerneau. Le Doudou des Bois est son deuxième album chez Sarbacane.
      Aperçu général

      C’est le drame : Georgette a perdu son doudou, un gentil lapin gris, dans les bois. Toute occupée par les odeurs et les couleurs de l’automne, la fillette l’a soigneusement posé sur des feuilles, puis oublié. Elle n’en dort pas de la nuit. Le lendemain, Georgette repart dans la forêt, mais ne retrouve pas son doudou. Volontaire, elle décide alors d’en adopter un nouveau, un qui aura « l’odeur du dodo, l’odeur du dehors ». Elle cherche, cherche au milieu des animaux perplexes, et finit par dénicher le doudou idéal, cependant pas très sage… Il s’agit d’un louveteau qui gigote !

      A partir d’un début basique et d’un thème presque éculé, l’histoire devient férocement originale au fil des pages. Des éléments forts la traversent : l’absence totale d’adultes (humains ou animaux : il n’y pas de louve), la prédominance des sensations, de l’odorat à la vue en passant par le toucher, l’impression constante de refuge et de protection, que ce soit au sein d’une forêt luxuriante ou dans la chambre-terrier de Georgette.

      Le suspense monte quant à la nature du doudou, cependant accordé au rythme d’un petit enfant qui prend le temps de dormir, de sentir… Il y a de la coquinerie aussi, avec ce louveteau récalcitrant que le lecteur ne découvre qu’à la dernière page : « Au début, bien sûr, ça n’était pas encore habitué à ce nouveau métier de doudou, ça a voulu s’en aller. ». Le texte travaillé, soigné, tranche sur d’autres productions se contentant de l’histoire.

      Sinon, la bouille arrondie de Georgette ne cesse de se montrer expressive, entre inquiétude et confiance, coiffée de cheveux bruns ressemblant aux feuilles de ces arbres rouges, marrons, mordorés… Avec des illustrations en peinture entre réalisme et rêve (l’énorme châtaigne), l’automne est la plus belle des saisons, et la forêt un écrin de malice et de douceur : on y console tous les enfants qui ont perdu leur doudou !

      Sophie Pilaire (Source Ricochet-Jeunesse.org)

      Détails

      ISBN: 9782848658957
      Éditeur: Sarbacane
      Date de publication: août 2016