La rentrée littéraire 2017 – Le Temps Retrouvé
La rentrée littéraire 2017
On 30 août 2017 | 0 Comments

 

Toujours autant de livres, des livres par centaines, pour cette rentrée 2017.

La question identitaire, identité réelle ou inventée, recherche incessante de nos racines, est à nouveau un des sujets privilégiés de cette rentrée littéraire. Pour illustrer ce thème nous avons choisi, parmi les nombreux livres de la rentrée qui traitent de ce sujet, quatre romans ayant l’Algérie pour centre et un livre sur l’Iran, « Les exilés du paradis », véritable thriller, remarquable par la qualité de ses développements historiques et sa documentation. Enfin, notre écrivain « national », Fouad Laroui, consacre son nouveau livre également au thème de l’identité et de la liberté en faisant sien le combat pour le droit des femmes à disposer librement d’elles mêmes.

Et puis des livres sur l’amour, bien sûr, amour maternel au centre du très beau nouveau roman d’Amélie Nothomb, “Frappe-toi le coeur” mais aussi l’amour au sein du couple, dans l’épreuve du temps ou de la maladie, quasi sociologique dans “Comment vivre en héros “  le roman de Fabrice Humbert ou le poignant roman d’Eric Reinhardt, “La chambre des époux”, inspiré par sa propre vie et la longue maladie de son épouse ou encore l’amour finalement découvert et trouvé par ceux qui sont laissés pour compte dans “Femme à la mobylette” de Jean-Luc Seigle.

Bien d’autres livres pour le plaisir de beaucoup, comme le nouveau Millenium pour les fans de Lisbeth Salander et plusieurs romans ou récits inspirés par des faits réels : Marc Dugain avec l’assassinat de Robert Kennedy, ou “Le jour d’avant” de Sorj Chalandon, qui évoque le tristement célèbre “coup de grisou” des mines de Liéven en 1974 qui couta la vie à quarante-deux mineurs, la Commune et ses communards ou bien d’incroyables faits divers comme celui raconté par Phlippe Jaenada dans “La serpe” ou enfin le dernier roman de Joann Sfar très personnel et drôle, fidèle à lui même.

Beaucoup de choses donc, plaisir de lire, de rêver, de réfléchir, de belles heures de lecture en perspective !

L’Algérie : quatre livres sur la guerre, l’indépendance, “l’après”…

Zabor ou les psaumes, Kamel Daoud

Zabor ou les psaumes
Kamel Daoud
Actes Sud
Date de parution : 16 août 2017
ISBN: 9782330081737, 366 pages, 21,00€

Acheter ce livre

Deuxième roman de Kamel Daoud (Meursault contre-enquête), Zabor raconte l’histoire, sorte de fable, d’un jeune garçon né dans une famille ultra religieuse à l’esprit étroit et fermé qui vit dans un village en Algérie. Élevé par son père qui le rudoie et le méprise il survit grâce aux livres. Pour échapper à son milieu, Zabor écrit, donnant libre cours à son imagination et l’écriture agit sur lui, libératrice et salutaire. Ainsi l’écriture, dans un monde où la pensée unique domine et prévaut, au delà du plaisir et du bien qu’elle procure, est symbole de liberté :
“Il y a un récit épique national qui phagocyte tous les autres récits. Et donc, écrire en Algérie devient un acte de résistance. ce qui fait que la plupart des écrivains sont confrontés non à la question du désir ou du plaisir, mais à celle de la liberté.” (Propos recueillis par Gladys Marivat, Lire N°458, septembre 2017).

L’art de perdre, Alice Zeniter

L’art de perdre
Alice Zeniter
Flammarion
Date de parution : 16 août 2017
ISBN : 9782081395534, 514 pages, 22,00€

Acheter ce livre

Ali a choisi le mauvais camp, celui des français. Toute sa vie, avant et après 1962, il en supportera le fardeau : la France, les camps, l’appartenance ou plutôt la non appartenance, et puis la transmission d’une histoire, d’un passé, dont il est à la fois fier et honteux, aux générations suivantes, à son fils Hamid, jusqu’à Naïma sa petite-fille.  Naïma, elle, n’a rien vécu de tout cela mais elle ressent fortement le désir de savoir. Un roman vrai, inspiré, en grande partie, de l’histoire de la famille d’Alice Zeniter, triste et dure saga de ceux qui n’ont pu trouver leur place entre un pays qui les a rejetés pour avoir trahi et un autre qui les a parqués et “ghéttoisés” par faute d’assimilation, faute de “francisation”. Un roman sur notre éternelle recherche identitaire.

Un loup pour l’homme, Brigitte Giraud

Un loup pour l’homme
Brigitte Giraud
Flammarion
Date de parution : 23 août 2017
ISBN : 9782081389168, 256 pages, 19,00€

Acheter le livre

« Printemps 1960 : Antoine est appelé pour l’Algérie au moment où Lila, sa toute jeune femme, est enceinte. Il demande à ne pas tenir une arme et se retrouve infirmier à l’hôpital militaire de Sidi-Bel-Abbès. Ce conflit, c’est à travers les récits que lui confient jour après jour les « soldats en pyjama » qu’il en mesure la férocité. Et puis il y a Oscar, amputé d’une jambe et enfermé dans un mutisme têtu, qui l’aimante étrangement. Avec lui, Antoine découvre la véritable raison d’être de sa présence ici : « prendre soin ». (…) Brigitte Giraud raconte la guerre à hauteur d’un « appelé », Antoine, miroir intime d’une génération embarquée dans une histoire qui n’était pas la sienne. Ce faisant, c’est aussi la foi en la fraternité et le désir de sauver les hommes qu’elle met en scène. » (Résumé de l’éditeur)

Antoine doit donc laisser sa femme Lila, enceinte, pour rejoindre son contingent en Algérie. Une vision cette fois de l’autre bord, vision qui nous rappelle, au moins au début, les Parapluies de Cherbourg, mais ici le couple tient bon. La vie, le destin tragique des obscurs et sans grade embarqués pour se battre pour une cause qu’il ne comprennent pas dans un pays hostile, la guerre au quotidien.

Nos richesses, Kaouther Adimi

Nos richesses
Kaouther Adimi
Cadre Rouge, Seuil
Date de parution : 17 août 2017
ISBN : 9782021373806, 224 pages, 17,00€

Acheter le livre

Troisième roman d’une jeune auteure trentenaire, l’action de Nos richesses se déroule aujourd’hui en 2017. Passion pour les livres, la lecture, passion pour l’Algérie encore et toujours baignée dans l’histoire de la colonisation et de la guerre d’indépendance. Littérature qui tente de se démarquer de la ligne officielle, du récit national, et qui donc est symbole de liberté, le devoir de mémoire est au centre du roman. Edmond Charlot, qui est un personnage réel, ouvre à Alger, dans les années trente, la librairie “les vraies richesses”. Éditeur, il publiera Camus, connaitra Saint Ex et d’autres auteurs clés des années cinquante. Quand l’histoire de la littérature croise l’histoire avec un grand H.

La quête identitaire même si elle est souvent liée à l’histoire d’un pays, relève aussi de conflits de classes sociales, de distinction de milieux et d’origine sociale. En 2017, Ryad a le même âge que Charlot à ses débuts mais il ne s’intéresse ni à la littérature ni à son pays d’origine. Étudiant à Paris, il est de passage à Alger avec la charge de repeindre une librairie poussiéreuse où les livres céderont bientôt la place à des beignets. Pourtant, vider ces lieux se révèle étrangement compliqué par la surveillance du vieil Abdallah, le gardien du temple.

 

Les exilés du paradis, Brigitte Adès

 

Les exilés du paradis
Brigitte Adès
Éditions Portaparole
Date de parution : Juin 2017
ISBN : 978-88-97539-67-4, 230 pages, 18,00 €

Acheter le livre

« Un roman bien mené qui plonge le lecteur au cœur du grand affrontement entre l’Islam éclairé et le fanatisme. Brigitte Adès sait donner à un problème philosophique capital une dimension romanesque passionnante. « (Pascal Bruckner)

« Il y a des romans qui en disent plus long sur la réalité du monde que les essais les plus sophistiqués.
À travers l’amitié de deux jeunes franco-iraniens, dont le destin va diverger malgré eux, Les Exilés du Paradis plongent le lecteur au coeur du grand affrontement du moment qui oppose l’islam éclairé au radicalisme le plus obscurantiste. En se tournant vers ses racines, Farhad découvre que cette lutte entre deux projets de sociétés existait déjà en Perse au onzième siècle. Son ancêtre n’avait-il pas lutté contre la secte des Assassins, les premiers terroristes de l’Histoire ?  » (Note de l’éditeur)

Un rare livre sur l’Iran. Sur un fond historique précis et passionnant, adoptant la forme du roman d’action, Brigitte Adès montre que, quelles que soient les origines sociales et le milieu dont ils sont issus, tous les jeunes, même les plus privilégiés, peuvent être embrigadés par des religieux fanatiques .

 

L’insoumise et la porte de Flandre, Fouad Laroui

L’insoumise et la porte de Flandre
Fouad Laroui
Julliard
Date de parution : 17 Août 2017
ISBN : 2-260-03041-6, 144 pages, 17,00 €

Acheter le livre

Chaque après-midi, Fatima quitte Molenbeek vêtue de noir et d’un hijab, se dirige à pied vers la Porte de Flandre, franchit le canal, se faufile discrètement dans un immeuble et en ressort habillée à l’occidentale, robe légère et cheveux au vent. Puis, toujours en flânant, elle rejoint le quartier malfamé de l’Alhambra ou Dieu sait quel démon l’attire… Depuis plusieurs semaines, cet étrange rituel se répète inlassablement. Jusqu’au jour ou Fawzi, un voisin inquisiteur et secrètement amoureux, décide de suivre Fatima… Teinté d’un humour féroce, ce nouveau roman de Fouad Laroui décrit les métamorphoses d’une femme bien décidée à se jouer des préceptes comme des étiquettes. Tandis que tous les stigmates et les fantasmes glissent sur son corps, Fatima, elle, n’aspire qu’à une seule chose : la liberté. » (Note de l’éditeur)
De son écriture vive et incisive, adoptant dans ce nouveau roman le ton humoristique qui le caractérise, Fouad Laroui s’attaque à nouveau à l’obscurantisme et à l’oppression des femmes. Hérault de la liberté d’expression, Fouad Laroui dresse ici un beau et sensible plaidoyer pour la défense des femmes et de leurs droits.

Comment vivre en héros, Fabrice Humbert

Comment vivre en héros ?
Fabrice Humbert
Collection Blanche, Gallimard
Date de parution : 17 août 2017
ISBN :9782072741197, 416 pages, 21,50€

Acheter le livre

38 secondes qui vont changer la vie de celle qu’il va sauver. 38 secondes qui vont (ou pas ?) changer la vie du sauveur, du héros. Un récit sur la peur, sur la vie, les actes courageux que l’on aurait dû avoir et que l’on regrette, toute une vie, de ne pas avoir eu, ou ceux que l’on a accompli et qui ont changé notre vie. Fabrice Humbert décrit la rencontre de Tristan, fils d’un militant communiste, héros de la résistance. Tristan sera professeur. Il est aussi  boxeur amateur sans grande conviction. Il rencontre Marie dans des circonstances dures. Marie est la fille d’un couple de bobos aisés, socialistes militants. Dans une langue simple, souvent familière, Fabrice Humbert décrit la vie de Tristan de l’adolescence à la maturité. Une incursion réussie dans le monde des banlieues et de la politique, ses contradictions et ses aspects souvent sombres et où l’on voit que les héros ne sont pas forcément ceux qui sont célébrés comme tels.

Frappe-toi le coeur, Amélie Nothomb

Frappe-toi le coeur
Amélie Nothomb
Albin Michel
Date de parution :  24 Août 2017
ISBN :9782226399168,  180 pages, 16,90€

Acheter le livre

« Frappe-toi le cœur, c’est là qu’est le génie. » Alfred de Musset

La chambre des époux, Éric Reinhardt

La chambre des époux
Éric Reinhardt
Collection Blanche, Gallimard
Date de parution : 17 août 2017
ISBN : 9782070197200, 176 pages,16,50€

Acheter le livre

Nicolas, une quarantaine d’années, est compositeur de musique. Un jour, sa femme Mathilde apprend qu’elle est atteinte d’un grave cancer du sein qui nécessite une intense chimiothérapie. Alors que Nicolas s’apprête à laisser son travail en plan pour s’occuper d’elle, Mathilde l’exhorte à terminer la symphonie qu’il a commencée. Elle lui dit qu’elle a besoin d’inscrire ses forces dans un combat conjoint. Nicolas, transfiguré par cet enjeu vital, joue chaque soir à Mathilde, au piano, dans leur chambre à coucher, la chambre à coucher, la chambre des époux, la symphonie qu’il écrit pour l’aider à guérir. S’inspirant de ce qu’il a lui-même vécu avec son épouse pendant qu’il écrivait son roman Cendrillon voilà dix ans, Éric Reinhardt livre ici une saisissante méditation sur la puissance de la beauté, de l’art et de l’amour, qui peuvent littéralement sauver des vies. (Note de l’éditeur)

Vous connaissez peut-être, Johann Sfar

Vous connaissez peut-être Johann Sfar
Albin Michel
Date de parution : 24 août 2017
ISBN : 9782226399106, 272 pages, 18,50 €
Acheter le livre

« Au début il y a cette fille, Lili, rencontrée sur Facebook. Ça commence par « vous connaissez peut-être », on clique sur la photo du profil et un jour on se retrouve chez les flics. J’ai aussi pris un chien, et j’essaie de lui apprendre à ne pas tuer mes chats.Tant que je n’aurai pas résolu le problème du chien et le mystère de la fille, je ne tournerai pas rond. Ça va durer six mois. Quelques portraits de femmes, et un portrait de chien. C’est une enquête. Tout est vrai sinon ce n’est pas drôle. » Johann Sfar

Femme à la mobylette, Jean-Luc Seigle

Femme à la mobylette
Jean-Luc Seigle
Flammarion
Date de parution : août 2017
ISBN :9782081378681, 240 pages, 19,00€

Acheter le livre

Jean-Luc sait indéniablement parler des femmes. Son prenant récit « Je vous écris dans le noir » consacré à Pauline Dubuisson, tragique héroïne d’un fait divers, au destin brisé par les juges, les médias et la société toute entière, nous avait conquis. Cette fois, Jean-Luc Seigle nous parle d’une femme abandonnée par tous, laissée pour compte par la société. Reine et ses trois enfants n’arrivent plus à faire face. Sa vie finit par ressembler à son jardin qui n’est plus qu’une décharge. Tant de richesses en elle voudraient s’exprimer et pourtant son horizon paraît se boucher chaque jour davantage. Seul un miracle pourrait la sauver… Il se présente sous la forme d’une mobylette bleue. Cet engin des années 1960 lui apportera-t-il le bonheur qu’elle cherche dans tous les recoins de ce monde et, surtout, à quel prix ? Jean-Luc Seigle dresse le portrait d’une femme au bord du gouffre qui va se battre jusqu’au bout. Ce faisant, c’est une partie de la France d’aujourd’hui qu’il dépeint, celle des laissés-pour-compte que la société en crise martyrise et oublie. La bourgeoisie a été et reste un sujet de prédilection des romans français. Lutte de classes  et souffrance des classes laborieuses, fait divers, nos auteurs n’en finissent pas de plonger dans cet inépuisable creuset d’histoires et de drames. (Note de l’éditeur)

Les Bourgeois, Alice Ferney

Les Bourgeois
Alice Ferney
Actes Sud
Date de parution : août 2017
ISBN :9782330081775, 368 pages, 22,00 €

Acheter le livre

Ils sont Bourgeois de père en fils parce que c’est (aussi) leur patronyme. De la Première Guerre mondiale à nos jours, Alice Ferney explore les destinées des enfants de cette famille conservatrice, leurs aspirations et leurs engagements. Ils partagent des valeurs, le sens du devoir, ont fait carrière dans l’armée ou dans la marine, se sont voués aux affaires, à la médecine, au barreau… Acteurs de l’histoire nationale et de la légende de leur lignée. Par leur entremise, Alice Ferney revisite les grandes ou déshonorantes heures de notre passé : tout un siècle français passé au tamis du roman familial. (Note de l’éditeur)

« La génération des français qui naquirent entre 1920 et 1940 a grandi dans la trace d’une hécatombe et les prémices d’un génocide, elle fut partie prenante des conflits de décolonisation, elle connut la crise de mai 1968 et l’entrée dans l’ère des technologies avancées. Ainsi fit-elle une traversée ahurissante que j’ai voulu – pour l’écrire – revivre dans son intégralité et à la manière des protagonistes : dans l’illisible confusion du présent, en oubliant tout ce que l’avenir m’en avait appris, en restaurant chaque instant dans l’incertitude et l’inconnu qui le caractérisent. » Alice Ferney

Le jour d’avant, Sorj Chalandon

Le jour d’avant
Sorj Chalandon
Grasset et Fasquelle
Date de parution : 16 août 2017
ISBN : 9782246813804, 326 pages, €

Acheter le livre

« « Venge-nous de la mine », avait écrit mon père. Ses derniers mots. Et je le lui ai promis, poings levés au ciel après sa disparition brutale. J’allais venger mon frère, mort en ouvrier. Venger mon père, parti en paysan. Venger ma mère, esseulée à jamais. J’allais punir les Houillères, et tous ces salauds qui n’avaient jamais payé pour leurs crimes. » Le Jour d’avant, Sorj Chalandon

« Le jour d’avant », c’est le 26 décembre 1974. Ce jour précède la veille d’un coup de grisou meurtrier qui tua quarante-deux mineurs du puits de Saint-Amé à Liévin. Sorj Chalandon exprime sa colère au travers du récit de Michel Flavent qui ne supporte pas que son frère vénéré soit mort, victime de l’incurie des responsables de la mine. Histoire d’une vengeance ruminée pendant quarante années. Sorj Chalandon fait revivre ce monde quasi disparu des corons, des terrils et de la brique, univers fermé de la mine, un monde dur. Mais la mine c’est aussi un monde dans lequel amitié et solidarité, amour filial ou fraternel avaient un sens. Un livre militant mais aussi émouvant. Sorj Chalandon sait trouver comme personne les mots qui touchent et portent. Le monde a-t-il beaucoup changé depuis Germinal ?

_________________________________________

Assassinats de grandes figures ou simples fait divers, le crime fascine encore et toujours.

Ils vont tuer Robert Kennedy, Marc Dugain

Ils vont tuer Robert Kennedy
Marc Dugain
Collection Blanche, Gallimard
Date de parution : 17 août 2017
ISBN : 9782072697104, 400 pages, 22,50€

Acheter le livre

“Dans tous mes livres je cherche à mettre l’individu face à l’histoire” (Entretien avec Marc Dugain, Baptiste Liger, Lire n°458, septembre 2017)

L’auteur de la Chambre des officiers, s’attache à décrire minutieusement l’assassinat de Robert Kennedy en 1968 alors qu’il se présentait aux élections présidentielles. Aux faits réels il associe l’histoire fictive d’un homme convaincu que la mort de ses parents est liée à l’assassinat du jeune frère de JFK.

Un véritable policier aux multiples rebondissements.

La serpe, Philippe Jaenada

La serpe
Philippe Jaenada
Julliard
Date de parution : 17 août 2017
ISBN : 2260029396, 648 pages, 23,00 €

Acheter le livre

Philippe Jaenada mène à nouveau l’enquête. Vous retrouverez avec plaisir et délectation le style de narration très personnel et souvent drôle qui est la marque de fabrique de Philippe Jaenada. Cependant ce qui est formidable c’est la minutie et la précision avec laquelle il décortique et analyse les faits, s’immergeant dans les archives et pièces du procès. Cette minutie il en avait déjà fait preuve dans son dernier ouvrage consacré à un fait divers, tentative, réussie, de réhabilitation de Pauline Dubuisson, auteure d’un crime passionnel. Autre crime dans « La serpe ». Un matin d’octobre 1941, dans un château sinistre au fin fond du Périgord, trois personnes sont massacrées à coups de serpe. Henri Girard, le fils de la maison, est le seul survivant.  Les preuves contre lui semblent accablantes. Pourtant, au terme d’un retentissant procès il est acquitté et l’enquête abandonnée. Mais l’opinion publique reste convaincue de la culpabilité d’Henri Girard qui s’exile au Vénézuela. Il rentrera en France neuf ans plus tard un manuscrit sous le bras.Henri Girard est en effet l’auteur « Du Salaire de la peur  » (on se souvient de l’adaptation cinématographique de Henri-Georges Clouzot avec Yves Montand et Charles Vanel), écrit sous le pseudonyme de Georges Arnaud. Le mystère du triple assassinat du château d’Escoire est à ce jour non élucidé, mais c’était compter Philippe Jaenada !

_________________________________________

Puis enfin, beaucoup de livres sur des personnages célèbres parmi lesquels nous avons retenu le livre de Valentine Goby sur Françoise Delbo ainsi qu’un intéressant et réjouissant livre sur Romain Gary écrit par François-Henri Désérable (auteur du très célébré « Évariste ») .

 

Je me promets d’éclatantes revanches, Valentine Goby

Je me promets d’éclatantes revanches
Valentine Goby
Éditions de l’Iconoclaste
Date de parution : 30 août 2017
ISBN : 1095438387, 17,00 €

Acheter le livre

L’une, Valentine Goby, est romancière. L’autre, c’est Charlotte Delbo, amoureuse, déportée, résistante, poète ; elle a laissé une oeuvre foudroyante. Voici deux femmes engagées, la littérature chevillée au corps. Au sortir d’Auschwitz, Charlotte Delbo invente une écriture radicale, puissante, suggestive pour continuer de vivre, envers et contre tout. Lorsqu’elle la découvre, Valentine Goby, éblouie, plonge dans son oeuvre et déroule lentement le fil qui la relie à cette femme hors du commun. Pour que d’autres risquent l’aventure magnifique de sa lecture, mais aussi pour lancer un grand cri d’amour à la littérature. Celle qui change la vie, qui console, qui sauve. (Note de l’éditeur)

Un certain M. Piekielny, François-Henri Désérable

 

Un certain M. Piekielny
François-Henri Désérable
Gallimard
Date de parution : 17 août 2017
ISBN : 9782072741418, 272 pages, 19,50€

Acheter le livre

Laurent Seksik, dans son excellent “Romain Gary s’en va-t-en guerre”  (Flammarion), nous avait fait découvrir Arieh Kacew, le vrai père du romancier qui laissa femme et enfant pour partir avec sa maîtresse. Romain Kacew-Gary  jamais ne pardonnera à son père cet abandon, un acte qui marquera profondément sa vie et son oeuvre. C’est d’un autre personnage de l’enfance de Romain Gary dont nous parle cette fois François-Henri Désérable, auteur du très remarqué et remarquable “Évariste”, histoire du mathématicien prodige mort en duel à vingt ans.

« Quand tu rencontreras de grands personnages, des hommes importants, promets-moi de leur dire : au n° 16 de la rue Grande-Pohulanka, à Wilno, habitait M. Piekielny… »

Romain Gary promet alors à son voisin, M. Piekielny, qui ressemblait à « une souris triste », qu’il se souviendra de lui. Devenu adulte, résistant, diplomate, Romain Gary, aura tenu sa promesse.  « Des estrades de l’ONU à l’Ambassade de Londres, du Palais Fédéral de Berne à l’Élysée, devant Charles de Gaulle et Vichinsky, devant les hauts dignitaires et les bâtisseurs pour mille ans, je n’ai jamais manqué de mentionner l’existence du petit homme« , dit Romain Gary dans “La promesse de l’aube”.

François-Henri Désérable, part donc à la recherche de ce personnage, “un certain M. Piekielny”, personnage fictif ou réel ? dans ce voyage ce sera bien sûr Romain Gary que nous (re)découvrirons avec intérêt et bonheur.

Bonne lecture !

 

 

Il reste quelques places pour la soirée littéraire de la rentrée de L’Échappée Belle au 529, le jeudi 28 septembre 2017 à laquelle nous aurons le grand plaisir d’accueillir Metin Arditi.

Réservez donc dès maintenant votre place pour la soirée littéraire du jeudi 28 septembre avec Metin Arditi auprès de L’Échappée Belle en cliquant ici

 

 

Nous parlerons de ses livres et en particulier des deux derniers parus à deux mois d’intervalle cette année : le Dictionnaire amoureux de la Suisse, pays d’adoption de Metin Arditi, et Mon père sur mes épaules, un livre écrit en hommage à son père :

« Un père peut-il être un homme comme les autres ? Metin Arditi évoque le souvenir du sien, mort il y a vingt ans. En pélerinage dans les Grisons, où son père aimait aller, à sa table de travail, dans un bar d’hôtel, Metin Arditi rappelle à lui les souvenirs. (…) Au fur et à mesure qu’ils reviennent, le portrait se précise, le non-dit s’entend, la vérité affleure. Au fil de l’écriture, il revient sur l’éloignement et ses déchirures, l’affrontement sur la question juive, et la quête de l’estime d’un père qu’il continue de chercher après sa mort. Un récit bouleversant, d’homme à homme. » (note de l’éditeur)

 

Dictionnaire Amoureux de la Suisse, Éditions Plon, Collection Dictionnaires Amoureux, Date de parution : 02-03-2017, ISBN : 9782259249447, 624 pages, 24,00€

Acheter le livre

Mon père sur mes épaules,  Éditions Grasset, Date de parution : 17-05-2017,
ISBN : 9782246813194,176 pages, 15,00€

Acheter le livre

 

Cette soirée est organisée avec le soutien de l’Institut français des Pays Bas

et nos partenaires et donateurs