Author avatar
Georges Kiejman
1932

Georges Kiejman, né le 12 août 1932 à Paris, est un avocat et homme politique français.

Georges Kiejman est le fils d’Alter Kiejzman, artisan, et de Brandla Czarnecka, tous deux juifs venus de Pologne avec leurs deux enfants. Son père et sa sœur sont arrêtés et déportés à Auschwitz. Alter est déporté par le Convoi n. 57, en date du 18 juillet 1943, du Camp de Drancy vers Auschwitz. Il est âgé de 47 ans. Alter y décède mais sa sœur Liliane en revient. Il prête serment au barreau de Paris en décembre 1953 ; il obtient la coupe d’éloquence des jeunes avocats (UJA) en 1954 ; il est nommé deuxième secrétaire de la conférence du stage en 1955.

De 1962 à 1991, il est l’avocat de nombreux éditeurs, notamment des éditions Gallimard. En 1977, il défend Guy Debord et l’éditeur Gérard Lebovici. Il est l’avocat d’Alain Caillol, criminel français condamné en 1982 à vingt ans de réclusion criminelle pour la séquestration du baron d’Empain. Il est également l’avocat des Cahiers du Cinéma et de réalisateurs de la Nouvelle Vague ainsi que pour de nombreux acteurs (Simone Signoret. Cela le conduira à être président de la commission d’avance sur recettes de films (1989-1990). En 1987, il est l’avocat du gouvernement américain dans le procès qui conduit à la condamnation à perpétuité du chef des FARL, Georges Ibrahim Abdallah. En 1996, il est l’avocat des héritiers de François Mitterrand, parties civiles lors du procès du Docteur Gubler. En 1998, il obtient la condamnation du journaliste Gérard Chauvy pour diffamation envers les époux Lucie et Raymond Aubrac.

En 2007, il est avec Richard Malka l’un des deux avocats à la défense de l’hebdomadaire Charlie Hebdo lors du procès concernant les caricatures de Mahomet, intenté par l’UOIF, le Conseil français du culte musulman et la Mosquée de Paris à l’issue duquel le journal est relaxé.

 

Livres de Georges Kiejman
Autres auteurs