• img-book

    Viel Tanguy

ISBN: 9782707343079
Catégorie :

Article 353 du code pénal

by: Viel Tanguy Warning: sizeof(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /srv/psa03/letempsretrouve.nl/httpdocs/wp-content/themes/bookstore/woocommerce/content-single-style-01.php on line 157

14.50 

Quantity:
Meet the Author
avatar-author
27 décembre 1973
Après une enfance en Bretagne, Tanguy Viel vit successivement à Bourges, Tours puis Nantes avant de venir s'installer près d'Orléans1 Il a été pensionnaire de la Villa Médicis en 2003-20042. Publié dès son premier ouvrage par les éditions de Minuit, il a reçu le prix Fénéon et le prix littéraire de la vocation pour son roman L'Absolue Perfection du crime et le Grand prix RTL-Lire pour Article 353 du Code pénal3.
Books of Viel Tanguy
About This Book
Overview

 » Sous réserve de l’exigence de motivation de la décision, la loi ne demande pas compte à chacun des juges et jurés composant la cour d’assises des moyens par lesquels ils se sont convaincus (…) La loi ne leur fait que cette seule question, qui renferme toute la mesure de leurs devoirs :  » Avez-vous une intime conviction ? « .  » Extraits de l’article 353 du code de procédure pénale.

Cet article du code de procédure pénale, le président de la cour d’assises doit en donner lecture avant que la cour et les jurés ne se retirent pour décider, en leur âme et conscience, s’il y a ou non culpabilité. Partant de ce précepte de la nécessité d’une intime conviction, Tanguy Viel construit une captivante histoire. Le récit prend la forme d’un interrogatoire. Un homme, devenu jardinier après avoir été licencié par le chantier naval local, est interrogé par un juge d’instruction dont on ne connaîtra pas le nom. Cette déposition se réduit à un quasi monologue dans lequel le jardinier explique comment il a été amené à tuer le peu sympathique promoteur immobilier qui l’a escroqué. Le juge d’instruction, dont le rôle est de rassembler les éléments qui permettront ou non de décider si les charges sont suffisantes contre le jardinier, son intime conviction faite, décidera finalement, malgré ses aveux, de ne pas le renvoyer devant la cour d’assises.