img-book
ISBN: 9782226457806

Ils voyagèrent vers des pays perdus

de : Jean-Marie Rouart

Les feux du pouvoir, (Grasset, prix Interallié 1977), montrait déjà à quel point Jean-Marie Rouart connaissait bien le milieu complexe de la politique française sous la V ème République; arrivistes, imposteurs, intrigantes, bassesses et coup bas, tout et n’importe quoi en un mot pour arriver, si ce n’est à la position suprême, du moins à partager avec quelques privilégiés ce pouvoir et tout ce qui l’accompagne. Il montrait aussi l’insatiable lutte entre les corps de l’État, les règlements de comptes entre administrations, histoires de moeurs etc. Dans Ils voyagèrent vers des pays perdus, Jean-Marie Rouart nous transporte des années en arrière, en 1942 et nous conte une fable dont le général de Gaulle, chef de la France Libre, est le personnage central. Alors imaginons que le Maréchal, cédant à Roosevelt, ait fini par accepter de quitter la France pour gagner Alger où les américains ont débarqué début novembre 1942. Carlton Gardens, 11 novembre 1942, de Gaulle lit la dépêche lui annonçant la décision de Pétain. Son rêve d’une France libre et gaulliste, d’un seul coup, s’effondre. Lâché par Churchill, qu’il sent prêt à rallier la cause américaine pourvu que les anglais puisse avoir leur part de l’empire colonial français, de Gaulle, à nouveau face à son destin décide de s’embarquer avec sa petite cour sur un navire de guerre, un navire qui a la triste réputation de porter la poisse. Jean-Marie Rouart nous fait partager l’intimité du général, grand dans cette épreuve, résolu à ne pas céder : pas question de Canossa et de soumission. Autour de lui s’agitent politiques, militaires et surtout intellectuels et écrivains, Kessel, Druon, Aron, Derrida etc. Entrainés dans un périple fou dont nul ne connait le but, le général part pour rencontrer Staline et conclure de nouvelles alliances. Jean-Marie Rouart sait raconter les histoires. Il mêle la vraie et grande histoire à la petite histoire, celle qui n’est pas dans les livres, petite histoire parfois vraie mais le plus souvent inventée, pour notre plus grand plaisir. PPB (La Lettre du Temps Retrouvé, février 2021)

23.88 

Quantité
Rencontre avec l'auteur
avatar-author
    1943
    Jean-Marie Rouart, né le  à Neuilly-sur-Seine, est un romancier, essayiste et chroniqueur français.
    Né dans une famille de peintres. Après des études de philosophie et de lettres2, Jean-Marie entre au Magazine littéraire en 1967 puis au Figaro, où il reste de 1967 à 1975, chroniqueur et grand reporter, avant de démissionner lors du rachat du journal par Robert Hersant. Alors que son premier livre est refusé treize fois par les éditeurs en 1962 et qu'il renonce à le faire publier, son second livre La Fuite en Pologne paraît en 1974. Franc-maçon « parce que leurs idées étaient à l'opposé de celles de ma famille », il collabore comme éditorialiste, à partir de 1977, au Quotidien de Paris (Groupe Quotidien) dont il devient rédacteur en chef en 1979 et dont il dirige les pages littéraires jusqu'à son départ en 1985. Il retourne par la suite au Figaro et devient le directeur du supplément littéraire de 1986 à 1988, puis le directeur littéraire. À partir de 1995, il est membre du jury du prix de l'écrit intime. En 1996, il est le premier gérant de la Société des rédacteurs du Figaro. En 2003, il est évincé de la direction du Figaro littéraire au profit d'Angelo Rinaldi. Il collabore alors à Paris Match. Il mène un combat actif contre la prostitution, préfaçant en 2000 le Livre noir de la prostitution. Il préside actuellement le comité de soutien à Bruno Joushomme, dont l'objectif est la révision de son procès, compte tenu des nouveaux éléments au dossier.

    Le , après s'être présenté cinq fois, il est élu à l'Académie française au fauteuil 26, succédant à Georges Duby face à Ivan Gobry et Florent Gaudin.

    À propos de ce livre
    Détails

    ISBN: 9782226457806
    Éditeur: Albin Michel
    Date de publication: 6 janvier 2021
    Nombre de pages: 336 pages

    Press reviews: