• img-book

    Maylis de Kerangal

EAN :9782072790522

Un monde à portée de main

De: Maylis de Kerangal

Maylis de Kerangal, auteure du poignant roman Réparer les vivants, nous plonge cette fois dans le monde des artisans au grand savoir-faire. Ces  artisans là, d’une exceptionnelle maitrise, peignent en trompe l’oeil plafonds, décors, imitant à la perfection le marbre la pierre ou toute autre matière. Trois personnages centraux, Paula, Kate et Jonas, jeunes étudiants […]

20.00 

Quantité :
Rencontrer l'auteur
avatar-author
    1967
    Maylis de Kerangal est née le  à Toulon.
    Maylis Suzanne Jacqueline Le Gal de Kerangal passe son enfance au Havre, fille et petite-fille de capitaine au long cours. Elle étudie en classe préparatoire au lycée Jeanne-d'Arc de Rouen et ensuite à Paris de 1985 à 1990 l'histoire, la philosophie et l'ethnologie.Elle commence à travailler chez Gallimard jeunesse une première fois de 1991 à 1996, avant de faire deux séjours aux États-Unis, à Golden dans le Colorado en 1997. Elle reprend sa formation en passant une année à l'EHESS à Paris en 1998. Maylis de Kerangal publie son premier roman, Je marche sous un ciel de traîne, en 2000, suivi en 2003 par La Vie voyageuse, puis par Ni fleurs, ni couronnes en 2006, Dans les rapides en 2007 et par Corniche Kennedy en 2008. Elle crée en même temps les Éditions du Baron Perché spécialisées dans la jeunesse7 où elle travaille de 2004 à 2008, avant de se consacrer à l'écriture. Elle participe aussi à la revue Inculte. Le Naissance d'un pont remporte à l'unanimité et au premier tour le prix Médicis. En 2014, elle est la première lauréate du Roman des étudiants France Culture-Télérama , pour son roman Réparer les vivants qui a été aussi couronné par le grand prix RTL-Lire 2014 ainsi que par le prix des lecteurs de l’Express-BFM TV, le prix Relay, et le prix Orange du Livre. Dans cet ouvrage, elle suit pendant 24 heures le périple du cœur du jeune Simon, en mort cérébrale, jusqu'à la transplantation de l'organe. (Source Wikipedia)
    Livres de Maylis de Kerangal
    A propos de ce livre
    Aperçu

    Maylis de Kerangal, auteure du poignant roman Réparer les vivants, nous plonge cette fois dans le monde des artisans au grand savoir-faire. Ces  artisans là, d’une exceptionnelle maitrise, peignent en trompe l’oeil plafonds, décors, imitant à la perfection le marbre la pierre ou toute autre matière. Trois personnages centraux, Paula, Kate et Jonas, jeunes étudiants qui se rencontrent dans une école où l’on apprend, jusqu’à épuisement des yeux et du corps, à voir et à reproduire le grain d’un marbre ou le velouté d’une soie. Dans le style puissant, lancinant et sensuel qui est le sien, phrases longues, succession d’adjectifs, donnant presqu’à les toucher, les sensations ressenties par ses personnages, Maylis de Kerangal nous emporte dans le tourbillon de la vie de son héroïne, Paula, qui est au centre de son récit. En quête d’identité, d’amour, Paula est passionnée par son art et s’y donne toute entière. De chantier en chantier dans des villes d’Italie puis dans les studios de la Cinecita à Rome Maylis de Kerangal nous fais partager sa passion et ses sentiments. De retour en France elle est engagée pour un rare et très particulier chantier. Passion ou refuge dans un art à part entière, pousser jusqu’à la perfection un savoir-faire, et si c’était là une vraie raison de vivre ? (La Lettre du Temps Retrouvé, septembre 2018)

    «Paula s’avance lentement vers les plaques de marbre, pose sa paume à plat sur la paroi, mais au lieu du froid glacial de la pierre, c’est le grain de la peinture qu’elle éprouve. Elle s’approche tout près, regarde : c’est bien une image. Étonnée, elle se tourne vers les boiseries et recommence, recule puis avance, touche, comme si elle jouait à faire disparaître puis à faire revenir l’illusion initiale, progresse le long du mur, de plus en plus troublée tandis qu’elle passe les colonnes de pierre, les arches sculptées, les chapiteaux et les moulures, les stucs, atteint la fenêtre, prête à se pencher au-dehors, certaine qu’un autre monde se tient là, juste derrière, à portée de main, et partout son tâtonnement lui renvoie de la peinture. Une fois parvenue devant la mésange arrêtée sur sa branche, elle s’immobilise, allonge le bras dans l’aube rose, glisse ses doigts entre les plumes de l’oiseau, et tend l’oreille dans le feuillage.»

    Details

    ISBN: 9782072790522
    Editeur: Les Escales
    Date de publication: 16 août 2018
    Page Count: 288