img-book
ISBN: 9782246776017
Catégorie :

La septieme fonction du langage

de : Laurent Binet

22.00 

Quantité
Rencontre avec l'auteur
avatar-author
    1972
    Laurent Binet, né le 19 juillet 1972 à Paris, est un écrivain français.Laurent Binet a fait ses études à Paris. Il écrit en 2000 un récit d'inspiration surréaliste, Forces et Faiblesses de nos muqueuses (éd. Le Manuscrit). En 2004, il publie La Vie professionnelle de Laurent B.1 (éd. Little Big Man) qui témoigne de son expérience d'enseignant dans le secondaire à Paris et en région parisienne2.En 2010, il publie le roman historique HHhH (acronyme pour Himmlers Hirn heißt Heydrich, signifiant le cerveau d'Himmler s'appelle Heydrich) aux éditions Grasset. Il raconte la véritable histoire de « l'Opération Anthropoid », au cours de laquelle deux résistants tchécoslovaques furent envoyés par Londres pour assassiner Reinhard Heydrich, chef de la Gestapo et des services secrets nazis. Réflexion sur la fiction romanesque et son articulation problématique à la vérité historique, le livre est remarqué par la presse dès sa sortie en janvier 2010. Il écrit : « J'espère simplement que derrière l'épaisse couche réfléchissante d'idéalisation que je vais appliquer à cette histoire fabuleuse, le miroir sans tain de la réalité historique se laissera encore traverser. » Il obtient le prix Goncourt du premier roman le 2 mars 20103 et le Prix des lecteurs du Livre de poche 20114.Source : Wikipédia
    Aperçu général

    Après HHhH, Goncourt du premier roman, Laurent Binet signe le plus “Germanopratin” des romans. Et si Roland Barthes avait été non pas victime d’un simple accident en traversant la rue mais avait été bel et bien assassiné… La controverse gronde déjà. Déboulonnée la statue du commandeur. Peut-on impunément s’attaquer à un tel mythe? Tout le monde n’est pas d’accord.

    Détails

    ISBN: 9782246776017
    Éditeur: Grasset
    Date de publication: 19/08/2015
    Nombre de pages: 496

    Press reviews:

    « A Bologne, il couche avec Bianca dans un amphithéâtre du XVIIe et il échappe à un attentat à la bombe. Ici, il manque de se faire poignarder dans une bibliothèque de nuit par un philosophe du langage et il assiste à une scène de levrette plus ou moins mythologique sur une photocopieuse. Il a rencontré Giscard à l’Elysée, a croisé Foucault dans un sauna gay, a participé à une poursuite en voiture à l’issue de laquelle il a échappé à une tentative d’assassinat, a vu un homme en tuer un autre avec un parapluie empoisonné, a découvert une société secrète où on coupe les doigts des perdants, a traversé l’Atlantique pour récupérer un mystérieux document. Il a vécu en quelques mois plus d’événements extraordinaires qu’il aurait pensé en vivre durant toute sa vie. Simon sait reconnaître du romanesque quand il en rencontre. Il repense aux surnuméraires d’Umberto Eco. Il tire sur le joint. »Le point de départ de ce roman est la mort de Roland Barthes, renversé par une camionnette de blanchisserie le 25 février 1980. L'hypothèse est qu'il s'agit d'un assassinat. Dans les milieux intellectuels et politiques de l'époque, tout le monde est suspect...