La Lettre du Temps Retrouvé Mars 2019 – Le Temps Retrouvé
La Lettre du Temps Retrouvé Mars 2019
On 14 mars 2019 | 0 Comments

Copyright – photo Université de Lille pour la Journée internationale des droits des femmes (2018)

Les femmes lisent beaucoup, bien plus que les hommes !

Une étude du Centre National du Livre (étude réalisée par le CNL tous les deux ans) montre qu’en 2017 les femmes, en France, ont lu un peu plus que les hommes. L’écart est de 6% pour les lecteurs dits moyens (5 à 19 livres par an). S’agissant des grands lecteurs, les françaises sont largement devant les hommes : « Chez les grands lecteurs, 52 livres lus au format papier en 2017 vs 42 en 2015 : +10 livres lus → Ces grands lecteurs de livres papiers se caractérisent toujours par un profil très féminin, diplômé et plutôt âgé (…) » (©Ipsos – Les Français et la lecture 2017 – Pour le CNL, page 52).

Guère étonnant dès lors que la grande majorité des romans, qu’ils soient écrits par des femmes ou des hommes, soit consacrée aux femmes. Les parutions du mois de mars confirment cette tendance et les nouveaux romans, très attendus, de Delphine de Vigan et de David Foenkinos ne dérogent pas à la règle.

Les gratitudes, Delphine de Vigan

Les gratitudes
Éditions JC Lattès
Delphine de Vigan
Date de parution : 6 mars 2019
ISBN : 9782709663960, 192 pages, 18,53€

Acheter le livre

La détresse d’une vieille dame qui sombre et perd la parole, la tristesse de la vie dans les EPHAD, le soutien, le secours apporté à la vieille dame par un jeune orthophoniste, tels sont les sujets du nouveau roman de Delphine de Vigan. Le livre est original dans sa forme. Entièrement écrit sous forme de dialogues, une proximité, une intimité se crée rapidement entre le lecteur et les personnages. Bel exercice, intéressant et convaincant, Delphine de Vigan ne nous touche et ne nous emporte pourtant pas totalement. Manque sans doute à ce dernier roman la puissante force narrative de certains de ses autres livres. 

«  Je suis orthophoniste. Je travaille avec les mots et avec le silence. Les non-dits. Je travaille avec la honte, le secret, les regrets. Je travaille avec l’absence, les souvenirs disparus, et ceux qui ressurgissent, au détour d’un prénom, d’une image, d’un mot. Je travaille avec les douleurs d’hier et celles d’aujourd’hui. Les confidences.  Et la peur de mourir. »
Les gratitudes, Delphine de Vigan

Deux soeurs, David Foekinos

Deux soeurs
David Foenkinos
Gallimard, Collection Blanche
Date de parution : 21 février 2019
ISBN :9782072841842, 176 pages, 18,53€

Acheter le livre

La Femme est au centre de l’oeuvre de David Foenkinos. Dans son dernier roman, Vers la beauté, une femme, Mathilde venait au secours d’Antoine, talentueux professeur aux Beaux-Arts qui pour se remettre d’une séparation douloureuse se tournait vers l’art et la beauté. Dans Deux soeurs, le nouveau roman de David Foenkinos, l’héroïne une jeune femme, Mathilde, à nouveau, est professeur de français. Fascinée par Flaubert et l’Éducation Sentimentale, elle l’enseigne année après année au lycée. Dans sa vie sentimentale tout semble aller bien, projets de mariage, d’enfants etc. Mais ce petit monde chaud et confortable s’écroule soudainement lorsque son compagnon la quitte brutalement pour rejoindre une autre femme, Iris,  qu’il a aimée et perdue et qui lui revient. Mathilde a une soeur, Agathe qui vient à son secours. Désemparée, perdue, détruite, Mathilde se révèle être tout autre que la gentille femme amoureuse un peu terne du début du roman. Elle finira par trouver le salut en suivant une voie surprenante et radicale. 

Les confidences, Marie Nimier

Les confidences
Marie Nimier
Gallimard, Collection Blanche
Date de parution : 7 mars 2019
ISBN :  9782072843136 , 192 pages, 19,62€

Acheter le livre

« (…) Marie recueille, les yeux bandés, des confidences. Les candidats se sont inscrits anonymement. Ils prennent place sur la chaise libre et racontent ce qu’ils ont choisi de partager, souvent pour la première fois(…). » (Note de l’éditeur)

Blessures, humiliations, émotions, ressenties souvent avec violence, sous la protection de l’anonymat, des gens se confient à Marie Nimier. Souvenirs lourds de la petite enfance le plus souvent, ces témoignages mènent insensiblement Marie Nimier vers son père, Roger Nimier. Même si, de son propre aveu, en écrivant ce livre elle n’avait nullement l’intention de parler de son père, ces « confidences » l’y ont conduite : « Partager un secret avec son papa pour en finir avec le silence« . Un livre sensible et vrai dans lequel beaucoup se retrouveront.

L’oiseau Parker dans la nuit et autres nouvelles, Yanick Lahens

L’oiseau Parker dans la nuit et autres nouvelles
Yanick Lahens
Éditions Sabine Wespieser
Date de parution : 7 mars 2019
ISBN : 9782848053219, 312 pages, 23,98€

Acheter le livre

Tout au long de ses récits, nouvelles et romans, Yanick Lahens décrit la lutte de ces hommes et femmes qui combattent pour survivre dans une société impitoyable. Médéviale, arriérée, Yanick Lahens décrit une société haïtienne hostile et dure. Nous avions beaucoup aimé Bain de lune, (prix Femina 2014) belle histoire d’un pécheur qui découvre une jeune fille rejetée sur une plage par une violente tempête. La plupart des histoires de Yanick Lahens se déroulent à Port au Prince à Haïti. Magie, superstition et dieux Vaudous donnent aux livres de Yanick Lahens des allures de contes fantastiques.

«  Toutes les nouvelles rassemblées ici sont autant d’évocations des enchantements, des épiphanies, mais aussi des tragédies, des violences (urbaines ou rurales), des croyances séculaires, des pesanteurs, qui sont lot quotidien en Haïti.  Parus entre 1994 et 2006, ces textes se révèlent la genèse des romans futurs. Devenue une grande voix de la littérature de son pays, Yanick Lahens y annonçait, par la netteté de son style, par la force d’émotion et le souffle poétique qui s’y déploient, la puissance et l’importance de l’œuvre en cours. (…) » (Note de l’éditeur)

Le grand marin, Catherine Poulain

Le grand marin
Catherine Poulain
Points
Date de parution (en grand format) :
ISBN : 9782757868652, 384 pages, 9,70€

Acheter le livre

Autre livre écrit par une femme sur une femme, Grand marin, de Catherine Poulain. Plusieurs lecteurs ont attiré, mon attention sur ce livre, paru en 2016, me le recommandant vivement et avec enthousiasme. Je l’ai donc lu en regrettant immédiatement d’avoir tant attendu pour le découvrir : Quelle femme que cette Lili et quelle vie ! Il y a du jack London et du Kipling dans le récit de l’aventure de cette française éperdue de mer et de solitude. Lili se bat dans un monde d’hommes qui travaillent en Alaska, au large de l’île de Kodiak, le bout du monde. Des conditions incroyablement dures, le froid, la glace, le sel, les blessures, sont leur quotidien. Dans ce monde implacable Lili se découvre une force et une volonté dont elle ne se croyait pas capable. Les femmes, capables d’un effort constant, dans la durée, souvent plus efficace que les hommes, ont su trouver leur place dans cet univers. Étonnamment beaucoup de tendresse et d’amitié dans ce monde viril et décalé. Un livre qui vous emportera bien loin de nos contrées, loin de la civilisation et du confort douillet des grandes villes. Ce livre a été magnifiquement traduit en néerlandais par Priscilla van Zoest. Je recommande donc vivement cette traduction à nos lecteurs français qui apprennent le néerlandais qui leur fera un excellent exercice de lecture comparée.

Autres nouveautés

Deux nouveautés ont retenu notre attention; le dernier livre d’Alexis Jenni consacré à la guerre d’Algérie et au ressentiment encore vif qu’elle continue de générer et un intéressant roman de Christine de Mazières, intéressant de par sa structure et les témoignages qu’il apporte, sur la chute du Mur de Berlin.

Féroces infirmes, Alexis Jenni

Féroces infirmes
Alexis Jenni
Gallimard, Collection Blanche
Date de parution : 7 mars 2019
ISBN : 9782072834332, 320 pages, 22,89€

Acheter le livre

« Je n’aimerais pas que mon père atteigne quatre-vingts ans. II en a soixante-quinze, il a bien vécu, je ne sais plus comment l’écouter, je ne sais plus comment lui parler, je ne veux plus l’entendre. Je ne veux pas sa mort, ce n’est pas ça, mais je ne sais pas comment faire pour que ça s’arrête. Quoi ? Ce qui brûle en lui, ce qui rayonne par sa parole. Que ça s’arrête, ce radotage, cette vitupération et cette hargne, que ça s’arrête ce récit de sa jeunesse violente qu’il radote à chaque tour avec de nouveaux détails, des détails cruels que je découvre. » Féroces infirmes, Alexis Jenni

La guerre et la politique, les choix, bons ou mauvais, de dirigeants trop éloignés du peuple pour le comprendre, Alexis Jenni y a consacré plusieurs livres, l’excellent L’art de la guerre en 2011 et plus récemment La Conquête des îles de la Terre Ferme en 2017. Ce nouveau livre parle de la guerre d’Algérie sous un angle original : la guerre telle qu’un jeune appelé devenu un vieillard grincheux et bilieux l’a vécue. Aigre et  vindicatif,  le vieillard ressasse et rumine sempiternellement une haine inextinguible. Vrai, féroce, glaçant, nous sommes loin de la vieille dame touchante de l’EPAHD des Gratitudes de Delphine de Vigan.

Trois jours à Berlin, Christine de Mazières

Trois jours à Berlin
Christine de Mazières
Éditions Sabine Wespieser
Date de parution : 7 mars 2019
ISBN :9782848053202,  192 pages, 19,62€

Acheter le livre

9 novembre 1989, le Mur de Berlin tombe. Christine de Mazières raconte comment la vie de milliers d’allemands de l’Est a été brutalement  bouleversée en quelques jours. Nous nous souvenons tous de cette conférence de presse improbable à laquelle le représentant du parti communiste, interrogé sur la date à laquelle le mur sera supprimé, répond, après une brève hésitation, manifestement pris de court, « dès maintenant » donnant ainsi, involontairement, naissance à un formidable mouvement populaire. Christine de Mazières nous fait vivre trois folles journées en s’attachant aux pas de personnages, qui, des deux cotés du Mur, ont vécu ces quelques jours de novembre 1989. L’ange Cassiel, des Ailes du désir, troublant Bruno Ganz du film de Wim wanders, plane sur la ville et donne un ton irréel à ce court mais envoûtant roman. 

Sorties format poche

La sortie en livre de poche de plusieurs importants romans vous donnera l’occasion de lire ou de relire L’art de perdre, d’Alice Zeniter et L’amour après de Marceline Loridan-Ivens.

L’art de perdre, d’Alice Zeniter

L’art de perdre
Alice Zeniter
J’ai lu
Date de parution en Poche : 30 janvier 2019
ISBN : 9782290155158, 600 pages, 9,26€

Acheter le livre

Nous avons déjà longuement parlé de cet important livre lors de sa sortie en 2017. Prix littéraire du Monde 2017 et Goncourt des lycéens 2017, ce livre est sans conteste un des grands romans de cette décennie. Saga d’une famille d’abord en Kabilie, en Algérie des années trente à l’indépendance  puis en France, Alice Zeniter a su trouver le ton juste pour parler de l’histoire cruelle de ces familles algériennes ou françaises piégées dans un conflit qui a marqué durablement l’histoire de nos deux pays.

L’amour après, Marceline Loridan-Ivens

L’amour après
Marceline Loridan-Ivens
Hachette, Le livre de poche
Date de parution : 6 février 2019
ISBN :9782253257486, 168 pages, 7,52€

Acheter le livre

« Charlotte m’appelle d’Israël. Nous étions dans la même classe à Montélimar. Elle a été arrêtée après moi, mais je ne l’ai pas croisée à Birkenau.
– Qu’est-ce que tu fais en ce moment ? demande-t-elle.

– Je travaille sur l’amour.
Un silence alors, comme si le mot amour s’égarait, se cognait dans sa tête.

– L’amour au camp ou quoi ?

– Après les camps.

– Ah, c’est mieux. L’amour au camp, j’en n’ai pas vu beaucoup.

– Moi non plus. »

Comment aimer, s’abandonner, désirer, jouir, quand on a été déportée à quinze ans ? Retrouvant à quatre-vingt-neuf ans des lettres échangées avec les hommes de sa vie, Marceline Loridan-Ivens se souvient… (Note Grasset)

« Marceline est un concentré d’énergie flamboyante. » Anne Sinclair, Le JDD.

_____________

 

Les soirées littéraires de l’Échappée Belle

Amélie Nothomb
jeudi 11 avril 2019
20:00 heures à l’OBA Theater
Oosterdokskade 143, 7ème étage

Après de longues années d’absence, Amélie Nothomb nous revient. 25 romans publiés depuis 1992, plus de dix millions d’exemplaires vendus en livre de poche, les romans d’Amélie Nothomb, systématiquement en tête des ventes, représentent depuis plusieurs années plus de 25% de l’ensemble des ventes de chaque rentrée littéraire.

Un grand entretien avec Pierre-Pascal Bruneau de la librairie française Le Temps Retrouvé.

Amélie Nothomb est une star, véritable personnage de roman, mais aussi un être bien vivant, à l’écoute permanente et attentive de ses lecteurs.

Amélie Nothomb c’est aussi et avant tout une écriture, un style, une force créatrice, un écrivain de grand talent en somme, qu’un immense succès populaire et commercial et que le personnage public tendent à masquer, à faire oublier.

Ce sera donc de l’auteur, de l’écrivain et de son écriture, plus que de son double public, dont nous parlerons le 11 avril prochain. Nous tenterons de comprendre de quoi est composée son écriture, quels sont ses thèmes de prédilection, ses terreurs et ses joies, ses obsessions aussi, et tout ce qui constitue la matière première de ses romans.

Grand entretien avec Amélie Nothomb mené par Pierre-Pascal Bruneau de la librairie française, Le Temps Retrouvé.

L’entretien se déroulera en français avec traduction simultanée en néerlandais.  Réservez votre casque de traduction en envoyant un email à info@echappeebelle.nl, dans la limite des casques disponibles. 

Les livres d’Amélie Nothomb seront disponibles à la vente le soir de l’entretien qui sera suivi d’une séance de dédicace.

Entretien :    20:00 à 21:15

Séance de dédicace :   à partir de 21:30

Prix pour une place : 10,00€

Prix pour les titulaires de la carte « Ami” de l’Échappée Belle et les titulaires de l’OBA Pass : 5,00 €.

Lien de réservation 

La carte d’Ami de l’Échappée Belle est individuelle. Seul le titulaire peut bénéficier du tarif réduit.

Le nombre des participants étant limité, merci de réserver vos places dès que possible.

Rendez-vous donc le jeudi 11 avril 2019 à 20 heures à l’OBA Theater, Oosterdokskade 143, 7ème étage.

Cette soirée a été rendue possible grâce à l’amical partenariat de l’OBA et de la librairie Le Temps Retrouvé, ainsi qu’au soutien de L’Institut français des Pays-Bas, du CNL, de BNP Paribas, de Thalys, de KZ529BV.