Author avatar
Andreï Makine
1957

Andreï Makine (en russe Андрей Ярославич Макин, « Andreï Yaroslavich Makine »), est néle  à Krasnoïarsk, est un écrivain français. Il est membre depuis 2016 de l’Académie française, dont il est le benjamin.  En 1987, à trente ans, il s’installe clandestinement à Paris puis demande l’asile politique, qu’il obtient. Il mène d’abord une vie précaire, qu’il décrit comme un « désespoir permanent ». Il est d’abord assistant de russe au lycée Jacques-Decour, puis dépose une thèse de doctorat sur Ivan Bounine — intitulée La Prose de I.A. Bounine : la poétique de la nostalgie — à la Sorbonne. Il enseigne à l’Institut d’études politiques de Paris et envisage une carrière universitaire en littérature slave. Son premier roman, La Fille d’un héros de l’Union soviétique, paru en 1990, est le point de départ d’une carrière littéraire avec le français comme langue d’écriture. En 1992, il fait paraître les Confession d’un porte-drapeau déchu. Il ne peut faire paraître ces deux romans qu’en les présentant comme traduits du russe, respectivement par « Françoise Bour » et « Albert Lemonnier » (en fait deux hétéronymes de l’auteur). Il obtient en 1995 les prix Goncourt, Goncourt des lycéens et Médicis pour son roman Le Testament français. En 2011, il révèle qu’il a publié des romans sous le nom de Gabriel Osmonde. (Source Wikipedia)

 

Livres de Andreï Makine
Autres auteurs